1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité métiers et régions >
  4. Cadres : les profils recherchés dans le Grand Est en 2015

Cadres : les profils recherchés dans le Grand Est en 2015

cadres--les-profils-recherches-dans-le-grand-est-en-2015

Elodie Buzaud

27/11/2014

Région Grand Est

Après 6 ans de crise économique, la région souffre d’un taux de chômage avoisinant les 10 %. Cela n’empêche pas certaines entreprises de chercher à recruter des cadres. Les projets d’avenir devraient aussi représenter des opportunités d’emplois.

Les ingénieurs industriels

Malgré la crise que vit l’industrie dans l’Est, avec la fermeture des deux derniers hauts fourneaux de la région en 2012, certaines entreprises recrutent pour remplacer des salariés partis en retraire. Ce sont « des filiales de grands groupes ou des petites et moyennes entreprises ainsi que de sociétés de taille intermédiaire des filières agroalimentaire  ou automobile », détaille Alexandre Leduc, expert du cabinet de conseil en recrutement Michael Page pour la région. « Elles recrutent pour des fonctions techniques de type ingénieur pour la production, l’amélioration continue et des fonctions liées à la supply chain, ajoute-t-il. Elles cherchent des chefs de projets, des ingénieurs bureau d’études, des responsables qualité et des responsables de production. Mais le monde de la biotechnologie et les industries spécialisées (chimie, pharmaceutique) sont également très demandeuses de profils expérimentés, alliant expertise technique pointue et qualités de management. » Et la tendance devrait se poursuivre, si les projets d’avenir se concrétisent.

16 000 emplois issus de la future restructuration de l’industrie

Depuis la signature du « pacte Lorraine », en 2013, plusieurs initiatives ont été annoncées pour restructurer l’industrie dans l’Est. Dans l’industrie automobile, aéronautique, agroalimentaire et de santé. 16 000 emplois devraient en découler, d’ici 4 ans :

- Europort, le projet d’aménagement d’une zone portuaire au bord de la Moselle devrait créer plus de 1 000 emplois d’ici à 2016, rapportait le Nouvel Observateur.

- Safran prévoit de recruter 400 personnes d’ici à 2018 pour sa nouvelle usine de Commercy (Meuse). 93 personnes y travaillent déjà, sur la production du moteur Leap, développé par Safran et General Electric. 7 800 exemplaires de ce moteur ont déjà été commandés pour équiper les A320Neo d’Airbus, les 737 Max de Boeing ainsi que le futur 0919 de l’avionneur chinois Comac, selon l’Express.

- Le futur centre de recherches public sur la sidérurgie d’Uckange, MetaFensch, va embaucher 20 personnes, rapporte France Bleu Lorraine.

 

Les informaticiens

Dans le secteur, 80 % des recrutements passent par des entreprises de services numériques (ESN, ex SSII). Elles travaillent avec les banques, assurances et le secteur public. Mais les éditeurs de logiciels, les opérateurs téléphoniques et les petites et moyennes entreprises locales n’externalisent pas la gestion de leur système d’information, c’est pourquoi elles recrutent. « En informatique, les profils recherchés concernent des architectes logiciels, des ingénieurs tests, des chefs de projets WEBS / ERP / métiers, des experts en sécurités et sur le cloud ou des développeurs NTIC (Java, dot Net, php, etc.) », indique Alexandre Leduc.

Les professionnels du BTP

« Même si le BTP marque le pas, l’aménagement intérieur haut de gamme ainsi que tous les métiers liés à l’environnement (désamiantage, démolition, traitements des déchets), la construction modulaire et la couverture du bâtiment résistent bien, estime-t-il. Dans le bâtiment, les profils recherchés sont des ingénieurs études, des conducteurs de travaux, et quelques profils de directeurs généraux. » Des profils qui peuvent même s’exporter en dehors de nos frontières. Au Luxembourg, notamment où la population cadre est souvent attirée par des salaires bien plus attractifs. 82 000 transfrontaliers vont travailler chaque jour au Luxembourg. Le pays a offert en un an 2 300 emplois supplémentaires aux Français.

Retrouvez toutes nos offres d’emploi dans le Grand Est.

1

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

1

27/11/2014

à 18:19

Bonjour,

Concernant Safran, les recrutements concernent principalement des techniciens. Les cadres étant recrutés en interne. Cela était encore écrit dans le journal lors de l'inauguration cette semaine. Beaucoup de personnes l'ignorent encore. On s'en rend aussi compte en consultant la page spéciale de Pôle-Emploi Lorraine où l'on trouve les postes proposés.

> Répondre

+