1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité métiers et régions >
  4. Les secteurs qui recrutent des jeunes diplômés en 2015

Les secteurs qui recrutent des jeunes diplômés en 2015

les-secteurs-qui-recrutent-des-jeunes-diplomes-en-2015

Elodie Buzaud

21/11/2014

Le Centre d’information et de documentation jeunesse (CIDJ) a publié son guide des secteurs qui recrutent édition 2014-2015 (1). Focus sur ceux qui offrent le plus d’opportunités aux bac +5.

Informatique

Le développement des nouvelles technologies de l’information et de la communication (cloud, internet des objets, big data, etc.) ainsi que la digitalisation des entreprises entraînent un besoin accru en ingénieurs informatiques. Le secteur représenterait 190 000 embauches d’ici à 2022, dont ¾ d’ingénieurs, d’après les prévisions de France Stratégie, le Commissariat général à la prospective du Premier ministre. 90 000 seraient des créations d’emplois, ce qui fait du secteur informatique le plus créateur d’emplois pour les cols blancs dans les années à venir, et notamment pour les jeunes diplômés formés aux nouvelles technologies.

Retrouvez nos offres d’emploi jeunes diplômés dans l’informatique.

Audit-conseil

Le secteur recrute à 75 % des cadres, et plus particulièrement des jeunes diplômés. Surtout dans le conseil, où 80 % des embauches concernent des jeunes diplômés. Leurs premiers recruteurs correspondent aux Big Four, les 4 cabinets d’audit internationaux : EY, PwC, Deloitte et KPMG. Mais la concurrence est rude pour y entrer. Par exemple, KPMG reçoit 60 000 CV par an, EY 45 000 et PwC 30 000, pour des volumes de recrutement tournant autour de 3 500 postes par an chacun. Les élus seront choisis selon leurs stages, leurs niveau d’anglais et leur personnalité. Car si y entrer est difficile, y rester n’est pas de tout repos non plus. 50 % des jeunes recrues ne passent pas le cap de la 1ère année, à cause d’un travail trop intense. Ce qui explique que le secteur ait un important turn-over et toujours besoin de recruter. Reste que le secteur est le premier recruteur de jeunes diplômés des grandes écoles.

Retrouvez nos offres d’emploi jeunes diplômés dans le conseil.

Retrouvez nos offres d’emploi jeunes diplômés dans l’audit. 

Industrie

Les profils bac +4/5 et ingénieurs occupent une place de plus en plus importante dans l’ensemble des secteurs industriels, indique le CIDJ. Les ingénieurs et cadres bénéficieront de 104 000 postes à pourvoir, dont 47 000 créations, d’ici à 2022, d’après France Stratégie. Dans l’aéronautique, notamment, où 65 % des recrutements se font déjà à partir de bac +5. Dans cette branche, les recruteurs recherchent surtout des ingénieurs en production, en électronique et en mécatronique automobile. La discipline émergente, à cheval sur la mécanique, l’informatique et l’électronique a été qualifiée de technologie clé pour l’horizon 2015 par le ministère de l’Industrie. Ses applications concerneront plusieurs secteurs : automobile, aérospatial, électroménager. Mais attention, les entreprises industrielles recherchent de plus en plus de profils ayant obtenu un BTS avant le bac +5, gage de solides compétences techniques.

Retrouvez nos offres d’emploi jeunes diplômés dans l’industrie.

Recherche & développement

Très liée au secteur industriel, la recherche &développement aussi est très pourvoyeuse d’emplois pour les cadres, et notamment les jeunes diplômés. 156 000 postes seront à pourvoir dans cette branche d’ici à 2022, annonce France Stratégie. 83 333 seront des créations de postes, 73 000 des remplacements de cadres partis à la retraite.

Commerce-vente

Les commerciaux sont toujours très recherchés des entreprises. Notamment les commerciaux fraîchement diplômés. D’après France Stratégie, 205 000 postes de cadres commerciaux et technico-commerciaux seront à pourvoir d’ici à 2022.

Retrouvez nos offres d’emploi jeunes diplômés pour le métier de commercial.

Banque-assurance

Dans ce secteur, 50 000 postes seront créés d’ici à 2022, et 74 000 départs en retraite devront être remplacés, prévoit France Stratégie. Or la part des jeunes diplômés bac +5 recrutés dans le secteur de l’assurance progresse sensiblement. Elle a doublé en 10 ans (21,4 % des recrutements en 2012, contre 14,5 % en 2002). Conséquence d’une « complexification des produits d’assurance et bancaires, explique Michel Tardit, chargé de veille documentaire au CIDJ, d’une augmentation des règlementations depuis la crise de 2008, et de la digitalisation des entreprises ». À la Banque Postale, par exemple, « on recrute de plus en plus de développeurs et d’ingénieurs informatiques », précise Véronique Jau-Poupineau, responsable du développement marque employeur de la filiale du groupe.

Retrouvez nos offres d’emploi jeunes diplômés dans la banque-assurance-finance.

Santé

Le secteur n’a toujours pas résorbé sa pénurie de cadres. Et cela ne va pas s’arranger. France Stratégie prévoit un besoin supplémentaire de 80 000 médecins d’ici à 2022. La faute au vieillissement de la population, notamment. Les spécialistes, dont on manque déjà, seront particulièrement recherchés, notamment parmi les jeunes diplômés. Ce sera le cas des masseurs-kinésithérapeutes, des diététiciens et des ergothérapeutes.

Retrouvez nos offres d’emplois jeunes diplômés dans la santé.

Chimie

Dans le cadre du pacte de responsabilité, la branche des industries chimiques s’est engagée à recruter 47 000 salariés d’ici à 2017, dont 12 000 jeunes. Les branches les plus porteuses sont la plasturgie, les matériaux composites et la cosmétique, d’après France Stratégie. Dans la cosmétique et la parfumerie, 3 500 postes sont à pourvoir chaque année, et cela devrait continuer jusqu’en 2030 si le secteur poursuit sa croissance. À elle seule, la Cosmetic Valley, pôle de compétitivité national le plus important de production de parfums et de produits cosmétiques, a créé 1 800 emplois en 2014. « Les ingénieurs en chimie sont aussi recherchés dans la pharmacie », précise Michel Tardit. Quant aux métiers d’avenir dans le secteur, ils s’orientent vers des profils de chargé d’affaires règlementaires ou de chargé d’assurance qualité, de pharmacien ou de médecin, lié notamment aux besoins accrus en pharmacovigilance. Dans la cosmétique, les managers de laboratoire, experts en extraction végétal, ingénieurs en biologie cutanée sont particulièrement prisés.

Énergie

Si l’on parle beaucoup d’énergie verte, les jeunes diplômés sont encore très recherchés dans les énergies traditionnelles. Le nucléaire, qui représente 75 % de la production d’électricité en France, recrute 1 300 jeunes bac +5 par an, indique le Commissariat à l’énergie atomique (CEA), surtout dans les grands groupes.

Gestion et administration des entreprises

Les jeunes diplômés en gestion et en comptabilité sont toujours recherchés. D’ici à 2022, 401 000 postes de techniciens et cadres de ces secteurs seront à pourvoir, prévoit France Stratégie.

Retrouvez nos offres d’emploi en comptabilité, gestion et finance.

Ces secteurs qui recrutent des jeunes diplômés de plus en plus qualifiés

À l’avenir, les métiers seront de plus en plus polarisés. Soit très qualifiés, soit pas du tout. C’est ce qu’anticipait France Stratégie, le Commissariat général à la prospective du Premier ministre dans son dernier rapport dévoilé cet été. Le Centre d’information et de documentaire jeunesse (CIDJ) nous apprend que cette polarisation des métiers serait déjà à l’œuvre dans certains secteurs.

Banque-assurance

La part des jeunes diplômés bac +5 recrutés dans le secteur de l’assurance augmente de manière significative. En 10 ans, elle a doublé. Elle représentait 21,4 % des recrutements en 2012, contre 14,5 % en 2002.

Défense

« L’armée présente les mêmes problématiques de recrutement que le secteur privé », rappelle Éric de Lapresles, chef du bureau marketing et relation de recrutement de l’Armée de Terre. Résultat, en son sein aussi, les métiers se polarisent et le niveau augmente. « C’est le cas pour les officiers recrutés à bac+5, et non plus seulement à bac +2, par exemple, note Michel Tardit. »

Énergie – Environnement

Dans l’environnement et l’énergie, les entreprises recherchent de plus en plus d’experts. Du coup, « les formations se spécialisent de plus en plus. Avoir une option environnement ne suffit plus. Résultat, il faut plus de temps d’études et le niveau de qualification des jeunes diplômés augmente. C’est le cas dans l’éolien, la géothermie, les énergies renouvelables, par exemple », indique Michel Tardit.

Agriculture

Le niveau de qualification des chefs d’exploitation et des exploitants agricoles est en augmentation. Un tiers des jeunes agriculteurs est au moins titulaire d’un bac + 2 aujourd’hui, et la part des emplois non qualifiés diminue, avec la machinisation des exploitations notamment. Et la tendance n’est pas près de s’arrêter. D’après France Stratégie, 18 000 postes cadres seront créés dans l’agriculture d’ici à 2022.

 

Retrouvez toutes nos offres d’emploi jeunes diplômés. 

(1)   Le Guide des secteurs qui recrutent 2014-2015 (CIDJ, 39 euros) publié le 18 novembre 2014 compile les sources d’informations les plus fiables sur les perspectives d’emploi, de l’enquête Besoins en mains-d’œuvre de Pole Emploi aux plus confidentiels rapports de branches.

3

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

jenny

14/06/2016

à 15:25

je n'ai pas trop compris le commentaire Isabel55555

> Répondre

Lyli09

25/01/2015

à 23:54

Merci pour ton commentaire !

> Répondre

Isabel55555

23/11/2014

à 22:13

Je ne conseil le secteur de l'audit et conseil à personne, ne le deconseille fortement même. Kpmg peut avoir un process de recrutement qui peut durer 1 an et tout comme EY ont une politique interne visant à discriminer de façon systématique les personnes issues de l'immigration.

C'est là que le candidat doit ouvrir les yeux car kpmg EY et compagnie exigent soi-disant "l'excellence" mais je pense qu'il est plus sage de bakayer devant sa porte avant tout ça : ces sociétés les conditions de travail ne sont pas bonnes, les collaborateurs sont plus là pour mettre des bâtons dans les roues des gens plus que faire leur boulot, et oui des heures à rallonge tout ça parfois pour un salaire à 28 k€ Brut apres un master 2 et plusieurs années d'expérience... vous allez vous sacrifier pour un groupe ou société qui ne le mérite pas et qui n'en vaut pas la peine.

Concernant la banque et l'assurance ce sera simple : Les recrutements se font en interne surtout les cdi, donc si vous êtes candidat externe n'esperez pas vous faire embaucher en cdi dans une banque ou dans un groupe d'assurance et à peu pres pareil pour les cdd, car si une personne en interne peut assumer deux postes ils publieront l'offre en externe ( histoire de donner du travail à rrh ou la crh et qu'elle ait des recrutements) mais tout cela en vain car ils auront déjà sous le coude cette personne en interne prête à assumer le surplus de travail... Ne soyez absolument pas dûpes en vous focalisant sur les termes indiquer sur leurs sites etc... Tout cela n'est que mensonge et manipulation.

Et si vous souhaitez travailler dans ces secteurs alors dans ce cas un autre conseil pour les personnes vivant en France : en ce moment les billets eurostar à destination de Londres coûtent moins cher... Vous savez ce qu'il vous reste à faire votre bonheur n'est pas en France.

Les seuls qui sont tranquilles et qui auront plus de facilité à trouver un emploi sont les commerciaux sedentaire ou terrain. Le reste reflechissez bien au risque de vous faire avoir par ces employeurs malhonnêtes.

> Répondre

+