Parité hommes-femmes : les 10 infos qu’il ne fallait pas manquer en octobre

Publié le 29 octobre 2020 Sylvie Laidet

#HAPPY PARITE - Sans parité hommes-femmes, l'entreprise se prive d'avantages certains. La rédaction de Cadremploi a repéré 10 infos qui pointent les avancées – et les reculs – dans l'entreprise et son environnement.
Parité hommes-femmes : les 10 infos qu’il ne fallait pas manquer en octobre

Historique : la première action de groupe contre une entreprise pour discrimination de genre

Et c’est la CGT qui assigne officiellement en justice la Caisse d’Épargne Ile-de-France (CEIDF) pour discrimination envers les femmes dans le cadre d’une action de groupe. Dans le collimateur du syndicat, la maternité et le temps partiel qui sont des freins à la carrière des femmes. Selon la CGT, une salariée de la CEIDF qui a un enfant aura trois de retard sur sa carrière. Et la banque ne compte que 25% de femmes cadres supérieures.

Etude US : le manterrupting empire en télétravail

Le manterrupting, ou l’art et la manière qu’ont les hommes de couper la parole aux femmes, en hausse aux USA avec le développement du télétravail. Selon une étude menée par Catalyst, 45 % des managers femmes constatent que leur prise de parole et participation aux réunions sont rendues plus compliquées avec les visio et autres conf call. Moins audibles = moins visibles = moins promues. Et en France ?

Misogynie ordinaire : un décolleté fait scandale en Finlande

Le 11 octobre dernier, la Première ministre Finlandaise, Sanna Marin, célèbre la Journée internationale des filles en remettant le pouvoir à une jeune adolescente. Un symbole fort. Et pourtant c’est le dress code de la dirigeante qui retient l’attention de l’opposition. Une veste de blazer sur sa peau nue ! « Indécence », « pas crédible »… les commentaires misogynes vont bon train. Un épisode qui n’est pas sans rappeler les commentaires sur la robe de Cécile Duflot dans l’Hémicycle.

Media : On manque de femmes expertes en TV

Allez, faites le compte ! Eh oui il n’est pas bon. Les expertes sont les grandes absentes des plateaux télé, notamment pour analyser les conséquences de la crise sanitaire et économique. Du coup, un rapport de sénatrices estiment qu’il faut fixer un objectif de parité pour les éditorialistes et intervenantes-expertes d’ici 2022.

Métiers de la cybersécurité : où sont les femmes ?

4,5 millions de pros de la cybersécurité dans le monde et dans l’Hexagone, mais seulement 5 % sont des femmes. Sur le site The Convervation, Lamiae Benhayoun, professeure associée à l’Institut Mines Telecom Business School et Clarisse Ferreira Paulino, consultante cyber chez Deloitte s’alarment d’une telle sous-représentation des femmes.

Work in progress : vers la parité chez les cadres ?

Un salarié sur 5 occupe aujourd’hui un poste de cadre (ou profession intellectuelle) selon l’Insee. Et bonne nouvelle, sur ces 5,2 millions de cadres, 42 % sont des femmes. Soit deux fois plus qu’en 1982. Les femmes cadres sont majoritaires dans les rangs des professeurs et professions scientifiques (55 %) et à parité avec les hommes dans la fonction publique. Reste à viser l’égalité salariale maintenant.

A suivre : bientôt « obligé » de nommer des femmes dirigeantes ?


Le sixième critère ! Elisabeth Borne, la ministre du Travail compte élargir l’index Pénicaud, qui mesure les écarts salariaux entre les hommes et les femmes. Elle veut y ajouter une mesure de la part des femmes parmi les cadres dirigeants. Une voie détournée pour instaurer des quotas de femmes dans les comex qui sera débattue avec les partenaires sociaux .   

Postérité : participez au portrait de la nouvelle Marianne !  

Le collectif d’artistes Obvious Art travaillant avec de l’intelligence artificielle invite les femmes françaises à envoyer leur portrait. Entraînée par des milliers de portraits, une IA créera la nouvelle Marianne. Pour participer, c’est ici.

Girls in the comex : elles viennent d’être nommées PDG, DG... ou au comex

  • Le 2 octobre, Béatrice Kosowski a pris la tête d’IBM France. Cette IBM girl, en poste depuis 25 ans dans la firme, sera donc responsable de toutes les opérations commerciales en France.
  • Le 2 octobre toujours, Engie annonçait la nomination de Catherine MacGregor au poste de directrice générale. Le 1er janvier prochain, elle succèdera à Isabelle Kocher écartée par le conseil d’administration en début d’année.  
  • Le 16 octobre, Karine Julien-Elkaïm a été nommée Présidente du directoire de LogiRep et Présidente du comité exécutif du Groupe Polylogis (bailleurs social indépendant).
  • Enfin, le 22 octobre, le groupe Randstad accueillait 5 nouveaux membres dans son comex dont une femme. Aline Crépin est ainsi nommée directrice innovation sociale et affaires publiques.

La pépite : Les femmes vues par les hommes en 1961

Quand, en 1961, on demandait aux jeunes hommes ce qu’ils pensaient des femmes ! ça avance, non ? Merci @Inafr-officiel

Sylvie Laidet
Sylvie Laidet

Au quotidien, Sylvie Laidet, journaliste indépendante, réalise des enquêtes, des portraits, des reportages, des podcasts... sur la vie des salariés en entreprise. Égalité femmes-hommes, diversité, management, inclusion, innovation font partie de ses sujets de prédilection.

Vous aimerez aussi :