LVMH : les 5 infos à retenir de notre live spécial "recrutements méconnus"

Publié le 26 mars 2018 Sylvia Di Pasquale

[Replay] Vous voulez revoir ou voir le Facebook Live consacré aux recrutements cadres de LVMH ? Retrouvez notre émission spéciale avec Sandra Rimbot, Ines Mendret et Anne-Laure Despeaux qui ont répondu aux questions des internautes.

De la star des maisons de luxe, chacun connait au moins l’une de ses 70 marques.  Mais connaissez-vous ses métiers cadres et ses nouveaux besoins en recrutement ? Dans la logistique, la production, la supply chain, le retail et le digital… Ces métiers souvent discrets sont tout aussi indispensables que les métiers de la création pour faire tourner les activités des 6 secteurs du groupe. Témoignages de 3 professionnelles de LVMH sur le plateau de L’Invité RH le 23 mars dernier.

Les invités

  • Sandra Rimbot, directrice des Talents, groupe LVMH
  • Anne-Laure Despeaux, responsable marque employeur, groupe LVMH
  • Inès Mendret. Cette jeune diplômée de Science Po et HEC (en 2017) a été embauchée en septembre dernier chez Louis Vuitton en tant que chef de produit maroquinerie femme. Passée par l'Inspection des finances, elle a quitté Bercy pour rejoindre le groupe. Qu’elle connaissait pour y avoir fait un stage chez Christian Dior Parfums durant ses études. 

Les infos à retenir sur les recrutements de LVMH

1. Rien qu’en France, LVMH recrutera 4500 CDI en 2018 

Les 70 maisons, réparties dans 6 secteurs d’activité, vont toutes recruter. Au-delà des métiers très médiatisés de la création et du design, ceux de la production/logistique mais aussi du retail concentrent l’essentiel des recrutements.

Exemples de métiers qui recrutent dans la production

Exemple de métier qui recrute dans les achats :

Exemples de métiers qui recrutent dans le retail : 

2. Pas moins de 900 jeunes diplômés seront embauchés en 2018

 « 80 % de nos recrutements concernent des personnes de moins de 35 ans », précise Anne-Laure Despeaux. « Nous accueillons 3500 stagiaires chaque année », précise Sandra Rimbaud. A titre d’exemple, Inès Mendret (présente sur le plateau), chef de produit maroquinerie chez Louis Vuitton, avait préalablement fait un stage chez Parfums Christian Dior au sein du groupe. Elle témoigne lors du live du 23 mars sur ce qui l’a amené à choisir LVMH plutôt que Google (qui lui avait aussi fait une proposition d’embauche).

 3. Un groupe en pleine transformation digitale

Inès Mendret explique que la dimension « transformation digitale » a été décisive dans sa décision de rejoindre le groupe. « Aujourd’hui, la mise en valeur des produits que je construis du début à la fin passe évidemment par le digital. Le marketing a ce rôle de chef d’orchestre dans le développement des produits, depuis la phase initiale de conception. » De nombreux autres postes intègrent une forte dimension digitale au sein du groupe. A titre d’exemple, Make Up For Ever cherche son Coordinateur E-commerce.

4. Deux tiers des postes de dirigeants sont pourvus en interne

Sur les 26 000 managers du groupe LVMH, deux tiers d’entre eux doivent leur poste à la promotion interne. « Ce qui signifie que des jeunes comme Inès Mendret, qui ont commencé comme stagiaire ont la possibilité de se développer pour accéder à ces postes clés », illustre Sandra Rimbot.

5. Les seniors sont également les bienvenus

Même si 80% des recrutements du groupe concerne des jeunes de moins de 35 ans, Sandra Rimbot précise que le groupe sélectionne régulièrement des personnes expérimentées, dont des séniors (45 ans et plus selon la norme ministère du travail). « Nous avons besoin de personnalités, quel que soit leur âge. »

Sylvia Di Pasquale
Sylvia Di Pasquale

Je suis rédactrice en chef de Cadremploi depuis 2006, en charge de la rubrique actualités du site. Je couvre des sujets sur la mutation des métiers, l'évolution des rapports recruteurs/recrutés, les nouvelles pratiques managériales ou les avancées de la parité. A la fois sous forme de textes, d'émissions video, de podcasts ou d'animation de débats IRL.

Vous aimerez aussi :