Quand le boss de Publicis, atteint d'un cancer, donne une leçon de communication, de management et d’air du temps

Sylvia Di Pasquale

Arthur Sadoun, président de Publicis, vient de révéler, par le biais d’une vidéo postée sur Youtube, qu’il a été opéré d'une tumeur cancéreuse. Impudeur ? Narcissisme ? Courage ? Ce message est surtout un acte militant qui prend à témoin les salariés, les actionnaires et les clients. Un message gagnant sur tous les plans : en termes éthiques, de gouvernance et de business.

Le président de Publicis, Arthur Sadoun, montre face caméra la cicatrice que lui a laissé son opération d'une tumeur cancéreuse. Dessin original de Charles Monnier pour Cadremploi.

Quand le boss de Publicis, atteint d'un cancer, donne une leçon de communication, de management et d’air du temps
Le président de Publicis, Arthur Sadoun, montre face caméra la cicatrice que lui a laissé son opération d'une tumeur cancéreuse. Dessin original de Charles Monnier pour Cadremploi.

On était habitué à ses pastilles annuelles, celles où, au moment des fêtes, en compagnie de son président du conseil de surveillance, Maurice Lévy, Arthur Sadoun faisait rire ses équipes, le monde de la com et le monde en général. Mais la vidéo que le président du directoire de Publicis; a livré à fin de la semaine dernière ne fait rire personne.

Pendant deux minutes, face à la caméra, Arthur Sadoun raconte son cancer. Il explique l’intervention chirurgicale qu’il a subi, la petite tumeur détectée, la chance qu’elle le soit très tôt. Sadoun raconte aussi la fatigue, les kilos perdus et l’inquiétude, la sienne, et celle de sa famille. Mais le patron de Publicis, et mari de la journaliste Anne-Sophie Lapix, évoque aussi le suivi médical qu’il s’est imposé, et le traitement qui va le contraindre, lui le globe-trotter invétéré, à ne pas quitter son bureau des Champs-Elysées, et à ne pas faire sa tournée des agences et des filiales durant les deux prochains mois.

Voir la vidéo intitulée "Un message très personnel" postée le 9 avril 2022 sur Youtube

On le sait, Arthur Sadoun est le roi de la com et il en a fait son métier. Mais ces deux minutes de confession intime nous disent autre chose. Elles nous racontent l’air du temps, l’époque de la transparence, la fin du secret, pas toujours désiré, mais imposé par l’omnipotence des réseaux sociaux. Le boss de Publicis a, quant à lui, choisi de prendre les devants :

 

Je vous le dis, avant que vous ne l’appreniez par ailleurs.
Arthur Sadoun, dans une video où il révèle avoir été opéré d'une tumeur cancéreuse.

Cet ère de la transparence, qu’il fait sienne, c’est aussi une manière de se libérer du Commandeur, de Maurice Lévy. Car ce dernier n’aurait peut-être pas agi ainsi, lui le conseiller de la génération Mitterrand, ce président qui cachait ses secrets et ses maladies.

Mais si Arthur Sadoun a pris les devants, il l’a fait également pour l’interne, pour couper court aux rumeurs et aux scénari délirants. Des équipes qui auraient pu être promptes à se démobiliser mais aussi un board et des actionnaires. qui auraient pu lui demander lui de se retirer, du moins le temps de se soigner. S'il a tourné ce court film, c'est aussi pour rester maître de la situation.

Autant de bonnes raisons qui justifient ces 2 minutes de prise de parole qui cassent tous les tabous. En y ajoutant une dernière performance : Arthur Sadoun, et derrière lui tout Publicis explique, par le biais de ce film qu’il a tout compris, de l’époque, de ses travers, de ses hommes et femmes et de l’ère nouvelle dans laquelle nous sommes tous plongés. Et c’est bel et bien ce que l’on demande à un grand groupe de com.

Sylvia Di Pasquale
Sylvia Di Pasquale

Je suis rédactrice en chef de Cadremploi depuis 2006, en charge de la rubrique actualités du site. Je couvre des sujets sur la mutation des métiers, l'évolution des rapports recruteurs/recrutés, les nouvelles pratiques managériales ou les avancées de la parité. A la fois sous forme de textes, d'émissions video, de podcasts ou d'animation de débats IRL.

Vous aimerez aussi :