2016, année prometteuse pour les cadres bretons

Publié le 06 juin 2016 Ingrid Falquy

2016 est une bonne année pour s’installer en Bretagne, en particulier sur la côte, où les entreprises comptent embaucher de nombreux cadres.
2016, année prometteuse pour les cadres bretons

« 2016 devrait être une belle année pour l’emploi cadre breton », assure Anne Savatier, déléguée territoriale de la Bretagne pour l’Association pour l’emploi des cadres (Apec) en mars. Les entreprises prévoient de recruter entre 5 230 et 5 880 cadres cette année, soit 9 % de plus qu’en 2015. Le niveau des embauches retrouverait celui atteint en 2012. C’est donc le moment d’aller goûter à l’air marin de la Bretagne.

Le bon moment pour s’installer sur la côte

 « La Bretagne a historiquement des formations de qualité. Malheureusement, beaucoup de jeunes diplômés bretons sont obligés de migrer vers une autre région pour leur premier emploi », explique Anne Savatier. Bonne nouvelle pour ceux qui ont déménagé pendant la crise et ont eu une première expérience ailleurs : les cadres les plus recherchés sont ceux avec 3 à 7 ans d’expérience.

« Après, si on veut venir s’installer en Bretagne il faut le faire de façon éclairée en se penchant sur les bassins d’emploi », précise la spécialiste. Si le bassin rennais reste le plus dynamique, l’aquatropisme –le fait qu’une grande partie de la population aspire à vivre près de la mer– crée des zones dynamiques le long du littoral. Ainsi, le bassin de Brest représente 15 % des recrutements. Il est suivi par celui de Vannes (7,5 %), de Lorient (7 %), puis de Saint-Malo et Saint-Brieuc. « Il est important de savoir qu’il y a une véritable prise en compte par l’ensemble des acteurs locaux de ces phénomènes migratoires pour pouvoir accueillir tous ces cadres attirés par la région. Il existe notamment des programmes pour les couples, car souvent un cadre en cache un autre », assure Anne Savatier.

Le secteur le plus porteur : les services

Le secteur le plus porteur est celui des services, qui représente 58 % des prévisions d’embauche. Surtout, dans le Sud de la région, du côté d’Auray et Vannes, où s’installent de plus en plus de familles. Comme les entreprises du numérique se développent, les cadres informatiques sont particulièrement recherchés dans le secteur du service. La recherche & développement connaît également un rebond. Enfin, l’industrie repart à la hausse, et donc avec elle toute la chaîne de sous-traitance. Notamment, dans le bassin lorientais, l’industrie navale embauche beaucoup.

Ingrid Falquy
Ingrid Falquy

Vous aimerez aussi :