1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. Cadremploi TV >
  4. L’Invité RH >
  5. Xavier Duportet, président d'Eligo Bioscience : Comment recrute le nouvel " Espoir du leadership " 2016 ?

Xavier Duportet, président d'Eligo Bioscience : Comment recrute le nouvel " Espoir du leadership " 2016 ?

xavier-duportet-president-deligo-bioscience--comment-recrute-le-nouvel--espoir-du-leadership--2016-

Sylvia Di Pasquale

05/12/2016

X

A 28 ans, le président d’Eligo Bioscience a déjà fait de nombreux JT tant sa start-up intrigue. Une boîte de 10 passionnés qui pourrait bien sauver l’humanité grâce aux antibiotiques intelligents qu’ils sont en train de mettre au point. Nous l’avons interrogé sur son management et sa façon de recruter en un jour.

Extraits de l'interview en video. Interview intégrale ci-dessous.

Cadremploi : Vous avez fait des études en France puis les avez poursuivi aux Etats Unis. D’autres cerveaux sont partis et ne veulent pas revenir. Vous oui, pourquoi ?  

Xavier Duportet : Je suis très content de ce que j’ai appris en France, de l’éducation que j’ai reçue. Je suis partie aux US parce qu’il y avait une discipline qui était en pointe aux USA et qui n’était pas encore bien développée en France. Ce qu’on appelle la modification du vivant. Le plus important quand on veut créer sa société c’est de trouver le bon endroit où la créer. En France, il y avait de très bonnes opportunités pour ceux qui se lancent dans la recherche. Avec des conditions fantastiques pour se lancer. J’espère qu’on pourra rester en France. Je ne suis pas particulièrement patriote, mais j’aime bien la France et j’ai envie qu’elle se replace au centre de l’éco-système dans le monde de l’innovation technologique. Le plus important pour nous en tant qu’entrepreneur c’est de pouvoir mettre un produit sur le marché. Dans notre cas, sauver des vies. Nous irons là où l’on peut le faire.

Quelques mots sur Eligo Bioscience, qu’est-ce que cela veut dire ?

 Eligo vient du latin Eligérer qui veut dire choisir, sélectionne. Nous faisons des antibiotiques très sélectifs contrairement aux antibiotiques actuels qui sont un peu des armes de destruction massives : ils tuent toutes les bactéries de notre corps, les mauvaises comme les bonnes. Alors que nos éligobiotiques sont plutôt des snipers du microbiome. Ils ne détruisent que les mauvaises bactéries et laissent intactes les bonnes.

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+