1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité métiers et régions >
  4. Le handicap est l’affaire de tous chez RTE

Le handicap est l’affaire de tous chez RTE

le-handicap-est-laffaire-de-tous-chez-rte

Cadremploi

04/01/2019

[Publi-rédactionnel] Savez-vous qu’en moyenne 10% de vos collègues sont concernés par un handicap ? Que d’ici 20 ans, 1 actif sur 2 pourrait vivre une situation de handicap ? En faire l’affaire de tous est essentiel. Explications d’Agnieszka SAWA, mission handicap de RTE.

Où en est RTE dans sa politique handicap ?

Engagés depuis de nombreuses années dans une démarche en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap, RTE a signé cette année son cinquième accord handicap. Nous poursuivons notre dynamique pour assurer l’inclusion des personnes en situation de handicap au sein de RTE, leur maintien dans l’emploi et leur évolution professionnelle.

A lire aussi >> Numérique : RTE offre un formidable terrain de jeu

De nombreux acteurs sont mobilisés pour faire vivre notre accord au quotidien : la direction de l’entreprise, moi-même en tant qu’animatrice nationale, les correspondants régionaux, les recruteurs, la direction Immobilier et Logistique, la direction des Achats, les acteurs médicaux et sociaux, les organisations syndicales, les instances de représentation du personnel, et bien d’autres encore !

Que prévoit l’accord ?

Il maintient ou renforce des dispositifs existants pour les 3 ans à venir. Parmi les nouveaux engagements pris par RTE : l’accueil de 60 stagiaires et de 30 alternants en situation de handicap, le recrutement de 30 salariés en situation de handicap et le recours privilégié au Secteur du Travail Protégé et Adapté (STPA). Au-delà de ces objectifs de recrutement et de recours au secteur protégé, revus à la hausse, nous insistons sur la nécessité de faire évoluer les représentations autour du handicap.

Notre aspiration, c'est que l'inclusion des personnes en situation de handicap dans l'entreprise reste avant tout, comme pour tous les salariés, une question de personnes et de compétences. L’accord prévoit également le principe de rétrocession : lorsqu’un salarié reçoit une première reconnaissance en tant que travailleur handicapé ou lorsqu’il la renouvelle, RTE fait un don de près de 6 000€ à l’association de son choix. Il s'agit de donner du sens, une motivation supplémentaire au service de la reconnaissance et de la dédramatisation du handicap.

Concrètement, comment cela se traduit-il ?

En 2017, notre taux d’emploi était de 4,91% et nous avons l’ambition d’atteindre les 5,4% d’ici 2020. Nous allons former l’ensemble de nos managers au handicap via une formation digitale.

A lire aussi >> Se former en alternance chez RTE

Nous avons réalisé déjà plusieurs recrutements directs en CDI en 2018 et nous accueillons régulièrement des stagiaires et des alternants en situation de handicap. 7 stagiaires viennent ainsi de passer une semaine au siège de RTE à La Défense pour un stage découverte de 3ème et 4ème organisé avec l’association ARPEJEH dont nous sommes membre fondateur (cette association vise à améliorer et à promouvoir la formation, la qualification et l’emploi des personnes handicapées).

Ces jeunes ont pu découvrir les différents métiers de RTE : l’environnement, la concertation, les ressources humaines, les achats, la communication, la DSIT, l’assistanat… Ils ont également visité un poste  électrique. Et pour clore cette semaine, une rencontre a été organisée avec Timothée Adolphe, athlète paralympique, parrainé par RTE, sprinter et détenteur du record du monde du 60 mètres et des records d'Europe du 100 mètres et du 200 mètres.

Un dernier message pour nos lecteurs ?

RTE propose une diversité de métiers insoupçonnée et recherche des candidat∙e∙s curieux∙ses et motivé∙e∙s pour servir l’intérêt général, raison d’être des missions de service public que nous menons au quotidien. Nos postes sont ouverts aux personnes en situation de handicap : rendez-vous sur http://rterecrute.com/ pour découvrir nos opportunités !

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+