1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'édito de Sylvia Di Pasquale >
  4. De quels crampons est faite l'ambition de Thierry Henry ?

De quels crampons est faite l'ambition de Thierry Henry ?

de-quels-crampons-est-faite-lambition-de-thierry-henry-

Sylvia Di Pasquale

23/10/2018

Qu’est ce qui a décidé Thierry Henry ? Qu’est-ce qui a décidé l’ancien international tricolore à quitter son poste de numéro 2 dans l’équipe de foot de Belgique pour rejoindre l’AS Monaco, le club qui l’a vu naître ?

Pour s'abonner au podcast Les choses de l'emploi, rendez-vous sur Pippa, Spotify, Soudcloud ou iTunes.

Le statut bien sûr : il passe de numéro 2 à numéro 1 et décroche son premier vrai job d’entraîneur. Sûrement pas la seule raison. Car le rêve de "Titi" n’est pas d’entraîner un club mais une équipe nationale.

C’est sûr que le meilleur buteur de l’histoire de l’équipe de France ne doit pas souffrir du complexe de l’imposteur. Faut-il rappeler que l’ultra capé, avant de raccrocher les crampons pour coacher les autres, avait déjà derrière lui une carrière de joueur mythique – champion du monde 1998, 123 sélections et 51 buts avec le maillot des Bleus.

Ce pas vers l’ailleurs pour mieux évoluer, c’est aussi celui que doivent se résoudre à franchir nombre de managers, dans leur entreprise, même s’ils ne sont pas sous le regard des médias.

Comme Carlos Tavares, numéro 2 de Renault, qui a compris qu’il ne succèdera jamais à l’autre Carlos (Ghosn), et a pris la tête de PSA avec le succès que l’on sait. Comme Sheryl Sandberg qui ne progressait plus chez Google, et s’en est allé chez Facebook dont elle est aujourd’hui la directrice des opérations. Ce changement c’est aussi celui auquel aspire Manuel Valls qui s’en va briguer la mairie de Barcelone avec d’infimes chances de succès en abandonnant ses indemnités de député.

Des exemples tels que ceux-là, la vie économique et politique en regorge.

Ce qui les fait oser, c’est une certaine forme d’ambition. Cette soif du « devenir plus », selon les mots de Vincent Cespedes, a des sources intimes. Mot tabou que cet auteur trouve tellement « philosophiquement excitant » qu'il lui a consacré un bouquin entier. Dans « L’ambition ou l’épopée de soi » (Flammarion), il en distingue trois styles.

Thierry Henry pourrait bien relever de l'"ambition expressive", selon les termes de Cespedes qu'il expliquait ici. Celle de vouloir mieux faire, celle de se sentir des ailes, celle d’estimer qu’on n’a pas tout dit, qu’on n’a pas tout fait, et que les confortables conditions actuelles ne font qu’ankyloser nos ailes.

L'ambition qui anime Thierry Henry est non seulement saine, mais courageuse. Car elle peut être douce, l’habitude. Son banc de touche - mais aussi son bureau, son banc de l’Assemblée-, on peut y être attaché. On peut apprécier ses copains-collègues, ses joueurs-amis. On les connaît depuis tellement longtemps. On les devine, on prévoit leurs réactions. Et ce confort a du bon. Pourquoi en changer ? Pour de mauvaises raisons, parfois. Pour l’argent, pour la gloriole. On en connaît.

« Le mot ambition donne le vertige et la nausée mais il donne aussi un courage et une persévérance inouïs, de la suite dans les idées, et dans les actes, un irrépressible espoir qui force l’admiration : jusqu’au-boutisme en tout point opposé à l’aquabonisme de ceux qui s’inventent des alibis en forme de compromis pour s’autodévitaliser », écrit Vincent Cespedes.

Lorsque apparaît ce sentiment, c’est qu’il est temps. Il faut changer de poste, d’entreprise. Quitter le confort pour l’inconnu parfois, pour l’insécurité toujours, n’est pas seulement une marque d’ambition, mais un signe de courage. Pas toujours suffisamment apprécié, et même souvent moqué par ceux qui craignent cette qualité.  

@Syl_DiPasquale ©Cadremploi

Dessin de Charles Monnier

[Cet article est un éditorial qui reflète le point de vue de la rédaction. Le forum ci-dessous vous permet de le commenter ou d’apporter votre témoignage en lien avec le sujet évoqué, dans le respect des principes éthiques et de savoir-vivre (comprenant l’écriture avec un certain soin). Nous avons hâte de vous lire et vous remercions de votre visite.]

>> Lire aussi : comment afficher son ambition sur son CV

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte