1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. Cadremploi TV >
  4. Le Club emploi >
  5. Mondial assistance : des télétravailleurs au secours des voyageurs

Mondial assistance : des télétravailleurs au secours des voyageurs

mondial-assistance--des-teletravailleurs-au-secours-des-voyageurs-

Sylvia Di Pasquale

16/04/2012

Mondial Assistance propose à une poignée de salariés volontaires de quitter ses plateaux téléphoniques pour travailler depuis leur domicile. Explications avec Didier Lebret, directeur groupe des RH.

Quand on appelle un service d’assistance voyage, on imagine tomber sur un plateau téléphonique, encombré de centaines d’opérateurs. Pas chez Mondial Assistance, pas toujours en tout cas. Dans cette filiale du groupe Allianz Global Assistance, le coup de téléphone atterrit parfois dans un pavillon près du Mans ou dans un appartement de la région parisienne. La faute à Didier Lebret, responsable des ressources humaines du leader de l’assistance voyage, qui a proposé à une partie de son personnel de travailler depuis chez eux.

Un espace de travail spécifique

« Le télétravail, c’est gagnant-gagnant. L’entreprise comme le salarié peut y trouver son compte », estime ce dernier. Mondial Assistance réalise des économies de locaux et les employés ne perdent plus de temps dans les transports. Une formule qui, pour être correctement appliquée, réclame méthode et habileté. Alors afin d’obtenir l’accord des syndicats maison qui craignent la désociabilisation parfois liée au télétravail, l’entreprise a prudemment expérimenté la formule. Avec une poignée de salariés volontaires, qui doivent pour le moment revenir une fois par semaine au bureau.

Parmi eux, une majorité de femmes. « Parce que nos plateaux sont à 60% féminins. Mais aussi, il ne faut pas le cacher, parce qu’elles sont aujourd’hui encore plus sensibles à l’équilibre vie professionnelle / vie privée. » Avant de les sélectionner, les volontaires ont testé leur endurance à l’isolement. « Chacun d’eux a travaillé seul, dans une pièce isolée, pendant cinq jours ». Une fois passée cette épreuve du feu, il leur a fallu prouver qu’ils disposaient des mètres carrés disponibles chez eux. « Car il faut un espace spécifique ». Un prestataire a ensuite débarqué à la maison pour aménager ce dernier et installer une ligne téléphonique dédiée.

30% des opérateurs en télétravail

Pour le moment, ils ne sont que 40 en France à faire de l’assistance à la maison, sur 2 000 salariés. « Nous observons que nos télétravailleurs sont plus productifs que les salariés sur les plateaux. Grâce à une meilleure concentration et à une motivation plus forte lié au souhait de conserver cet avantage du télétravail. » Ils pourraient à terme représenter 30% des opérateurs si la formule obtient l’accord des syndicats.

Sylvia Di Pasquale © Cadremploi.fr

1

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Fanchon LE DOZE

22/04/2012

à 01:15

"afin d’obtenir l’accord des syndicats maison qui craignent la désociabilisation parfois liée au télétravail"... Je comprends qu'il faille leur accord : ce serait autant d'otages en moins les jours de grève...

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte