1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité métiers et régions >
  4. Great Place to Work : les thématiques qui font la différence

Great Place to Work : les thématiques qui font la différence

great-place-to-work--les-thematiques-qui-font-la-difference

Benjamin Dusaussoy

21/03/2014

Fierté d'appartenance à l'entreprise, confiance dans la direction, équité entre les salariés… Focus sur ces thématiques qui contribuent au bien-être des employés… et des employeurs.

La thématique du bien-être aurait-elle enfin fait son nid dans le monde du travail français ? Il semblerait : pour la première fois depuis l'intronisation du label Great Place to Work dans l'Hexagone, les entreprises nationales sont plus nombreuses que les filiales étrangères au palmarès avec 35 nominations parmi les 60 lauréats.

Autre cocorico, la première place dans la catégorie des entreprises de 500 salariés et plus revient à la française Davidson Consulting. La jeune société de conseil en management et expertise technologique est notamment récompensée pour sa politique de promotion interne et de recrutement par cooptation (80% des postes). Chez les moins de 500 salariés, c'est l'entreprise américaine W.L. Gore & Associés qui prend pour la première fois la tête du palmarès.

Développer son employabilité

Pour départager les 166 entreprises candidates, l'Institut compare des critères particulièrement sensibles pour les sondés. C'est le cas de la question de l'employabilité. « L’employabilité, c’est la capacité à maintenir les emplois mais aussi à les développer, précise Patrick Dumoulin, directeur général de Great Place to Work en France. Parmi les entreprises lauréates, trois salariés sur quatre répondent positivement à la question suivante : pensez-vous que l’encadrement ne licenciera un salarié qu’en dernier recours ? ».Ils sont autant à juger que leur entreprise leur offre des formations utiles pour leur développement personnel car favorisant leur employabilité.

Autre thématique plébiscitée par les salariés : l'équité, qu'il s'agisse de l'égalité homme-femme ou de l'âge. « Dans la moyenne des 60 entreprises récompensées, neuf salariés sur dix se disent être traités équitablement quel que soit leur sexe. »

Renforcer l'équilibre vie privée/vie professionnelle

Des réunions qui se terminent à des heures décentes, des mails qui ne vous poursuivent pas chez vous le soir et le weekend… L'équilibre vie privée / vie professionnelle fait partie des critères déterminants pour les salariés interrogés. Deux tiers d’entre eux estiment d’ailleurs être encouragés à conserver cet équilibre… mais le taux de réponses favorables reste toutefois en-dessous de la moyenne des autres questions du questionnaire.

Sans surprise, la question des rémunérations se trouve également en haut de la liste des préoccupations. « Il existe une progression d'année en année sur l'ensemble des entreprises à ce niveau, assure Patrick Dumoulin. Il y a deux ans, la moitié des salariés des entreprises lauréates déclaraient ainsi être rémunérés à leur juste valeur. Aujourd'hui, 60% estiment l'être, un tiers sont indécis et seulement un sur dix se considère mal payé. » Mars France se classe deuxième du classement en raison notamment des salaires plus élevés que la moyenne pour des postes similaires.

Dans l'ensemble, les salariés des entreprises lauréates 2014 sont 82% à dire qu’il fait « vraiment bon travailler dans leur entreprise » contre 42 % de l’ensemble des salariés français d'après un sondage réalisé par l'Institut Think pour Great Place to Work. « Nos entreprises lauréates ont valeur d'exemple à l'échelle nationale », estime ainsi Patrick Dumoulin.

3

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

perplexe

31/03/2014

à 10:22

Certaines entreprises citées sont vraiment à mille lieux de ce palmares flatteur, tant dans le respect de la personne, la formation, la gestion des conflits et la rémunération.
Etonnant comme étude .

> Répondre

LR

27/03/2014

à 00:43

Je ne comprends pas cette liste. Si on prend ILIAD, c'est une holding qui ne compte que 57 salariés correspondant aux dirigeants du Groupe non représentatif des 5000 salariés répartis dans les différentes filiales et qui n'ont pas participé à l'étude (en tout cas, moi non). Je me rappelle que l'annonce par CP à l'ensemble des salariés du Groupe de ce classement a été très mal accueilli et il a dû présenter des excuses déguisées lors d'une conférence. Pour rappel, XN a bien précisé sous-payer ses collaborateurs. Le sentiment chez ILIAD (l'ensemble du Groupe) est d'être payé 30 % au-dessous du marché et de n'avoir aucun avantages (pas de RTT...).
En plus, il faut travailler sans compter les heures sps et ne rien dire. Certains salariés qui ont fait part de mécontentements par rapport aux conditions de travail se sont fait gentillement raccompagner dehors devant leurs collègues.
Au vu de ce que je connais d'ILIAD, ce classement est galvaudé et donc sans intérêt.

> Répondre

piotr'

25/03/2014

à 09:27

Je regrette que ces nouvelles dispositions de confort au travail ne soient pas mise en images et en commentaires bilatéraux pour amener sur la scène publique une information générale créant un courant significatif dans l ensemble des entreprises du territoire européen.somme nous devant une idée plus qu un fait significatif d une volonté profonde d entreprises voulant faire encore du lustrage de leur politique extérieure.

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte