Zoé, 25 ans : « j’ai accepté un CDD alimentaire après 14 mois sans rien trouver »

Sylvie Laidet

Série #PremierJob2021 – Diplômée en 2019 d’un master en microbiologie, Zoé a cherché pendant 14 mois un CDI dans l’industrie. En vain. Elle a fini par accepter un CDD loin de sa formation initiale et qui se déroule dans des conditions de travail pas top. Elle se fait aider par une association pour retrouver un autre job, plus en phase avec ses ambitions. Retrouvez d’autres témoignages de jeunes diplômés qui s’adaptent et rebondissent comme ils le peuvent en attendant des jours meilleurs.

Zoé* a préféré garder l'anonymat pour s'exprimer plus librement sur son job actuel

Zoé, 25 ans : « j’ai accepté un CDD alimentaire après 14 mois sans rien trouver »
Zoé* a préféré garder l'anonymat pour s'exprimer plus librement sur son job actuel

Qui est Zoé* ?  

Son diplôme : master en microbiologie industrielle et biotechnologies, en juin 2019

Son objectif professionnel : un CDI en Recherche et développement dans l’industrie, dans sa spécialité

Sa réalité : après 14 mois sans ressources, elle a accepté un CDD de formatrice et chargée de mission qualité dans un organisme de formation. Donc sans rapport avec sa spécialité

*Le prénom a été changé à la demande de l’interviewée.

 

 

Un parcours sans faute mais une longue période de chômage post-master

Avec son master en poche en juin 2019, Zoé multiplie les candidatures au gré des déménagements pour suivre son compagnon. Pendant, 14 mois, elle rame et reste sans ressource. Le jeune couple finit pas s’installer en Eure-et-Loir. Elle raconte, un peu amère quand même :

Je cherchais toujours un poste en R&D dans l’industrie mais le territoire de Chartres est peu propice à ce type d’offres d’emploi. J’ai donc réorienté mes recherches vers la qualité.

Sa stratégie anti-crise pour gagner sa vie

Elle refait donc son CV et son profil en ligne en y intégrant des mots clés en rapport avec des missions qualité. Par le plus grand des hasards, en début d’été 2020, donc en pleine crise sanitaire, on lui propose finalement un job de formatrice en microbiologie. Elle postule mais les entretiens d’embauche ne débouchent sur rien de concret. Mais rebondissement à la fin de l’été :

Bonne surprise, cet organisme de formation m’a rappelée pour au final me proposer une mission à double casquette : formatrice et chargée de mission qualité.

En septembre 2020, elle signe donc un CDD, trop heureuse de bosser pour engranger de l’expérience et gagner son autonomie financière.

 

Son quotidien pas tout rose de jeune diplômée en CDD

Rapidement, la jeune femme de 25 ans déchante. Cette double mission correspond en fait à deux temps plein. Or, elle est seule pour tout mener de front.

Fin septembre, j’ai craqué. J’ai demandé à ne faire que de la qualité ou alors je mettrais fin à ma période d’essai. Mon employeur a accepté, heureusement. Malgré cela, les conditions de travail ne sont pas optimales. Le turn over est très élevé ce qui rend difficile la continuité des dossiers et génère donc des retards. On me met la pression pour une certification en 2022. Or, je dispose de peu de moyens et le personnel se sent peu (voire pas) concerné par les sujets qualité. Je rame. Même si j’essaie de prendre du recul, je bosse souvent pendant les vacances. Ce n’est pas tenable.

Sa stratégie pour rebondir

Malgré un contexte d’entreprise tendu, Zoé n’entend pas lâcher l’affaire. Pour tenir, elle continue à chercher un job en qualité mais cette fois dans l’industrie. Pour l’épauler dans sa quête d’un nouvel emploi, elle peut compter sur le soutien d’un bénévole local de l’association NQT auprès de laquelle est inscrite depuis juin 2020.

Une fois que j’ai sélectionné des offres d’emploi, mon parrain NQT m’entraine à passer des entretiens d’embauche car pour moi, ça pêche un peu de ce côté-là. Il me donne également des conseils sur mon CV.

Regonflée à bloc, elle espère bien ne pas devoir rempiler sur un nouveau CDD.

Sylvie Laidet
Sylvie Laidet

Au quotidien, Sylvie Laidet, journaliste indépendante, réalise des enquêtes, des portraits, des reportages, des podcasts... sur la vie des salariés en entreprise. Égalité femmes-hommes, diversité, management, inclusion, innovation font partie de ses sujets de prédilection.

Vous aimerez aussi :