1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. Cadremploi TV >
  4. Le Club emploi >
  5. 25% de croissance et 50 recrutements prévus chez PriceMinister

25% de croissance et 50 recrutements prévus chez PriceMinister

25-de-croissance-et-50-recrutements-prevus-chez-priceminister

David Abiker

17/12/2010

Il a co-fondé le site PriceMinister, l'a revendu, mais continue de le développer. Pour le Club Emploi, Pierre Kosciusko-Morizet évoque le profil atypique des cadres d'un secteur atypique : le Web.


Riche et dépossédé : deux bonnes raisons d'être démotivé. Pas pour Pierre Kosciusko-Morizet. Le co-fondateur du site PriceMinister s'est fixé de nouveaux objectifs, après la vente de ce fleuron français du e-commerce pour 200 millions d'euros au groupe japonais Rakuten. Aujourd'hui simple salarié, il reste aux commandes avec ses sept co-fondateurs, pour cinq ans « au minimum, le temps de devenir leader européen », précise-t-il au Club Emploi Cadremploi - Le Figaro Economie. Cette nouvelle motivation, il tente aussi de l'insuffler à ses collaborateurs actuels et futurs.

Peu de jeunes diplômés

En plus des 200 collaborateurs en poste, il va recruter 50 à 70 personnes en 2011 pour des fonctions aussi variées que le marketing, le commercial, l'informatique et l'international désormais puisque l'Espagne et l'Angleterre seront gérées depuis Paris. « Cette année, on va doubler notre bénéfice, et augmenter le chiffre d'affaires de 25 % » Et les effectifs vont grossir dans les mêmes proportions. Qui seront ces nouveaux salariés ? Des jeunes, forcément, puisque le secteur est jeune, et l'entreprise aussi. « PriceMinister n'a que dix ans et chez nous, la moyenne d'âge est de 31-32 ans seulement ». Mais on y trouve peu de jeunes diplômés : « Comme ils ont peu d'expérience, ils ne se rendent pas compte du côté sympa de la boîte. Il y a un risque qu'ils s'en aillent voir ailleurs après deux ou trois ans chez nous », persuadés de retrouver la même ambiance dans toutes les entreprises françaises.

Pas de carrières plan-plan

Attirés par une carrière dans le Web, les cadres ne doivent pas perdre de vue les qualités essentielles pour s'y intégrer et bien évoluer. « Ce qui nous intéresse, c'est leur capacité d'adaptation et le goût d'apprendre. Pas autre chose ». A part une forte ambition bien sûr. Et leur aptitude à suivre un rythme parfois effréné. « C'est certain. D'ailleurs si l'on manque d'ambition, mieux vaut travailler dans des grands groupes, plus plan-plan ». A l'inverse, l'entreprenaute conseille à ceux qui fuient un état d'esprit un peu léthargique de postuler.

Le Web recrute du profil atypique

Et pas seulement chez PriceMinister. « Beaucoup d'entreprises du Web recrutent, il ne faut pas hésiter à leur envoyer un CV,» affirme-t-il avec son autre casquette. Il préside en effet l'Association de l'Economie numérique (Acsel) qui regroupe 200 entreprises du Net. « Ces entreprises de tous secteurs ont un état d'esprit très ouvert par rapport aux expériences et aux diplômes. » Et le boss de PriceMinister d'insister : « Ce que l'on cherche ce sont des types de personnes, plutôt que des types de CV. »

Sylvia Di Pasquale © Cadremploi.fr - 17 décembre 2010

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte