Hacke ton recruteur

Sylvia Di Pasquale

Hacke ton recruteur

Les intelligences artificielles ont pointé leurs algorithmes dans les ressources humaines, laissant les pauvres candidats humains seuls face à la machine. Mais pas Elizabeth Nieves la répliquante. Cette conceptrice rédactrice à la recherche d’un boulot à Chicago, a eu l’idée de se faire remplacer elle aussi par… un chatbot. Ce mini-programme informatique est censé faire à sa place des tâches qu’elle estime répétitives. Un recruteur veut procéder à un premier entretien avec Babette ? Pas de souci : HireEliBot – c’est ainsi qu’elle a baptisé son bot sur Facebook Messenger –  veille 24/24 et peut répondre à toutes les questions. Son expérience, ses formations, il sait tout. Son bot connaît même ses peurs, ses loisirs et ses goûts culinaires.

 

Futée, Elizabeth a bien choisi son avatar. HireEliBot apparaît dans la conversation sous la forme de Deadpool, un super héros de l’écurie Marvel bourré d’autodérision. Le recruteur n’est pas dupe et la jeune Américaine n’utilise visiblement pas son bot pour la remplacer (même si elle le prétend), mais bel et bien pour s’offrir à bon compte une formidable opération de com, ce qui, pour une publicitaire est la meilleure démonstration de savoir-faire. Opération parfaitement réussie, puisque son subterfuge a traversé l’Atlantique pour parvenir jusqu’ici.

 

Mais le bot à Babette soulève d’autres questions. Au-delà de son rôle de promoteur de carrière de sa patronne, il adresse un pied de nez aux méthodes déshumanisées qui gangrènent les parcours de sélection à l’embauche. Les recruteurs se font remplacer par des prompteurs qui posent des questions à leur place lors d’entretien video ? Ou par des mails automatisés qui envoient des réponses insipides ? HireEliBot leur répond de la plus belle des façons, en mode arroseur arrosé. Elle se moque au passage des sempiternelles questions clichés du type « comment envisagez-vous votre carrière dans cinq ans », « quelles sont vos défauts », « et vos qualités », tellement éculées qu’un bot activé en 10 minutes sur le réseau social le plus utilisé au monde, est capable d’y répondre. A ce titre, HireEliBot n’est peut-être pas seulement l’ambassadeur de sa patronne mais celui de tous les candidats du monde.

@Syl_DiPasquale - Dessin de Charles Monnier ©Cadremploi

Vos réactions et commentaires sont les bienvenus ci-dessous.

Sylvia Di Pasquale
Sylvia Di Pasquale

Je suis rédactrice en chef de Cadremploi depuis 2006, en charge de la rubrique actualités du site. Je couvre des sujets sur la mutation des métiers, l'évolution des rapports recruteurs/recrutés, les nouvelles pratiques managériales ou les avancées de la parité. A la fois sous forme de textes, d'émissions video, de podcasts ou d'animation de débats IRL.

Vous aimerez aussi :