1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité métiers et régions >
  4. Quelles sont les régions les plus épargnées par le chômage ?

Quelles sont les régions les plus épargnées par le chômage ?

quelles-sont-les-regions-les-plus-epargnees-par-le-chomage-

Séverine Dégallaix

24/01/2013

L’Insee vient de publier ses comparaisons régionales en matière de chômage. Aucune surprise dans les chiffres du 2ème trimestre 2012, pas plus que dans les premières estimations pour le 3ème trimestre. Le taux de chômage national s’établit à 9,9 %. Si certaines régions sont relativement épargnées, d’autres souffrent encore.

Le chômage en Île-de-France

Présence de sièges sociaux et diversité du tissu économique oblige, la région parisienne est l’une des mieux loties du pays : son taux de chômage s’élève à 8,6 % au 3ème trimestre 2012, sans changement par rapport au trimestre précédent. Cela représente malgré tout une augmentation de 0,5 point par rapport à la même période en 2011.

Le chômage dans le Grand Ouest

Dans le Grand Ouest, presque toutes les régions affichent un taux de chômage légèrement inférieur à la moyenne nationale, les Pays-de-la-Loire pouvant même se féliciter, puisque le chômage y est moins présent que n’importe où en province (8,6 % au 3ème trimestre 2012). Seule exception à la relative bonne santé de cette zone géographique : la Haute-Normandie et ses 11,1 %.

Le chômage dans le sud-ouest

La région Midi-Pyrénées est la plus touchée du sud-ouest au 3ème trimestre 2012, avec un taux de chômage s’établissant à 10,1 %, tout comme au trimestre précédent. L’Aquitaine se trouve encore une fois pile dans la moyenne nationale (9,9 %). Quant au Limousin, il se situe légèrement en-dessous (9,3 %), subissant tout de même une nette hausse par rapport au 3ème trimestre 2011 (8,4 %).

Le chômage en Rhône-Alpes

L’Auvergne n’a pas vu de grands changements entre les 2ème et 3ème trimestres 2012, le taux de chômage restant à 9 %, soit 0,6 point de plus en un an. Sa voisine Rhône-Alpes est elle aussi restée plutôt stable (8,8 % au 3ème trimestre 2012, contre 8,7 % au trimestre précédent).

Le chômage dans le Grand Est

Malgré l’importance de son tissu industriel, qui a particulièrement souffert de la crise ces dernières années, le Grand Est parvient à tirer son épingle du jeu. Les mauvais chiffres en Champagne-Ardenne (10,8 % au 3ème trimestre) et Lorraine (10,3 %), sont compensés par des taux de chômage inférieurs à la moyenne nationale en Alsace (8,9 %), Bourgogne (9,3 %) et Franche-Comté (9,4 %).

Le chômage dans le Nord

Le marché de l’emploi est particulièrement sinistré dans le Nord, avec l’un des taux de chômage les plus élevés du pays dans le Nord-Pas-de-Calais : d’après les estimations provisoires de l’Insee, il est passé à 13,4 % au 3ème trimestre de l’an dernier, contre 13,2 % trois mois plus tôt. La Picardie s’en sort légèrement mieux, avec un taux légèrement en-dessous de 12 %, en hausse d’un point tout de même par rapport au 3ème trimestre 2011.

Le chômage en Méditerranée

Le sud-est n’est pas épargné non plus. Le Languedoc-Roussillon est la région la plus touchée de France (13,8 % au 3ème trimestre 2012, soit un point de plus qu’à la même période en 2011). En Provence-Alpes-Côte-D’azur, peu d’évolution sur un an : avec un taux de chômage de 11,4 %, le marché de l’emploi y reste relativement stable.

Consulter en ligne les comparaisons régionales de l’Insee.

Séverine Dégallaix © Cadremploi.fr

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+