Denis Payre, entrepreneur : "Multiplier les expériences donne de la crédibilité"

Publié le 24 mars 2014 La rédaction Cadremploi

Chaque semaine, David Abiker parle entretien d'embauche avec une personnalité. Cette semaine, Denis Payre, serial entrepreneur, aujourd'hui président du mouvement Nous Citoyens, donne ses conseils aux candidats. Refait le portrait du CDI et loue les qualités de l'apprentissage.

Denis Payre, entrepreneur et président de Nous Citoyens... sur le bloc-notes de David Abiker

- Combatif
- Impatient
- Emotif (guéri)
- Lisse

Impression Générale

Denis Payre (Essec 85) a fait deux fois fortune : en revendant Business Object, puis Kiala, ce qui ne l'empêche pas de recevoir dans une permanence des plus modestes dans le 2e arrondissement à Paris. Exilé fiscal en Belgique, il en est revenu pour servir son pays dit-il et fonder le mouvement Nous Citoyens, lequel présente des listes aux élections municipales. Denis Payre, c'est le candidat dont rêvent les belles-mères bourgeoises et les petits patrons, le Kennedy d'une France qui se voudrait gagnante et bien dans les baskets de la mondialisation... Lui veut incarner une France de l'initiative, un marché du travail de la souplesse et une probité publique où l'entrepreneur parce qu'il entreprend poursuit le bien commun. Pour chacune de ces facettes, Denis Payre a une réponse adaptée en matière d'emploi. L'ex-cadre commercial qu'il a été conseille aux jeunes gens de multiplier les jobs même si ce ne sont pas ceux dont ils ont rêvés car ils permettront de se bâtir un réseau. Dans le même temps, il estime que la cohérence est importante... L'homme politique qu'il voudrait devenir un jour est lui partisan de détricoter le CDI qui, toujours selon lui, est une véritable incitation à ne pas embaucher les jeunes. L'entrepreneur, enfin, estime que c'est grâce à l'innovation qu'on relancera l'emploi dans son pays. Ce qui frappe chez Denis Payre, c'est le profil sans aspérité qu'il est parvenu à se construire malgré l'exil fiscal dont il ne se cache pas, mais qui fait tâche dans son CV. C'est aussi la maîtrise du discours sur ce qu'il est, a été et sera peut-être. Il fût impatient, il ne l'est plus, il a été émotif, oui mais c'était avant. Il fut un formidable commercial, c'est derrière lui. Que ce soit clair pour tout le monde, Denis Payre est désormais candidat.

La rédaction Cadremploi
La rédaction Cadremploi

Vous aimerez aussi :