Les cadres les plus recherchés dans le Grand Ouest fin 2015

Publié le 02 novembre 2015 Séverine Dégallaix

Portés par l’informatique et l’agroalimentaire, la Bretagne, les Pays de la Loire, le Poitou-Charentes et la Normandie n’en négligent pas pour autant le secteur des services. La diversité de son tissu économique, sa qualité de vie et sa proximité à Paris font du Grand Ouest une région attractive pour les cadres. Le point sur les profils que les entreprises s’arrachent.
Les cadres les plus recherchés dans le Grand Ouest fin 2015

« Dans nos métiers, il est difficile de se projeter, mais a priori, les voyants sont plutôt au vert et la visibilité est bonne, annonce tout d’abord Alain Fos, dirigeant du cabinet de chasse de tête Ethis RH en Bretagne et les Pays de la Loire. Il y a une accélération depuis six à huit mois sur des fonctions qui étaient en panne depuis des années. » Des perspectives rassurantes pour les cadres donc.

 

Des experts dans l’IT

« Dans la région, nous avons la chance d’avoir de grands groupes qui font que cela bouge beaucoup dans le secteur informatique », remarque Jacques Garancher, directeur associé du cabinet Théodore Search. D’importantes SSII, mais aussi des PME de taille plus modeste assurent de belles opportunités aux cadres dans le Grand Ouest, pour peu qu’ils justifient d’une expertise pointue, par exemple dans le big data. « C’est une véritable explosion, et les entreprises recherchent à la fois des professionnels pour construire ces bases de données, mais aussi des gens capables de traiter l’information pour pouvoir l’exploiter », explique Jacques Garancher. Sont recherchés des ingénieurs titulaires d’un bac +5 à bac +8, les jeunes diplômés ayant toutes leurs chances sur le marché. Les spécialistes du marketing et de la communication via les nouvelles technologies, à l’image des community managers, séduisent eux aussi les entreprises.

 

Des ingénieurs et chefs de projet dans l’industrie

« Il y a du nouveau dans l’industrie, selon Sébastien Mins, gérant de Capsearch. On recrute dans les bureaux d’études et la conception sur tous types d’activité : le naval, les matériaux, plus récemment dans les énergies marines renouvelables, et même dans l’automobile, dans une moindre mesure. » Ce sont les ingénieurs qui sont principalement concernés, aussi bien dans la R&D que dans la conception ou la maintenance. Les chefs de projet, capables d’orchestrer un projet de A à Z et de gérer une équipe, ont eux aussi le vent en poupe. De son côté, l’aéronautique, et notamment ses sous-traitants installés dans la région, sont friands d’ingénieurs production et, là encore, de chefs de projet.

 

Des contrôleurs et directeurs dans la finance

« C’est sans doute conjoncturel : de façon globale, nous avons beaucoup de demandes en ce moment sur les fonctions financières, souligne Alain Fos. Les DAF (directeurs administratifs et financiers) et contrôleurs de gestion sont très recherchés aussi bien dans l’industrie que dans les services. » Une conséquence de la situation économique difficile, qui a rappelé aux entreprises que contrôler leurs coûts était nécessaire, mais aussi des réglementations en évolution constante qui les forcent à recruter ces profils si elles veulent être certaines de respecter la loi.

 

Des responsables qualité dans l’agroalimentaire

L’agroalimentaire est historiquement très dynamique dans le Grand Ouest. Sébastien Mins rappelle que « c’est un secteur qui embauche depuis toujours. » À l’heure actuelle, « globalement, la filière affiche une tendance de maintien, voire de création de poste », selon François Barreau, de la Chambre de commerce et d’industrie de Bretagne. Alain Fos explique que « l’éventail des postes y est très large, cela va de la direction de site à la direction financière en passant par les postes de commerciaux et l’export. » Sans oublier les responsables et contrôleurs qualité, indispensable pour assurer le respect des normes et la qualité des produits.

 

Des commerciaux dans tous les secteurs

Les régions de l’Ouest de la France n’échappent pas à la règle nationale : les entreprises ont besoin d’aller chercher des clients pour assurer leur survie et leur chiffre d’affaires. « Lorsque le marché n’est pas là, les entreprises n’ont pas le choix, confirme Sébastien Mins. Les cadres et ingénieurs commerciaux sont recherchés dans tous les domaines, dans les services comme dans l’industrie. » La banque et l’assurance notamment, particulièrement dynamiques dans la région, recrutent par centaines ces profils de vendeurs et sont prêtes à donner leur chance aux jeunes diplômés sortis d’écoles de commerce.

 

>> Retrouvez nos dernières offres d'emploi dans les Pays de la Loire

>> Retrouvez nos dernières offres d'emploi en Bretagne

>> Retrouvez nos dernières offres d'emploi en Poitou-Charentes

 

 

Séverine Dégallaix
Séverine Dégallaix

Diplômée en presse écrite, Séverine Dégallaix travaille depuis plus de dix ans sur des sujets concernant la recherche d’emploi et la gestion de carrière. A travers des interviews d’employeurs et de spécialistes du marché du travail ainsi que des années de recherches, elle a développé une expertise qui lui permet d’apporter des réponses actuelles aux problématiques rencontrées par les salariés et candidats de tous secteurs.

Vous aimerez aussi :