1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité métiers et régions >
  4. Cadres : les profils recherchés en Ile-de-France en 2015

Cadres : les profils recherchés en Ile-de-France en 2015

cadres--les-profils-recherches-en-ile-de-france-en-2015

Elodie Buzaud

27/11/2014

Un emploi sur deux est occupé par un cadre en région parisienne et la région présente le plus fort taux de mobilité du pays. Une aubaine, pour ceux qui ont la bougeotte. Encore faut-il coller au profil que les recruteurs recherchent.

« Les profils de cadres particulièrement recherchés en Ile-de-France sont ceux ayant une expérience de 5 ans minimum, prévient Marlène Ribeiro, experte du cabinet de recrutement Michael Page pour l'Ile-de-France. Ces profils sont particulièrement intéressants car l’effort de formation pour leur nouvel employeur est moindre, explique-t-elle. Ils peuvent, en outre, monter en compétences très rapidement, le retour sur investissement peut être très rapide et, autre avantage, ils peuvent apporter une technicité intéressante ou un portefeuille client. » En ce qui concerne les métiers, 4 s’avèrent spécialement recherchés.

1 – Les ingénieurs commerciaux

Quel que soit le secteur, les entreprises cherchent toujours à étoffer leurs forces commerciales, ou à compenser un turn-over toujours très important. Mais « les acteurs du e-commerce proposent une bonne partie des opportunités », précise Marlène Ribeiro. Dans le secteur culturel, la Réunion des musées nationaux et du Grand Palais recrute ainsi un responsable d’activité e-commerce à Paris. Autre exemple, dans la distribution cette fois, le groupe Auchan recrute un responsable e-marketing pour sa branche Simply Market.

2 – Les pros de l’informatique et du digital

« L’évolution constante des nouvelles technologies provoque une accélération des projets digitaux », constate la recruteuse. Le big data, le cloud et la sécurité informatique représentent des enjeux très forts pour les entreprises, qui font beaucoup appel aux sociétés de services informatiques. Ces dernières sont ainsi très actives en recrutement. Elles recherchent des « consultants techniques infrastructures, des consultants data et des consultants sécurité », indique Marlène Ribeiro. Par exemple, Airbus Group propose plusieurs offres dans le secteur en Ile-de-France. De même pour la société de services numériques Devoteam.

3 – Les spécialistes de l’audit et du conseil

« Pour ce qui est de l’audit et du conseil, l’augmentation des opportunités s’explique par un retour de turn-over », affirme la recruteuse. Conséquence de quoi, « tous les cabinets d’audit se sont remis à recruter », notamment des auditeurs seniors. C’est le cas d’EY (ex Ernst & Young) et de KPMG notamment.

4 – Les banquiers

Après l’accalmie du secteur, les recrutements repartent. Les banques cherchent avant tout des profils en compliance et en risque, ainsi que des consolideurs. La Banque de France, par exemple, cherche des économistes bancaires.

Les recrutements commencent en 2015 au Village Nature de Val d’Europe

Sur les 4 800 emplois que devrait créer le site éco-tourtistique d’Euro Disney et Pierre & Vacances, en Seine-et-Marne. D’après Le Parisien, le gros des recrutements aura lieu d’ici la mi-2015.

 

Retrouvez toutes nos offres d’emploi à pourvoir en Ile-de-France.

 

4

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

cachufleto

03/12/2014

à 14:23

La réalité est toute une autre! les sociétés ont du mal à recruter et nous on a du mal à trouver un travail! cherchez l'erreur.
La France ne peut pas continuer à demander plus à ces cadres qui sont traités comme des simples opérationnels sans perspectives d'évolutions cognitives.... Oui, cognitives, car comme ont dit, un diplôme de plus de trois ans il est caduc... La plus part des sociétés se sont pris au jeux des SII qui fournissent des compétences de pointe en matière des nouvelles technologies mais qui ne favorisent pas l'apprentissages de nouvelles compétences... trop chère! Les DRH de ces sociétés n'ont pas considéré le risque sectoriel et social qu'impliqué la sou-traitances des formations en continue de ces collaborateurs.... En France les droits d'auteurs ne permet pas les levés des fond aussi importantes qu'en Amérique pour le développement des entreprises innovantes par risque de redevance à vie aux développeurs créateurs de solutions... et oui, la France protège ces concitoyens et le patronna n'est pas capable de faire avec! Quelle tristesse!

> Répondre

Med85

28/11/2014

à 04:49

Personnellement, depuis 2011 (3 ans après l'obtention de mon Maste)r, je recherchais un poste de Responsable Qualité avant de me rabattre sur un poste d'assistant qualité agroalimentaire. Pour les recruteurs mon diplôme est devenu tout simplement moins valeureux. Vous imaginez 3 années d'expérience perdues. Dans deux ans, ce sera cinq années d'expérience perdues. Comment trouverez-vous à l'avenir des cadres, si nous jeunes diplômés devenus vieux diplômés sont écartés du marché de l'emploi?

> Répondre

HAO

28/11/2014

à 02:35

@ erouan
Bien vu! Et comme si vous regardez les autres régions , c'est assez similaire, la France est mal partie.

Mais qu'attendre d'un pays où la seule valeur est devenue l'argent ? En accumuler de plus en plus... Pour le mettre sur des comptes "au-delà du rivage", acheter des œuvres d'art qui dorment au fond d'un coffre, vivre entouré de gardes du corps. Le bonheur absolu, quoi ! Surtout en sachant que ça se fait au détriment de l'environnement, de la planète, de tous les autres hommes vivants. Mais le plaisir d'être connu dans le monde entier comme étant le premier Français le plus riche, pas très loin des Israéliens, des Américains ou des Chinois... (Monsieur Arnaud se reconnaîtra peut-être, ou Lagardère qui veut un salaire élevé mais pas les responsabilités qui vont avec...), y a-t-il un autre bonheur ?

Rappelez-vous ce banquier franco-suisse assassiné dans un jeu sado-maso : à quoi faut-il en arriver pour encore ressentir quelque chose ? Ou nos hommes politiques qui s'engagent dans des guerres qui ne les toucheront JAMAIS personnellement (contrairement aux rois dont les enfants participent aux guerres lancées par leur pays) pour ressentir l'ivresse du pouvoir de vie ou de mort sur d'autres humains : Giscard refusant sa grâce, Mitterrand, Sarkozy ou Hollande se lançant dans des guerres invraisemblables et dramatiques pour ceux qu'elles sont censées aider mais qui tuent soldats français et civils étrangers à la pelle). Y a-t-il sentiment de pouvoir plus extrême ? Seul Chirac qui LUI avait fait la guerre, a refusé d'en lancer une ! Étrange, non ?

Nous sommes envahi de mots comme société, sociétal, social, droits de l'Homme. Mais ce sont des mots creux. Parce qu'il n'y a plus de société si tout le monde n'y a pas sa place. Et avoir sa place, cela veut dire contribuer par son activité à faire évoluer l'ensemble du groupe auquel vous appartenez (l'homme est un animal social = il ne peut pas vivre isolé) avec les compétences et les talents que vous avez.

La vogue des associations "de charité à la mode des Dames patronnesses du XIXème siècle" donne sans doute bonne conscience à beaucoup de gens (encore que les dégrèvements fiscaux jouent un grand rôle) mais ne fait que souligner l'inanité de notre civilisation. Chez les peuples premiers, il n'y a pas d'associations caritatives !!!!!! Parce que chacun est INDISPENSABLE à la marche du groupe. C'est donc ça LE PROGRÈS de la civilisation occidentale : vivre de la charité de ceux qui condescendent à vous aider quand ça les arrange mais qui de toute façon vous méprisent de ne pas être capable de vous débrouiller seul ou vous accusent de paresse ou de malhonnêteté ?

Quand va-t-on RÉFLÉCHIR ?

> Répondre

erouan

28/11/2014

à 00:21

Finalement aucun domaine qui pourrait produire de la valeur ajoutée, pas de créations industrielles, pas de création artistique ou culturelle exportable, pas d'artisanat...aucun secteur qui ne permettra de commencer à rembourser la dette extérieure de notre pays...
le commerce: on vas continuer à importer des chapeau chinois que nous nous revendrons entre nous...
l'informatique: encore des strates de réseaux et des systèmes de plus en plus complexes à exploiter et permanence bugués...
les audit...bonjour les licenciements en perspective...
les banques...votre argent nous intéresse pour nous permettre de jouer sur les bourses mondiales...

> Répondre

+