1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. Cadremploi TV >
  4. Le Club emploi >
  5. Olivier Baroukh (Optical Center) : "100% de nos managers viennent de nos magasins"

Olivier Baroukh (Optical Center) : "100% de nos managers viennent de nos magasins"

olivier-baroukh-optical-center--100-de-nos-managers-viennent-de-nos-magasins

Sylvia Di Pasquale

01/07/2013

Optical Center continue de recruter au rythme de 350 à 400 collaborateurs par an. Les managers en revanche sont uniquement issus de la promotion interne.

La myopie se porte bien. Et l’optique en profite. Dans ce secteur, où la marge brute atteint 65 %, quelques grandes enseignes affichent une santé d’effrontées et des croissances annuelles à deux chiffres. C’est le cas d’Optical Center, dont Olivier Baroukh est le directeur commercial mais également le responsable des recrutements. Un deux-en-un qu’il défend. « Pour bien recruter, et bien faire évoluer les gens, il faut être proche d’eux, au quotidien. » Et pan sur le bec des DRH supposés trop éloignés du terrain. Reste à concilier recrutement et actions commerciales, lorsqu’il faut embaucher entre 350 et 400 nouveaux collaborateurs dans l’année, « soit un par jour », veiller à l’évolution interne « 100 % de nos managers viennent de nos magasins, on ne les recrute jamais à l’extérieur », tout en surveillant l’expansion du groupe, « nous voulons être leader du marché en 2020 avec 700 points de vente ».

« Nous aurons 700 points de vente d’ici 2020 »

En plus, lorsqu’il revêt sa casquette de DRH, Olivier Baroukh ne se contente pas de simples formalités. « Chez nous, un recrutement dure entre deux jours et un an. » Le temps d’évaluer les compétences car « nous ne recrutons pas uniquement sur diplôme. » Le temps aussi de trouver l’introuvable, l’audio-prothésiste tant recherché et si rare. « Il y a une véritable pénurie dans ce métier et nous nous refusons à débaucher chez les autres. Je considère que quelqu’un qui vient chez nous pour de l’argent ne restera pas très longtemps. » Car les salaires de ces professionnels, tant recherchés par les opticiens, qui se lancent en masse dans la prothèse auditive sont à la hauteur de la pénurie. « Entre 3500 et 4000 euros à l’embauche. » Un record pour un jeune diplômé en BTS. Beaucoup plus que ce que gagnent les opticiens classiques qui, munis d’un diplôme du même niveau, ne peuvent espérer qu’entre 1800 et 2000 euros bruts lors de leur arrivée chez Optical Center. Avec une clientèle composée à 95% de personnes âgées de plus de 60 ans, l’audio devrait tout naturellement favoriser l’emploi des seniors. Le DRH-directeur commercial acquiesce, tout en étant fataliste. « Attirer des audioprothésistes seniors, ce serait parfait, attirer des audioprothésistes tout court, c’est déjà pas mal.»

Par Sylvia Di Pasquale © Cadremploi.fr

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte