Parité femmes-hommes : les 10 infos qu’il ne fallait pas manquer en février 2021

Sylvie Laidet

#HAPPY PARITE - Comme chaque mois sur Cadremploi, voici 10 infos qui pointent les avancées – et les reculs – de la parité et de la mixité dans les entreprises et leur environnement. Ce mois-ci, un rattrapage de salaires de 3,8 millions, un appel pour une relance paritaire ou encore un mea culpa d'une manageuse qui discriminait sans le savoir. N'hésitez pas à partager !
Parité femmes-hommes : les 10 infos qu’il ne fallait pas manquer en février 2021

Google va rattraper les différences de salaires de ses ingénieures

Rattrapé par la patrouille du département américain du Travail, Google accepte de payer 3,8 millions pour compenser les discriminations envers les femmes notamment. Cette somme indemnisera 2565 femmes ingénieurs maison et plus de 3000 candidats – notamment asiatiques – discriminés à l’embauche. Google budgète également 250 000 dollars par an (sur 5 ans) pour réduire les inégalités salariales.

Petits arrangements avec l’index

Jouer sur les effectifs, variation sur les périmètres de calcul… un DRH (en off bien sûr) raconte à nos confrères de France Inter comment il est hyper easy d’obtenir une super bonne note à l’index égalité homme femme dans une entreprise. Alors que la réalité de terrain est bien moins reluisante. Passionnant. C’est d’ailleurs ce qu’on vous disait déjà l’an passé sur Cadremploi dans l’article intitulé Index égalité hommes-femmes : le nouveau sera-t-il plus efficace pour limiter les écarts de salaire ?

Pour mémo, l’index de l’égalité profesionnelle est une note sur 100 qui comprend 5 indicateurs : égalité salariale, promotions, augmentations, retours de congé maternité et part des femmes dans les top rémunérations. 

L’appel pour une relance paritaire attend vos signatures

Publié dans le JDD fin janvier, l’appel lancé par 120 responsables de réseaux féminins et entrepreneurs, en faveur d’une relance paritaire (dont 14 hommes), reste évidemment d’actualité.

Nous vous proposons de soutenir une autre renaissance, celle-ci en faveur de l'égalité économique.

Le mouvement #ParitéEco propose 4 mesures concrètes : imposer des quotas dans les comex et codir, l’éga-conditionnalité des financements publics, accompagnement des TPE et aussi un Pay equity act à la canadienne permettant de « comparer le salaire des infirmières à celui de techniciens dans un autre domaine, impliquant le même niveau de responsabilité ». Si vous souhaitez soutenir leurs propositions, il suffit de signer la pétition hébergée par Change.org.

#balancetesdiscriminateurs

C’est le 11 février dernier que le Défenseur des droits lançait en grande pompe la plateforme antidiscriminations.fr (et le 39 28). Objectif ? Libérer la parole des victimes ou témoins de discrimination (origine, sexe, handicap) dans tous les domaines et notamment l’emploi. Dans le même temps, on apprenait que Christelle Delarue, fille de pub passée par les plus grandes agences avant de créer sa propre agence ultra engagée, Mad&Woman, devenait la directrice du développement Europe de #NotMe. Une plateforme digitale qui vient en aide aux victimes de harcèlement au travail.

La grande librairie de l’égalité professionnelle

  • Un pavé dans la mare ! Le 4 mars on se précipite en librairie pour acheter Féminisme washing. Quand les entreprises récupèrent la cause des femmes (Seuil). La journaliste Léa Lejeune démontre comment les boites cherchent à séduire – parfois à berner – la nouvelle génération féministe. Par exemple comment elles affirment donner leur chance aux femmes dans leurs communiqués …alors qu’elles sont poursuivies aux prud’hommes pour discriminations sexistes.
  • Autre style, autre auteur, Gaël Chatelain-Berry qui signe Sois un homme ma fille (Dunod). L’histoire de Constance, retoquée pour une promo et qui décide donc de devenir Constant. Un jeune homme brillant qui deviendra PDG. Bref, un roman sur les stéréotypes de genre au boulot.
  • Autre bouquin à laisser traîner sur tous les bureaux. Ou si on est en télétravail, à commenter un max sur les réseaux sociaux internes et externes : Merci mais non merci (Edition Payot). Céline Alix y décrypte le phénomène de « l’opting out ». Ou pourquoi les femmes en pleine ascension professionnelle démissionnent avant d’atteindre le sommet.

Femmes à l’honneur

Le 4 mars dernier a eu lieu le colloque en ligne organisé par le Cercle Interelles, le réseau des réseaux (il en regroupe 15) des femmes et d’hommes engagés dans la mixité professionnelle. Un colloque anniversaire ! 20 ans déjà et encore beaucoup de pain sur la planche.

Toutes en tribune !

On salue l’appel lancé par le Huffington Post pour rééquilibrer le genre de ces contributions. Actuellement, seuls 35% des tribunes extérieures rédigées le sont par des femmes… Si vous en êtes une , pourquoi ne pas postuler en ligne pour donner de la voix ?

Comex switch

Effet de board

Lors de l’annonce des classements French Tech 120 et Next40, recensant les jeunes pousses françaises les plus prometteuses, on a aussi appris la mise en place d’un board impact. Sa mission : établir des bonnes pratiques autour de la diversité et la mixité dans ces start up. Il est composé de 5 femmes et 4 hommes. Un bon début car il y a du boulot !

Elle ignorait qu’elle discriminait

On aime l’auto analyse que Florence Chabanois, CTO du groupe La Centrale, fait sur les biais inconscients qui l’habitaient quand il s’agissait de féminiser son équipe technique.

Pourquoi tant d’hommes dans mes équipes ? La réponse courte est : parce que je n’ai rien fait pour que ce soit autrement, à part “le souhaiter”. Hélas, aucun génie bleu n’est sorti de ma theière. La société actuelle est une usine à reproduire le statut quo, avec ses inégalités sociales, ethniques, de genre et de capacité. Il ne se passe rien de différent sans action volontariste.
Florence Chabanois, CTO groupe La Central

Un processus hyper bien expliqué et très inspirant qu'elle a publié sur Medium

Tags : Parité
Sylvie Laidet
Sylvie Laidet

Au quotidien, Sylvie Laidet, journaliste indépendante, réalise des enquêtes, des portraits, des reportages, des podcasts... sur la vie des salariés en entreprise. Égalité femmes-hommes, diversité, management, inclusion, innovation font partie de ses sujets de prédilection.

Vous aimerez aussi :