1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. Cadremploi TV >
  4. L’Invité RH >
  5. O.Wigniolle et C. Lemoine (Icade) : " Les moins de 30 ans ont une vision prospective différente "

O.Wigniolle et C. Lemoine (Icade) : " Les moins de 30 ans ont une vision prospective différente "

-owigniolle-et-c-lemoine-icade---les-moins-de-30-ans-ont-une-vision-prospective-differente-

Sylvia Di Pasquale

07/03/2017

X

[Video] Dans cette foncière immobilière, on n’écarte pas les jeunes des gros appels d’offres du Grand Paris, 15% des salariés testent le télétravail, n’importe qui peut participer à un projet transverse et l’incubateur pour start-up fête ses un an... L’employeur Icade en pleine mutation, expliqué par le DG et la DRH sur le plateau de L’invité RH.

Comment est né le travail collaboratif sur des projets transverses chez Icade ?

Corinne Lemoine : Tout a commencé il y a deux ans, lors d’un séminaire de managers. Nous avons fait un appel aux collaborateurs. Plus d'un tiers d'entre eux ont contribué à différentes thématiques et cela dure depuis.

Lire aussi sur Le Figaro.fr : Icade : un « Y Board » des moins de 30 ans

Le comptable, l’assistant… tout le monde peut contribuer ?

CL : oui, ce sont des thèmes liés à la vie de l’entreprise mais chacun peut s’inscrire à des sujets qui n’est pas sa spécialité de base.

OW : on essaie de faire des choses qui permettent aux collaborateurs d’évoluer dans leur carrière.  Par exemple, notre nouveau logo a été créé avec eux. En 4 mois. Ils ne sont bien évidemment pas tous spécialistes des logos, des marques etc. mais c’est le fruit de leur expression. Cela enrichit le travail.

Et à la fin, qui a choisi le logo ?

Il y a eu un vote des collaborateurs. Ensuite, nous avons expliqué à notre conseil d’administration que la sagesse était de retenir le choix des collaborateurs, ce que l’on a réussi à faire.

Les salariés peuvent-ils devenir actionnaires ?

OW : oui. C’est un sujet que l’on a remis à l’ordre du jour en 2016 qui était un sujet récurrent. Nous sommes à la fois filiale à 39% d’une institution publique qu’est le groupe Caisse des Dépots mais nous sommes aussi une société cotée…

Est-ce que ce sujet d’actionnariat salarié est un sujet touchy ?

OW : oui mais quand il est bien géré, c’est un sujet motivant. Ce que nos actionnaires et notre Conseil a bien compris. Donc on a refait comme une fois tous les deux ans, un plan d’attribution d’actions gratuites pour 100% des collaborateurs et un plan plus sélectif pour une cinquantaine de managers, qui est lié à la performance future de l’entreprise. De cette façon, chacun est associé au succès de l’entreprise.

CL : on a d’ailleurs valorisé cela au travers du bilan social individuel qui rappelle les éléments de rémunération dont les éléments liés à l’actionnariat. On remarque que tous les salariés ne savent pas forcément ce qu’ils perçoivent au global.

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+