Sondage inédit : quels événements ont marqué les cadres au cours des 30 dernières années ?

Publié le 01 octobre 2020 Sylvia Di Pasquale

SONDAGE IFOP POUR CADREMPLOI – À l’occasion de ses 30 ans, Cadremploi a souhaité sonder les souvenirs des cadres et leur vision du futur. Résultats ? En tête des événements qui ont marqué ces 30 dernières décennies selon eux, l’émergence des Gafa et l’adoption des 35 heures auxquelles ils confirment leur attachement. Quant aux prochaines mutations du travail, l’automatisation/robotisation surtout et le télétravail pour tous paraissent inexorables à ces acteurs qui façonnent quotidiennement ce monde de demain. Bonne nouvelle, les cols blancs estiment que la féminisation des directions d’entreprises aura un impact positif sur la société toute entière. Détail des résultats et éclairage par Frédéric Dabi, directeur général adjoint Ifop.
Sondage inédit : quels événements ont marqué les cadres au cours des 30 dernières années ?

Les faits économiques les plus marquants depuis 1990

L’émergence des Gafa (36% des citations), le passage aux 35 heures (35%) et les importantes délocalisations des entreprises françaises (31%) forment le trio de tête des faits économiques les plus marquants des 30 dernières années selon les cadres sondés par l'Ifop pour Cadremploi*.

 Les cadres ont désormais l’ambition d’être heureux professionnellement sans en pâtir personnellement.

On notera leur attachement particulier pour le passage aux 35 heures hebdomadaires (cité en premier par 20% des sondés) qui reflète l’évolution continue de leur état d’esprit : en 30 ans, ils sont passés d’une démarche carriériste (« ma carrière d’abord ») à une recherche de meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle (« ma carrière aussi »).

Les plus belles réussites d’entreprises des 30 dernières années

En 30 ans, nos habitudes d’achats ont radicalement changé avec la digitalisation de notre économie. C’est ce que pointe les cadres en désignant le trio d’entreprises Free (38%), BlaBlaCar (34%) et Cdiscount (25%) comme étant les plus belles réussites de ces 30 dernières années. La première entreprise façon « ancienne économie », Michel et Augustin, n’apparaît qu’en 8e position de ce palmarès.

Les dirigeants les plus impressionnants

Interrogés sur les dirigeants économiques qui les ont marqués dans les 30 dernières décennies, les cadres sont plus circonspects : seul Xavier Niel, patron du groupe Iliad, la maison mère de Free, et touche-à-tout de la tech, fait la différence en arrivant largement en tête des votes (35%). A noter que 21% des sondés déclarent n’avoir été impressionnés par aucun dirigeant. Une proportion équivalente de cadres (21%) cite ensuite Bernard Arnault et Michel-Édouard Leclerc (ex-aequo) puis Christine Lagarde (19%) comme personnalités emblématiques de ces 30 dernières années.

 

Les bouleversements de la vie au travail depuis 1990

Ordinateur, smartphone, objets connectés, robotisation… Le monde du travail et les façons d’y exercer son métier ont radicalement changé en 30 ans. La plupart des cadres ont été aux avant-postes de ces bouleversements. Ils estiment que la digitalisation des métiers et des activités (37%) mais également l’hyper-connexion à l’entreprise (28%) font partie des nouveautés ayant le plus bouleversé le monde du travail durant ces trois dernières décennies. Pragmatiques, ils n’oublient pas l’impact des délocalisations (24%), cité en 3e position des facteurs disruptifs du monde du travail actuel.

Les prochaines mutations du monde du travail d’ici 2050

Une majorité de cadres a intégré la 4e révolution industrielle à leur mindset. Selon eux, les bouleversements les plus notables de ces 30 prochaines années seront provoqués par l’intelligence artificielle et la robotisation. Le monde du travail sera automatisé et numérisé ou ne sera pas… La digitalisation des métiers et des activités (26%) devraient se poursuivre et profondément modifier le paysage d’ici 2050 selon eux.

La 2e évolution notable attendue concerne le développement des nouvelles formes de travail et en particulier du télétravail, cité par 37% des sondés. Une autre question du sondage nous indique que cette évolution est perçue très positivement.

Et s’il y avait autant de femmes que d’hommes au sein des directions d’ici 30 ans ?

Pour ses 30 ans, le site Cadremploi – historiquement engagé dans la promotion de la parité au travail, via ses partenariats et ses choix éditoriaux – s’est intéressé aux avancées de la perception des cadres sur les questions de parité homme-femme au sein des directions.  Les résultats sont le reflet d’une évolution sociétale notable :  une très large majorité des cadres estime que s’il y avait autant de femmes que d’hommes aux postes de direction dans 30 ans, il y aurait un impact positif pour l’égalité professionnelle (90%), pour la société toute entière (87%) et pour les entreprises concernées (81%).

* Méthodologie

L’enquête a été menée par l’Ifop auprès d’un échantillon de 1001 cadres et dirigeants d’entreprises, représentatif de la population française des cadres actifs en poste (méthode des quotas). Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 9 au 17 septembre 2020. Responsable des études Cadremploi : Elodie Franco Da Cruz.

VIDEO - Eclairage de Frédéric Dabi, directeur général adjoint Ifop France

Lire aussi : Communiqué de presse et message du CEO de Cadremploi, Thibaut Gemignani

Sylvia Di Pasquale
Sylvia Di Pasquale

Je suis rédactrice en chef de Cadremploi depuis 2006, en charge de la rubrique actualités du site. Je couvre des sujets sur la mutation des métiers, l'évolution des rapports recruteurs/recrutés, les nouvelles pratiques managériales ou les avancées de la parité. A la fois sous forme de textes, d'émissions video, de podcasts ou d'animation de débats IRL.

Vous aimerez aussi :