Purple burn-out

Sylvia Di Pasquale

Purple burn-out

Les causes de sa disparition sont aussi opaques que les hauts murs de Paisley Park. Puisque c’est dans son bureau-maison-studio-auditorium personnel que Prince a été retrouvé mort le 21 avril dernier. Un lieu où la frontière boulot-perso n’existait pas, si l’on en croit plusieurs témoignages. Selon le beau-frère de l’artiste, il n’aurait pas fermé l’œil durant les 154 heures qui ont précédé sa mort. Plus de 6 jours sans dormir, une semaine de boulot, non-stop, 24/24.

Selon son entourage professionnel, le Kid de Minneapolis était tellement accro au travail qu’il aurait écrit, composé et enregistré de quoi publier un album chaque année durant un siècle. Le musicien archivait d’ailleurs toute cette œuvre inédite dans une pièce baptisée the vault (la chambre forte). Elle a été ouverte cette semaine, confirmant l’énormité de son contenu à découvrir d’ici 2116.

Cette œuvre posthume, fruit de cet acharnement au travail de l’auteur-compositeur-interprète-réalisateur-producteur, change évidemment la vision d’un artiste addict à de multiples substances. Ce qu’il était également. C’est elles qui lui auraient permis de tenir le coup. Car pour lui le travail était plus qu’une occupation.

Une obligation impérieuse, une sorte de servitude volontaire à un idéal, une aliénation autant qu’un terreau d'émancipation. La démonstration que le travail permet à l'homme de grandir et de se dépasser. Lui qui affirmait, tout ce qu’il y a de plus sérieusement, à la sortie d’un de ses albums, vouloir « répandre un sentiment de joie pure à travers l'univers, contrer l'énergie négative qui maintient les gens aliénés ».

Ces drogues, ajoutées à la fatigue, l’ont peut-être détruit. Prince n’est évidemment pas le premier à succomber à un burn-out, mais c’est peut-être le seul à avoir poussé aussi loin le curseur qui débute à la passion et s’achève à l’autodestruction.

@Syl_DiPasquale © Cadremploi.fr

Sylvia Di Pasquale
Sylvia Di Pasquale

Je suis rédactrice en chef de Cadremploi depuis 2006, en charge de la rubrique actualités du site. Je couvre des sujets sur la mutation des métiers, l'évolution des rapports recruteurs/recrutés, les nouvelles pratiques managériales ou les avancées de la parité. A la fois sous forme de textes, d'émissions video, de podcasts ou d'animation de débats IRL.

Vous aimerez aussi :