Les cadres les plus recherchés dans le Sud-Ouest fin 2015

Publié le 02 novembre 2015 Régis Delanoë

Dans cette région à l’activité largement dominée par l’aéronautique, c’est ce secteur qui dicte les besoins en profils cadres. La tendance est actuellement à la production plus qu’à la conception, ainsi qu’à la recherche de compétences spécifiques en informatique.
Les cadres les plus recherchés dans le Sud-Ouest fin 2015

L’ingénierie de production plutôt que de conception

Les carnets de commandes des avionneurs et sous-traitants de la région ayant été remplis ces derniers mois, la période actuelle est à un changement de cycle d’activité, comme l’explique Georges Vaccaro, directeur associé d’Adviabilis : « Airbus, Dassault, Thalès et toutes les sociétés qui gravitent autour, déplacent leurs recherches RH vers des profils en production, alors que jusqu’à présent les recrutements étaient essentiellement concentrés vers la conception. » On quitte les bureaux d’études pour aller vers les chaînes de production, avec de fortes demandes en ingénieurs de fabrication, ingénieurs méthodes, ingénieurs supply chain, responsables de production, responsables d’exploitation…

 

Des jeunes diplômés avec compétences spécifiques

L’aéronautique ayant de grands besoins en hommes (10 000 recrutements cadres et non cadres en moyenne chaque année), les profils recherchés sont multiples et les opportunités réelles pour les jeunes en sortie d’études. « 60 % des recrutements dans ce secteur concerne des jeunes diplômés », affirme Jérôme Agnès, du cabinet bordelais De Corgnol & Agnès. « Plutôt que des généralistes, ce sont des jeunes ayant des compétences clés qui sont les plus prisés, remarque Georges Vaccaro. Par exemple, des jeunes ingénieurs ayant une spécialité dans la soudure, ou encore dans les métiers du composite. » Autre compétence rare recherchée dans la région : l’ingénierie du laser, avec des besoins de ce type de la part des PME du pôle de compétitivité Alphanov à Pessac, en Gironde. « C’est un domaine d’activité très porteur avec de belles entreprises en recherche de compétence liées au mégajoule ou encore à la simulation atomique », souligne Laurent Gaussens, du cabinet RH Partners.

 

Des ingénieurs commerciaux pour compenser le turn-over

« De nombreuses entreprises de la région sont en recherche permanente de cadres commerciaux », assure Laurent Gaussens. Les raisons ? « Il s’agit d’une région qui exporte bien, que ce soit dans l’aéronautique ou dans l’agroalimentaire, poursuit-il. Par ailleurs, c’est une fonction qui subit traditionnellement un gros turn-over. Les bons profils sont chassés et très prisés. » Que ce soit dans les grands groupes ou dans des PME de taille plus modestes mais pas moins ambitieuses, comme le remarque Luc Mallassagne du cabinet Vidal Associates : « On est dans une région viticole et touristique qui attire une clientèle étrangère, d’Asie et d’Amérique du Nord notamment. Pour répondre à ses attentes, il faut de bons commerciaux avec des compétences dans le marketing et même le luxe. » Autant dire que ces postes commerciaux nécessitent impérativement des connaissances en langues étrangères, l’anglais minimum.

 

Les diplômés en informatique, toujours aussi prisés…

Parmi les profils pénuriques que les entreprises de la région ont le plus de mal à trouver, il y a bien sûr les cadres informaticiens. « C’est un mal non spécifique à notre région, estime Luc Mallassagne. Les bons candidats sont rares sur le marché et par conséquent, un jeune diplômé avec par exemple un Master 2 développeur ou administrateur n’a aucun mal à trouver un emploi. C’est d’autant plus le cas pour les profils plus expérimentés. » Les besoins ne sont pas seulement pour les SSII de la région mais pour tous secteurs d’activité : aéronautique, agroalimentaire, services…

 

Des cadres prêts à s’éloigner des grands pôles urbains

Enfin d’une manière générale, il faut souligner qu’en Aquitaine et Midi-Pyrénées, plus un cadre accepte de s’éloigner des deux pôles urbains que sont Bordeaux et Toulouse et plus il trouvera facilement un emploi. « Dans des villes plus éloignées comme Figeac avec Figeac Aéro et Ratier-Figeac (aéronautique), Pamiers avec Recaero (aéronautique) ou encore RAGT à Rodez (semencier), il y a des postes de cadres à pourvoir qui trouvent difficilement », déplore Georges Vaccaro. Avis aux Toulousains, Bordelais et même Franciliens à la recherche d’un cadre de vie en zone plus rurale…

 

>> Retrouvez nos dernières offres d'emploi en Aquitaine

>> Retrouvez nos dernières offres d'emploi en Midi-Pyrénées

 

 

Régis Delanoë
Régis Delanoë

Après un Master obtenu à l’Institut d’études politiques de Rennes, Régis Delanoë s’est mis à son compte en tant que journaliste indépendant. Multitâche, il travaille depuis plus de dix ans dans le vaste domaine de la presse écrite et web. Enquêtes, reportages, interviews et veille de l’actualité : il s’est notamment spécialisé dans le secteur de l’emploi et de la formation, s’intéressant de très près aux nouvelles tendances et aux évolutions à venir en la matière.

Vous aimerez aussi :