1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. Cadremploi TV >
  4. L'école est finie >
  5. Comment devenir avocat d'affaires

Comment devenir avocat d'affaires

comment-devenir-avocat-daffaires

20/02/2012

Rodrigue Tchoualé, étudiant en master Droit des affaires à HEC, rencontre Maxime de Guillenchmidt, avocat chez Guillenchmidt & Associés. "Quel secteur dois-je choisir ?", "Quel salaire puis-je espérer ?" : Pour le futur jeune diplômé, qui souhaite exercer ce métier une fois son diplôme en poche, aucune question n'est taboue.

4

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

steve

09/04/2014

à 11:05

La profession d'avocat est à la fois célèbre et mal connue. Célèbre, car tout le monde sait ce qu'est un avocat, métier qui inspire souvent un certain respect à la plupart des gens. Mal connue, car le métier d'avocat est aujourd'hui bien éloigné de l'image d’Épinal que s'en fait la population.Je me désaltère de ce qu'il soit aussi clairement exposé

> Répondre

Alain

28/06/2012

à 17:25

Résumé : Il faut savoir quelque chose soit tu as un réseau soit c'est mort un point c'est tout.
Comment avoir un réseau? pas les réseaux sociaux a 2 balles..
Un vrai réseau c'est un réseau familial, milieu social en géneral ou tout le monde se connait plus ou moins de près ou de lien.
Si vous n'avez pas ces réseaux là vous pouvez vous le créer ....si vous avez du temps dans votre vie...
Bonne chance au fils d'ouvrier qui a fait des études...
En tant que chef d'entreprise qui a un réél soucis confierez vous votre confiance, l'avenir de votre société à un jeune avocat d'affaires sortit de nul part sans réferences.

> Répondre

yann.legris

22/02/2012

à 15:59

Les rémunérations que ce soit au Luxembourg ou en France sont très en deçà de ce qui est dit dans la reportage, c plutôt entre 24000 et 30000 net par an en moyenne.
Maintenant si Maître Maxime de Guillenchmidt veut me recruter, il peut me contacter : yann.legris@yahoo.fr

> Répondre

julien b.

21/02/2012

à 15:44

Témoignage en réaction à la dernière question du jeune candidat :

J'ai débuté ma carrière dans un petit cabinet d'affaires parisien, fier de mon M2 d'université publique française et de mon CAPA obtenu à 24 ans, au terme d'un parcours académique ponctué de prix, récompenses et mentions.

Sans réseau familial (ou piston, si on a le franc parler adéquat) et de nature éclectique dans mes amitiés (pas uniquement composées d'amis bac +5), m'a été proposé, pour un poste d'avocat d'affaires parisien, le salaire dit "smic avocat": UJA.

Une rémunération de collaborateur junior de référence -tarif UJA existe, y compris pour les cabinets d'affaires demandant "un plein temps et même plus" , avec une moyenne de 55h/ semaine (donc quelques difficultés à créer & développer sa clientèle personnelle).

La rémunération proposée à l'époque (2008) était de 3050€/mois brut, soit : APRES déduction d'impôts et hors capitalisation personnelle de prévoyance (mutuelle complémentaire de santé + chômage), environ 1500€.

Pour payer un loyer à Paris (département d'exercice, me concernant), une rémunération de trois fois le montant du loyer est exigé. D'autant que les propriétaires sont de plus en plus au fait du régime fortement allégé de rupture de collaborations libérales et de l'absence de chômage à son issue.

Après une année de travail en libéral (à taux horaire moyen net d'environ 6.8€/ heure travaillée), et des colocations plus ou moins heureuses en petite couronne, j'ai cherché un poste de juriste d' entreprise et renoncé à mon rêve d'enfant: exercer le métier d'avocat d'affaires.

Bon courage à ceux qui se lancent dans le métier sans piston aucun. Le chemin doit être possible au prix de gros sacrifices et efforts en plus de ceux à fournir dans le cadre purement professionnel.

Se payer un diplôme en école de commerce peut être une passerelle intéressante, si à défaut de réseau personnel vous avez les moyens ou les moyens d'emprunter (on a généralement + de 26 ans à l'issue du parcours d'études de droit, et dans beaucoup de banques, les prêts étudiants sont limités à 26 ans...)

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte