1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. Cadremploi TV >
  4. Le Club emploi >
  5. Francis Bergeron : "Nous cherchons au moins 100 seniors en 2012"

Francis Bergeron : "Nous cherchons au moins 100 seniors en 2012"

francis-bergeron--nous-cherchons-au-moins-100-seniors-en-2012

Sylvia Di Pasquale, Cadremploi.fr

06/02/2012

Des télétravailleurs, des seniors et des retraités. Le DRH de SGS France détaille au Club emploi ses 600 recrutements à contre-courant.

 

Certains DRH sont hostiles aux seniors et se méfient des télétravailleurs. Pas lui. Le directeur des ressources humaines de l'entité française du groupe SGS, le leader mondial du contrôle de conformité et de la certification, les adore.

Les seniors ? « Ma difficulté, c'est d'en trouver une centaine sur les 600 recrutements prévus cette année. Car dans nos métiers, plus on est vieux, plus on est bon, martèle Francis Bergeron. Nous vendons de l'expertise et sommes preneurs des très grosses expériences. L'âge est indifférent. » Quitte à recruter des experts qui ont dépassé le cap de la retraite ou qui sont en pré-retraite. « Les clients apprécient. Il arrive que certains de nos contrôleurs connaissent mieux le produit qu'ils vérifient que son fabricant.»

Miser sur le télétravail

Encore faut-il convaincre ces seniors experts de rempiler. Francis Bergeron s'en charge, avec des contrats adaptés, « des temps partiels annualisés ». Mais aussi une autonomie maximalisée et un télétravail encouragé. Car dans ce domaine aussi, le DRH de SGS est à contre-courant, quand nombre de ses confrères sont encore réticents. Et il ne cache pas que les économies réalisées en frais de structure font aussi pencher la balance. «Ce n'est pas la seule raison : la culture de notre entreprise va, elle aussi, dans ce sens. Nos techniciens et cadres passent leur temps en contrôle, enquête et vérification chez nos clients.» Du coup, 50 % des 2520 salariés du groupe en France sont télétravailleurs. Certains le sont dès leur embauche. « Mais ils en passent tout de même par une période d'intégration dans une agence près de chez eux. Pour connaître l'entreprise ».

Mais une fois sur le terrain et chez eux ne risquent-ils pas de rompre le lien social avec leur employeur ? Cette crainte de nombreux DRH n'est pas celle de Francis Bergeron. « Aujourd'hui le lien est virtuel et passe par ordinateur interposé. Cette communauté là est toute aussi forte que la vraie, voire plus. Il y a des salariés dans des immeubles de bureaux qui ne connaissent même pas ceux de l'étage du dessous. » SGS nouveau réseau social ?

2

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

GOHIER

14/02/2012

à 14:46

Bonjour,
Existe t'il un dossier Teletravail et ou Senior sur le site?
Quels sont les coorfonnées et contacts de la Sté SGS?
En vous remerciant d'avance.
Bien cordialement

Laurent Gohier

> Répondre

Pouilly

14/02/2012

à 14:45

J\'ai écouté cette entrevue avec beaucoup d\'attention. Retraité, issu d\'une technologie exigeante, les cables à fibres optiques, rompu aux certifications diverses, AFAQ, DNV, etc..., c\'est le type de travail que je recherche. Autonome, mes postes précédents l\'exigeaient. Je souhaite poser ma candidature et voir avec vous comment nous pourrions collaborer.
Je vais consulter votre site pour postuler.

Cordialement

Serge P.

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte