Le e-commerce embauche

Sébastien Tranchant

Ce secteur a la particularité de proposer des jobs variés, à la fois techniques et business. Tous les profils sont étudiés : du jeune autodidacte génial au cadre expérimenté.

C'était en octobre dernier lors d'une rencontre entre les acteurs majeurs du e-commerce français et le ministre de la Relance, Patrick Devedjian. Selon le ministère, le e-commerce est « moins touché par la crise que d'autres secteurs. En France, le commerce en ligne génère 20 000 emplois directs, un chiffre en constante augmentation. » Beaucoup d'entreprises embauchent comme, par exemple, Pixmania, site spécialisé dans la vente de matériel high-tech. « 120 postes dont 40 emplois cadres sont actuellement à pourvoir chez nous, rapporte Ingrid Tisserand, DRH. Et 150 seront ouverts en 2010. A cause de la crise, nous recrutons moins (500 embauches en 2008) mais les perspectives pour tous les profils restent fortes. » Informatique, maintenance web, achat, commercial, logistique, fonctions supports, l'entreprise recrutent largement. Chez Pixmania, implanté à deux pas des Champs-Elysées, on parle 17 langues. Ainsi, si vous avez des compétences linguistiques particulières, n'hésitez pas. « Pour notre service clients nous recherchons notamment des collaborateurs parlant néerlandais » précise Ingrid Tisserand, qui ajoute qu'« il est possible de créer son propre parcours. Beaucoup d'autodidactes sont recrutés chez nous et ils évoluent dans l'entreprise. »

Acheteurs, administrateurs système, ingénieurs...

Chez PriceMinister, autre acteur majeur du e-commerce, là aussi on embauche : des agents de service clientèle bilingue anglais, des techniciens web ou encore des ingénieurs d'études et développement Java/J2EE. Chez RueduCommerce, même topo : webmasters marketing, administrateurs système et réseaux, spécialistes neolane, ingénieurs backoffice, acheteurs, etc, sont les bienvenus.

En France, on dénombre à ce jour 56 000 sites marchands, soit 12 300 sites de plus qu'il y a un an. Et ce chiffre continue de progresser : ainsi, la barre de 60 000 devrait être franchie d'ici la fin de l'année. Parmi ses nouveaux sites figurent de nombreuses enseignes de grande distribution qui misent de plus en plus sur la visibilité sur le web dans leur stratégie de conquête d'une nouvelle clientèle.

 

Les autres articles du dossier :

Le e-commerce embauche

 

E-commerce : un secteur qui tient bon

 

Quand le web fait surfer les emplois de la grande distribution

 

Web, e-commerce, ingénierie : la région Rhône-Alpes plus que jamais branchée

 

Sébastien Tranchant
Sébastien Tranchant

Vous aimerez aussi :