Rémunération : quels avantages les employeurs offrent pour vous inciter à rester (et qui dopent votre pouvoir d'achat) ?

Sylvie Laidet

REMUNERATION – Les questions d’inflation, d’attraction et de rétention des talents poussent les entreprises à faire preuve de créativité en termes de package de rémunération. Plutôt frileux sur les augmentations (trop pérennes et donc engageantes), les employeurs proposent de plus en plus d’avantages non financiers. Revue de détails avec Khalil Aït-Mouloud, directeur de l’activité enquêtes de rémunération chez WTW.
Rémunération : quels avantages les employeurs offrent pour vous inciter à rester (et qui dopent votre pouvoir d'achat) ?

Près d’une entreprise sur cinq délivre déjà des avantages non financiers

Selon l’enquête 2022 sur l’inflation et les actions de rémunération réalisée par le cabinet WTW, en plus des augmentations accordées avec parcimonie et à des publics ciblés, les entreprises se penchent de plus en plus sur les éléments non-financiers de la rémunération. Pour 18% des répondants de l’enquête, c’est déjà effectif. Pour 15% c’est dans les tuyaux et 38% l’envisagent.

 

Plus de la moitié des entreprises se concentrent sur l’amélioration et la promotion des avantages permettant aux salariés d’économiser de l’argent

De meilleures couvertures santé

« Il s’agit d’améliorer indirectement le bien-être financier de leurs collaborateurs. Par exemple via la couverture santé. Certaines entreprises augmentent les garanties, les taux de remboursement ou les prestations couvertes. Par exemple, elles incluent désormais davantage de remboursements de séances chez un ostéopathe, un psychologue », observe Khalil Aït-Mouloud, directeur de l’activité enquêtes de rémunération chez WTW.

 

Davantage de flexibilité dans le package rémunération

L’objectif est que les collaborateurs soient acteurs de leur rémunération et puissent moduler leur package en fonction de leurs besoins du moment. « Ils peuvent par exemple arbitrer entre une augmentation et des jours supplémentaires de congés. Ou décider de l’usage de leur prime variable. Certains vont décider de l’empocher, d’autres de la transformer en formation, d’autres d’augmenter les garanties de leur complémentaire santé », illustre-t-il.

 

Des programmes de réduction maison

Les tarifs préférentiels sur les produits et/ou services maison (hors CSE) sont de nouveau mis en avant par les entreprises. « Certaines passent également des partenariats avec des enseignes externes afin que leurs collaborateurs profitent de tarifs négociés avec ces marques. J’ai constaté cela avec des enseignes de bricolage, d’ameublement ou encore d’informatique », explique Khalil Aït-Mouloud.

 

L’accès à des programmes d’aides spécifiques

« Certains salariés ont également la possibilité de joindre des hotlines juridiques pour profiter de conseils techniques sur des sujets de défiscalisation ou d’investissement immobilier par exemple », observe-t-il.  L’objectif étant d’accompagner au maximum et au quotidien les collaborateurs dans le maintien de leur pouvoir d’achat.

Sylvie Laidet
Sylvie Laidet

Journaliste indépendante, je réalise des enquêtes, des portraits, des reportages, des podcasts... sur la vie des salariés en entreprise. Égalité femmes-hommes, diversité, management, inclusion, innovation font partie de mes sujets de prédilection.

Vous aimerez aussi :