« Vis ma vie... de candidat dans la distribution »

Publié le 01 mars 2007 Sylvia Di Pasquale

A 25 ans, Morgane Willard, cherche un deuxième poste dans la grande distribution. Mais son expérience à l'international a du mal à rentrer dans les cases délimitées par les recruteurs français. Rencontre dans les allées du « job salon distribution », le 20 mars dernier à Paris. Elle raconte sa recherche d'emploi.

Son parcours

Après l'ESC La Rochelle, j'ai décroché mon premier poste à l'hypermarché Carrefour implanté dans le sultanat d'Oman. Pour moi, c'était doublement motivant. Car je voulais travailler dans la grande distribution vu la spécialisation que j'avais suivie pendant mes études. Et vivre à l'étranger, c'est mon truc. Il faut dire que j'ai passé la moitié de ma vie dans différents pays en suivant ma famille. Dans cette enseigne, j'étais « coordinatrice des animations en appui à la force de vente. » L'une des 3 femmes managers parmi les 30 du magasin. Mon rôle consistait à améliorer en continue l'animation des rayons. J'intervenais sur ce qu'on appelle une « boucle complète », c'est-à-dire aussi bien sur les approvisionnements que sur les rayons en passant par les indicateurs de performances. J'ai donc une expérience qui touche au marketing et à la qualité, avec des aspects contrôle de gestion mais sans l'aspect finances.

 

Ses démarches de recherche d'emploi

Malheureusement, j'ai dû rentrer en France pour raisons personnelles et j'ai commencé à chercher un 2ᵉ poste en septembre 2006. Je me suis inscrite aux alertes e-mails sur quelques jobboards. Mais je me suis aperçue que le poste que j'occupais à Oman n'existait pas à l'identique en France. J'ai donc fait un bilan de compétences pour adapter mon CV au marché français. Ça m'a aidé à « traduire » mes acquis. Je lis la presse, je consulte des sites web pour compléter mes connaissances. Aujourd'hui, je cherche à échanger avec des recruteurs du secteur pour affiner mon positionnement et postuler de façon ciblée. D'où ma présence sur ce salon...
J'y ai récolté des informations que je n'ai pas obtenues par téléphone. Ainsi, une enseigne comme Leroy Merlin recrute à des postes fonctionnels pour son siège sans imposer d'en passer par le poste de chef de rayon. Mais les postes au marketing sont rares. Sur d'autres stands, des recruteurs basés en région m'ont conseillé d'appeler directement le siège de leur part pour en savoir plus sur les besoins en profils marketing. Grâce à eux, je n'appellerai pas la DRH de façon anonyme ! Un atout précieux pour passer les barrages.

 

Ses pistes

Le salon m'a permis d'avoir plusieurs bonnes pistes. Notamment, chez Norauto, j'ai finalement découvert qu'ils proposaient un poste similaire au mien. En plus, ils demandent d'être mobiles géographiquement, y compris à l'international. Exactement mon souhait car je compte bien repartir un jour. Ça a été un peu difficile de donner ma fourchette salariale car je préfère m'adapter en fonction de l'enseigne et du poste proposé. Mais j'ai quand même indiqué 30-32 K€, ce qui reste mon objectif pour le moment. Sur le stand des anglosaxons Wolseley (négoce matériaux de construction), j'ai également eu un bon accueil. Ce groupe anglosaxon cherche à intégrer de jeunes managers européens pour les former partout en Europe. J'espère que l'on va aller plus loin.

 

Sa conclusion du jour

Mon expérience à l'international effraye les recruteurs français. Ma faculté d'adaptation n'est pas reconnue comme un atout, mais comme un frein. Comme s'ils craignaient que je ne m'adapte pas au moule franco-français ou que l'appel de l'international soit plus fort et que je reparte. Il faut que je les rassure.

 

A suivre...

Sylvia Di Pasquale
Sylvia Di Pasquale

Je suis rédactrice en chef de Cadremploi depuis 2006, en charge de la rubrique actualités du site. Je couvre des sujets sur la mutation des métiers, l'évolution des rapports recruteurs/recrutés, les nouvelles pratiques managériales ou les avancées de la parité. A la fois sous forme de textes, d'émissions video, de podcasts ou d'animation de débats IRL.

Vous aimerez aussi :