1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité métiers et régions >
  4. Emploi et salaires : des écarts significatifs entre les régions

Emploi et salaires : des écarts significatifs entre les régions

emploi-et-salaires--des-ecarts-significatifs-entre-les-regions

Agnès Wojciechowicz

26/12/2013

Région Ile-de-France,Région Nord,Région Grand Ouest,Région Sud Ouest,Région Méditerranée,Région Rhône-Alpes,Région Grand Est

Si l’emploi est en recul à l’échelle nationale, tout n’est pas noir pour autant. D’après une enquête trimestrielle de l’Agence centrale des organismes de Sécurité Sociale, le nombre de salariés augmente en Ile-de-France et dans le Sud-Ouest et des postes se créent dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Au troisième trimestre 2013, l’emploi est à la baisse et affiche - 0,6 %, selon les statistiques d’emploi trimestrielles réalisées par l’ACOSS auprès des entreprises du secteur privé de plus de 10 salariés. Les effectifs de ces structures fléchissent aussi de - 0,1 %, après des replis consécutifs de 0,2 % lors des deux trimestres précédents. Le secteur industriel est particulièrement touché, avec une chute de 0,5 % ce trimestre et un résultat négatif de 1,6 % d’emplois en moins cette année. L’affaiblissement de l’industrie s’explique par la mauvaise santé de l’automobile qui perd 1,7 % de ses effectifs. A contrario, l’emploi dans la construction semble épargné et se stabilise après une baisse de 0,5 % au deuxième trimestre. Un retour à l’équilibre constaté également dans le tertiaire.

Quatre domaines d’activité voient toutefois leurs effectifs progresser. C’est le cas de l’informatique qui enregistre une augmentation de 0,6 %, du conseil et de l’ingénierie avec une hausse de 0,5 % ainsi que de l’action sociale et de la santé avec respectivement 0,3 % et 0,1 %. Autre bonne nouvelle sur le front de l’emploi : celle de la progression du salaire moyen par tête qui prend 0,3 % de plus ce trimestre et 1,8 % sur l’année. La masse salariale croit de 0,2 % et conclut l’année 2013 avec une moyenne globale de + 1,2 %. Sur la situation de l’emploi et des effectifs, des écarts sont notés d’une région à l’autre.

Des effectifs en hausse en Ile-de-France

Alors que le troisième trimestre de 2013 marque une diminution de l’emploi dans une grande partie des régions françaises, l’Ile-de-France échappe à la règle et s’impose comme grande championne, selon l’enquête de l’ACOSS. L’emploi francilien reste effectivement stable, dopé par l’implantation de grandes entreprises sur son territoire. Mieux, sa masse salariale augmente de 1,5 % par rapport au trimestre précédent.

Une masse salariale qui progresse dans le Sud-Ouest

L’emploi demeure stationnaire en Aquitaine lors de ce dernier trimestre 2013. Dans le Midi-Pyrénées, il augmente subrepticement de 0,1 % tandis qu’il accuse une baisse plus nette dans le Limousin avec 1,6 %. Quant à la masse salariale, elle augmente dans l’ensemble du Sud-Ouest, notamment en Midi-Pyrénées avec + 2,3 %, en Aquitaine + 1,8 % et enfin dans le Limousin avec + 0,4 %.

Des créations de postes en Corse

Sur le pourtour méditerranéen, le bilan du troisième trimestre 2013 est en demi-teinte. Si la masse salariale augmente sur le territoire méridional, le niveau de l’emploi est globalement à la baisse. De fait, le nombre de salariés grimpe de 0,8 % dans le Languedoc-Roussillon, de 1,6 % en PACA et de 2,8 % en Corse. L’Île de Beauté continue de créer des postes dans l’hébergement et la restauration (+3,3 %), et le tertiaire (0,9%). En revanche, le nombre de postes créés fléchit de 0,2 % en PACA et de 0,4 % dans le Languedoc-Roussillon.

Grand-Ouest : progression dans les Pays-de-la-Loire

L’emploi se contracte dans le Grand-Ouest et enregistre des résultats négatifs, allant de - 0,4 % dans les Pays-de-la-Loire à - 1,7 % en Basse-Normandie. Si dans le BTP, l’emploi est à la baisse, il progresse néanmoins de 0,3 % dans le tertiaire, excepté en Poitou-Charentes où il subit une baisse de 2 %. A noter que la masse salariale progresse de 0,2 % en Basse-Normandie jusqu’à 1,1 % en Poitou-Charentes et même de 1,3 % dans les Pays-de-la-Loire.

Rhône-Alpes dans la tendance nationale

A l’image du bilan national du dernier trimestre, l’emploi du secteur privé baisse de 0,3 % en Rhône-Alpes et de 0,7 % en Auvergne, souligne l’enquête trimestrielle d’ACOSS. S’inscrivant toujours dans la moyenne hexagonale, la masse salariale évolue de 1,6 point dans la région rhônalpine et de 1,2 point sur le territoire auvergnat.

Le Nord en difficulté

La région Nord présente des résultats négatifs. L’emploi faiblit de 1,2 % dans le Nord-Pas-de-Calais et de 1,7 % en Picardie, comme lors du trimestre précédent. Pire, il se dégrade dans tous les secteurs comme dans le BTP, où l’évolution annuelle est de - 3,6 %. Et si la masse salariale connaît un léger mieux de 0,4 % dans le Nord-Pas-de-Calais, elle se dégrade de 0,1 % en Picardie.

Le Grand-Est à la traîne

L’Est de la France recueille les plus grosses baisses d’emploi du troisième trimestre : 1,2 % en Alsace, 1,5 % en Bourgogne et en Franche-Comté, 1,9 % en Lorraine et jusqu’à 2 % en Champagne-Ardenne. Quant à la masse salariale, elle fléchit également en Champagne-Ardenne et en Lorraine de 0,3 %, et en Franche-Comté de 0,5 %. Celle-ci reprend toutefois des couleurs en Bourgogne avec une évolution de 0,2 % puis en Alsace avec 0,7 %.

Agnès Wojciechowicz © Cadremploi.fr

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+