Cadremploi.fr  > Actualités > Cadremploi TV > L’Invité RH > Pascal Demurger (Maif) et Isaac Getz : « Pour libérer son entreprise, le patron doit d’abord abandonner son ego »

Pascal Demurger (Maif) et Isaac Getz : « Pour libérer son entreprise, le patron doit d’abord abandonner son ego »

pascal-demurger-maif-et-isaac-getz---pour-liberer-son-entreprise-le-patron-doit-dabord-abandonner-son-ego-

X

Faire confiance aux salariés, les laisser décider des actions bénéfiques pour l’entreprise… Elles sont environ 300 à expérimenter cette philosophie quasi révolutionnaire dans un monde de salariés infantilisés. Le boss de la Maif explique les étapes de la « libération » en cours dans sa mutuelle d’assurance de 7 400 salariés. Et Isaac Getz éclaire ses détracteurs.

Interview intégrale retranscrite ci-dessous et en video ci-dessus

 

Cadremploi : La Maif s’est inspiré de la philosophie de « l’entreprise libérée » que Isaac Getz, ici présent, a popularisé. Pourquoi avez-vous amorcé cette transformation culturelle ?

Pascal Demurger, DG de la Maif : Je dirai qu’il y a deux raisons. Par conviction personnelle d’abord, de morale personnelle. La responsabilité d’un dirigeant est double : évidemment assurer sur le long terme la pérennité et le développement de son entreprise, c’est la responsabilité de base, c’est le socle. C’est aussi de faire en sorte que l’environnement de travail des collaborateurs soit plutôt une source d’épanouissement plutôt qu’une source de souffrance.

Pourquoi fallait-il changer ? Y êtes-vous poussé par la digitalisation de vos activités ?

Par la digitalisation bien sûr mais aussi un contexte interne relativement classique : une structure hiérarchique très établie, un management relativement traditionnel reposant plutôt sur l’autorité – le manager est celui qui décide, qui commande et qui contrôle. Bref une vision relativement classique. Nous sommes donc en train de libérer ce modèle.

Est-ce que vous auriez des signes visibles qui montrent qu’il y a déjà du changement en interne ?

 

4

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Cassandra

10/01/2017

à 18:52

C'est bien, mais peut-on avoir la suite de l'interview ?

> Répondre

Dornier Hervé

21/12/2016

à 08:43

Excellente interview. Ce mouvement de transformation semble s'ancrer dans le paysage économique. C'est tellement nécessaire.

> Répondre

Pierre

20/12/2016

à 17:05

Ca commence bien, mais il manque une partie de la transcription. Est-il possible de la publier ?

> Répondre

En réponse à Pierre

cieletor

20/12/2016

à 17:49

C'est un discours très agréable à entendre de la part d'un patron.

Qu'en disent les salariés de ce même décideur ?...que du positif ?

> Répondre

+