1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité métiers et régions >
  4. Mon boss est handicapé, et alors ?

Mon boss est handicapé, et alors ?

mon-boss-est-handicape-et-alors--

Sylvie Laidet

12/11/2017

[Témoignages] Nous sommes tous davantage confrontés au handicap dans l'entreprise, c’est aussi un effet de la loi. Que disent ceux qui sont managés par un manager handicapé ? Ont-ils un nouveau regard sur cette différence ? Ils racontent.

Chères lectrices et lecteurs de Cadremploi, si vous êtes managés par une personne porteuse d’un handicap visible ou invisible et que vous souhaitez témoigner, n’hésitez pas à déposer votre contribution sur le forum tout en bas de cette page.

Catherine Dubuc, responsable de projet chez Handicap.fr

Catherine se souvient de ses premiers jours chez handicap.fr, comme si c’était hier. « En arrivant à l’entretien, j’ai découvert que Nicolas, le dirigeant, avait des mains mais pas de bras. Du coup, j’étais un peu désemparée mais je lui ai quand même serré la main », se remémore-t-elle. Une fois en poste, elle retient parfois ses mots de peur de lancer des expressions qui pourraient le choquer. Du genre « travailler main dans la main ». Désormais, elle n’y prête plus attention. « C’est plutôt bon signe comme dirait Nicolas, cela veut dire que tu ne vois plus mon handicap », explique-t-elle. Au quotidien, avoir un manager en situation de handicap change quand même la donne. « Devoir aider son patron pour des petites choses de la vie quotidienne au travail crée forcément plus de proximité et de confiance mutuelle », apprécie-t-elle. Comme la plupart des personnes handicapées, il demande rarement de l’aide, mais comme elle est sensibilisée à ses limites, elle intervient naturellement. «  Il a des fragilités et sait que tout le monde peut en avoir. Il est donc très attentif au fait que tout aille bien pour nous humainement et au niveau du travail. J’ai, à ce jour, bossé dans cinq entreprises, c’est de toute évidence, le manager le plus humain », observe-t-elle. Un manager très humain mais aussi très très investi dans son job. « C’est un peu un « bourreau de travail », mais j’arrive à le suivre. Il me pousse à me dépasser et à aller toujours plus loin », conclut-elle.

Gaultier Vignes, directeur de E-Gerance

Dans une précédente vie professionnelle, Gaultier Vignes a été managé par Pete Stone, un britannique handicapé d’un bras qui manie l’humour so british comme personne. « C’est de toute évidence le manager avec lequel j’ai eu le plus de facilité à me confier. C’est un manager très proche de ses équipes. Je ne sais pas si c’est lié à son handicap ou pas, mais c’est un boss qui challenge en permanence et pousse à se remettre en question », se souvient-il. Avant cette expérience, Gaultier Vignes pensait qu’une personne handicapée avait a priori besoin d’aménagements de poste plus ou moins lourd. « Pete désacralise cette notion de stéréotype. Grâce à lui, j’ai compris que le handicap en soi ne veut rien dire. En fait, c’est le handicap versus une tâche à réaliser qu’il faut prendre en compte », argumente-t-il aujourd’hui.  

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte