Télétravail et garde des enfants, quelles options activer ?

Sylvie Laidet

CONFINEMENT – Selon l’âge des enfants, c’est reparti pour 3 ou 4 semaines de télétravail et de garde d’enfants. Donc des bonnes journées de galère pour des milliers de parents. Usés par le premier confinement et le télétravail qui s’éternise, les parents vont devoir trouver des solutions pour tenir le coup. On fait le tour des solutions légales, réalistes et des plans B.
Télétravail et garde des enfants, quelles options activer ?

Comment concilier télétravail et garde d’enfants durant les semaines d’école à la maison

Entre le 6 et le 9 avril mais aussi du 26 au 30 avril (si les enfants sont au collège), les parents vont devoir télétravailler tout en assurant l’école à la maison.

Une situation déjà vécue par des millions de salariés en mars 2020 et qui n’a pas manqué de laisser des traces. Du stress, de la souffrance, de l’anxiété, de l’énervement de part et d’autre… dus au sentiment de double, voire de triple, journées à gérer, de ne pas savoir comment s’y prendre pour bosser avec les enfants, d’avoir une pression d’enfer pour assurer correctement son boulot.

Depuis un an, la maîtrise des outils technologiques est en passe d’être gagnée. Mais la pression économique peut avoir pris le relais dans certaines entreprises bien malmenées par cette crise qui dure.

Ma manager refuse d’alléger mon planning et je la comprends parce que l’entreprise ne peut pas se permettre de lever le pied. On va s’organiser avec ma femme qui fait aussi beaucoup d’heures mais, pour l’avoir vécu l’an passé, j'ai dit à ma cheffe que j'avais très peur de craquer !
Olivier, cadre dans la logistique, également père de famille avec un bébé et 2 collégiens

Les enfants restent des enfants et les parents ne sont pas des enseignants. Bref, tous les parents ne vont pas pouvoir tout gérer de la même façon.

5 options possibles durant les semaines d’école à la maison :

  • recours à une garde externe
  • congés payés ou JRTT
  • activité partielle
  • arrêt maladie
  • télétravail et garde d’enfants

Option 1 : faire garder les enfants par un tiers

Certaines familles auront profité du week-end pascal pour expédier les enfants chez les grands-parents. D'autres pourront continuer à confier leurs rejetons à leur assistante maternelle puisqu'elles sont finalement autorisées à continuer de garder les enfants. Ces salariés seront, eux, tranquilles pour télétravailler dans les semaines à venir.

Lire aussi >> Confinement : les assistantes maternelles finalement autorisées à garder les enfants


Option 2 : poser des congés ou JRTT

D’autres vont avoir la possibilité de poser des congés ou des jours de réduction de temps de travail ou JRTT (tout va dépendre de leur solde de jours disponibles) et donc de faire classe sereinement à leurs enfants.

 

Option 3 : activer le chômage partiel

Si dans le foyer personne d’autre que le ou la salariée ne peut s’occuper des enfants, il (elle) peut demander à ce que l’employeur enclenche le dispositif d’activité partielle pour garde d’enfants. Le ministère du Travail a précisé les règles applicables en matière d’activité partielle pour la garde d’enfant le 31 mars dernier dans son communiqué.

Option 4 : poser un arrêt maladie

Vincent Balouet

Et puis, il y a les autres. Ceux qui vont devoir rester chez eux à bosser et surveiller la classe.

« Pour les salariés qui n’auront pas trouver de solutions de garde, et qui sentent qu’ils vont craquer, l’échappatoire est l’arrêt maladie fourni par le médecin généraliste. Après un an de crise, c’est normal, c’est la mécanique des choses. Evidemment, les entreprises vont devoir pallier ces absences », constate Vincent Balouet, spécialiste de l’anticipation des crises systémiques et fondateur du cabinet maitrisedescrises.com

>> Lire aussi : Dispositif d’indemnisation des interruptions de travail des salariés et des non-salariés

Cela pourrait vous intéresser :

Option 5 : concilier télétravail et garde d’enfants

Donc mener tout de front : le boulot, la scolarité des enfants, la vie de la maison et de la famille… Courage, il parait qu’on voit « le bout du tunnel ».

Comment concilier télétravail et garde des enfants durant les 2 semaines de vacances  – du 10 au 26 avril.

3 options possibles durant les semaines de congés scolaires :

  • congés payés
  • télétravail ou garde d’enfant
  • activité partielle

La nouvelle est donc tombée jeudi soir dernier : toutes les académies seront en vacances en même temps entre le 10 et le 26 avril prochain. Les salariés concernés par ces changements, vont sans doute devoir modifier leur date de congés. Normalement la période de prévenance est d’un mois pour poser ces congés. A situation exceptionnelle, adaptation exceptionnelle. « En bonne entente entre le salarié et l’employeur, il peut être décidé la modification de leur date de modifier les dates de congé initialement prévues dans un délai plus court », précise le ministère du Travail dès le 1er avril dernier.

Mais rien n’oblige un employeur à accéder à cette demande. Aussi le ministère précise que « si le salarié ne peut pas décaler ses congés, qu’il ne dispose pas de mode de garde et qu’il est dans l’incapacité de télétravailler alors, il pourra être placé en activité partielle ».

Sylvie Laidet
Sylvie Laidet

Au quotidien, Sylvie Laidet, journaliste indépendante, réalise des enquêtes, des portraits, des reportages, des podcasts... sur la vie des salariés en entreprise. Égalité femmes-hommes, diversité, management, inclusion, innovation font partie de ses sujets de prédilection.

Vous aimerez aussi :