1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité métiers et régions >
  4. Les clés anti-chômage dans le Grand Ouest

Les clés anti-chômage dans le Grand Ouest

les-cles-anti-chomage-dans-le-grand-ouest

Adeline Fabre

29/06/2012

Région Grand Ouest

En dépit de la crise économique, de belles opportunités demeurent pour les cols blancs de la région. Surtout si vous savez vous rendre visible et si vous êtes mobile. Car la situation n’est pas égale dans tous les bassins d’emploi du Grand Ouest.

« La baisse du volume des recrutements de cadres devrait se situer autour de 10 % pour la période 2011/2012 », rapporte Nicolas Buniowski, directeur régional chez Hays pour la région Ouest. Selon Pôle emploi, en avril 2012, le pourcentage de cadres parmi les demandeurs d’emploi se situe entre 3,4% et 5% dans la zone Grand Ouest. « Les marchés diffèrent d’une région à l’autre. En Bretagne, l’emploi cadre est moins dynamique qu’en Pays de la Loire, la crise de 2009 ayant notamment affecté l’industrie. La région des Pays de la Loire, elle, a la chance d’avoir un marché très diversifié », rappelle Olivier de Villeneuve, directeur Grand Ouest de Page Personnel.

Les secteurs porteurs

Selon Nicolas Buniowski, « les jeunes diplômés risquent de pâtir de cette situation en 2012, puisque les chefs d’entreprise sont tentés de recruter à “court terme”. Ces derniers souhaitent donc minimiser les risques en recrutant des cadres expérimentés, issu de leur secteur d’activité. »

Dans le Grand Ouest, les recrutements dans les fonctions support (comme les ressources humaines ou le marketing) subissent un certain ralentissement, mais d’autres continuent de tirer leur épingle du jeu, observe le consultant du cabinet Hays. C’est le cas notamment des fonctions recherche et développement, des fonctions commerciales, ou de l’informatique. De la même façon, certains secteurs d’activité sont épargnés, comme l’aéronautique, l’agroalimentaire et les équipements électriques et électroniques, mais ce n’est pas le cas de l’automobile.

La mobilité, l’atout phare

Pour décrocher un emploi vu la conjoncture actuelle, il faut soigner sa visibilité. Olivier de Villeneuve conseille ainsi d’« être présent sur les CVthèques et les jobboards ». Il faut savoir y « mettre en avant ses compétences par mots clés » pour répondre aux recherches des employeurs.

Autre conseil : ne pas hésiter au cours de sa carrière à « multiplier les secteurs d’activité (industrie, agroalimentaire, commerce, etc.) », ce qui renforce l’employabilité. Enfin, il est nécessaire de « savoir utiliser professionnellement les réseaux sociaux ». Pour les cadres en poste, favoriser la formation continue est une excellente arme, qui permet de « mieux se vendre plus tard ». Enfin, dans le Grand Ouest, « il faut être mobile, car il y a des opportunités au-delà des frontières des grandes villes, et on manque de candidatures sur les villes secondaires et tertiaires », souligne-t-il.

Adeline Fabre © Cadremploi.fr

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte