1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité métiers et régions >
  4. Salaires des cadres : le secteur industriel en tête dans le Grand Est

Salaires des cadres : le secteur industriel en tête dans le Grand Est

salaires-des-cadres--le-secteur-industriel-en-tete-dans-le-grand-est

Agnès Wojciechowicz

26/09/2012

Région Grand Est

Alignés sur la tendance nationale, les salaires des cadres sont à la hausse dans le Grand Est. Certaines fonctions connaissent une belle progression et l’industrie rémunère particulièrement bien ses cadres. Le point sur les évolutions salariales dans la région.

Dans le Grand Est, la rémunération des cadres a progressé de 2,4 % cette année, selon le 10e baromètre des salaires des cadres Expectra, paru en septembre 2012. Une évolution qui s’inscrit dans la tendance nationale. De ce fait, après une période plutôt attentiste, conséquence directe de la crise, place à la modération et à la maîtrise des coûts dans les entreprises. Et si la tendance est à la hausse, la rémunération des cadres est sujette aux variations dans la région. Les salaires sont ainsi plus avantageux autour des implantations industrielles et des bassins urbains à forte densité de population, comme le confirme Yann Sougey, responsable régional Est-Alpes chez Expectra : « c'est dans le bassin Lorrain et à Strasbourg que les rémunérations sont les plus intéressantes. »

Source : Expectra, 2012. Méthodologie : le baromètre des salaires Expectra est bâti à partir de l’ensemble des postes pourvus par Expectra (Intérim, CDD et CDI) : 78 000 fiches de paie ont été analysées, représentant 114 qualifications dont 56 fonctions cadres. Au global, ce sont plus de 9200 entreprises qui sont représentées, dont 61% en province et 39% en Ile de France.

Forte progression dans le BTP

D’autre part, tous les secteurs ne sont pas au même niveau en ce domaine. Certains paient mieux que d’autres, et boostent ainsi la rémunération globale des cadres. « Les secteurs les plus rémunérateurs sont le BTP et l'informatique et, du côté des entreprises, les PME tournées vers l'export s’illustrent », confirme Yann Sougey. C’est effectivement dans la construction qu’a été enregistrée la plus forte hausse de salaire par fonction sur un an : les dessinateurs BTP sont en tête avec une progression de 8,5 %, empochant une rémunération annuelle de 25 200 € par an. Viennent ensuite les dessinateurs dans l’industrie, dont les salaires annuels ont été majorés de 7,9 %, atteignant également 25 200 € par an.

Les responsables logistiques viennent fermer la marche de ce trio de tête des fonctions dont l’évolution salariale est la plus significative cette année. Le fait que leurs profils soient particulièrement recherchés dans cette partie de l’Hexagone explique cette hausse.

L’essor des fonctions support

De manière générale, le secteur industriel résiste bien aux aléas post-crise dans l’Est, grâce notamment aux performances des commerciaux qui voient de ce fait leurs émoluments gonfler. Dépassant leurs objectifs, ils recueillent les fruits de leur labeur avec une forte augmentation salariale, et sont plus de 92 % à bénéficier d’une part variable.

Les fonctions support telles que les contrôleurs de gestion, comptables fournisseurs, responsables administratifs et financiers et cadres des ressources humaines connaissent une progression salariale significative cette année dans l’Est. D’autres voient même leur rémunération dépasser celles de leurs confrères à l’échelle nationale. C’est le cas notamment des analystes programmeurs du secteur informatique dont le salaire moyen annuel est de 34 300 €, contre 32 500 €.

Agnès Wojciechowicz © Cadremploi.fr

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+