1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'édito de Sylvia Di Pasquale >
  4. Surréalisme et recherche d'emploi

Surréalisme et recherche d'emploi

surrealisme-et-recherche-demploi

Sylvia Di Pasquale

10/11/2014

Députée européenne, ça claque sur une carte de visite. Mais c’est un CDD. Alors quand Sandrine Bélier a été battue, aux dernières élections, et que la fin de ses 6 mois d’indemnités supplémentaires après un mandat perdu s’est approchée, il lui a bien fallu s’inscrire à Pôle emploi. C’est la scène qu’elle raconte sur sa page Facebook. Une scène surréaliste, avec une conseillère plutôt décontenancée et "décontenançante". Pour son inscription, l’ex-députée EELV a pris soin de bien tout compléter son dossier qu’elle tend à la dame. Dialogue impromptu dans un bureau quelconque d’une agence locale, quelque part en France, début novembre 2014 :

La conseillère : « Mais vous n'allez pas arrêter la politique ? Vous allez vous représenter ? »

Sandrine Bélier : « Les prochaines européennes sont en 2019. (…) Et bien d'abord, là maintenant, je cherche un emploi. (…)»

La conseillère : « Il n’y a pas d’élection avant ? »

Sandrine Bélier (insistante) : « Les législatives, c’est dans trois ans. Cela me laisse le temps d’y penser. (…) Mais avant, je souhaite trouver un emploi et enrichir mon expérience professionnelle. (…) ».

La conseillère : « Si vous trouvez, vous me prenez avec vous ? »

Sandrine Bélier : « Oui, si vous me trouvez le job aux conditions énoncées »

La conseillère : « Cela ne devrait pas arriver, mais si ça arrive, je pars avec vous. (…) Je voterai EELV la prochaine fois. »

À la lecture de cet échange, on peut sourire, râler ou s’interroger. Se demander si, pour Pôle emploi, la politique est un métier comme la plomberie ou l’expertise comptable. Et surtout, en déduire que la condition de conseiller emploi est tellement difficile que ces agents ne pensent qu’à une chose : fuir avec les usagers dont ils sont censés prendre l’avenir en main.  

@Syl_DiPasquale

 

Vos témoignages, vos réactions sont les bienvenus sur le forum ci-dessous.

10

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Cognomen

24/11/2014

à 11:38

Délicieux

> Répondre

everest

16/11/2014

à 14:50

Mon expérience au Pôle Emploi est la suivante : assez surréaliste...
J'ai été licenciée (économique) après avoir passé 20 ans dans la même entreprise.
Lors de mon entretien avec une conseillère (c'était en 2011), voici ce qu'elle m'a répondu : "Vous êtes surqualifiée!. Ca va être dur pour vous de retrouver du travail !" Authentique.
Hallucinant d'entendre des paroles de la part d'une personne censée motiver les demandeurs d'emploi. Une personne un peu fragile aurait été démolie.
Depuis tout va bien merci. Trois mois plus tard; je commençais enCDI et j'y suis toujours.

> Répondre

Roro51

12/11/2014

à 12:26

Et personne ne réagit quand elle attend la fin de ses droits pour se poser la question pour retrouver un emploi. Je comprend mieux pourquoi la France va mal. Aujourd'hui, je ne suis pas au chômage car j'ai pris le premier travail qui venait. Je n'ai pas hésité et j'ai pu progresser pour avoir ce qui me plait maintenant.

> Répondre

Jacky75

12/11/2014

à 11:22

allez un peu de rire, cela ne fait pas mal. A la prochaine fois à popol-emploi

> Répondre

indiana

11/11/2014

à 17:04

Edifiant !
Mais je ne suis pas sure que l'ex députée embarquerait avec elle la conseillère si elle était réélue. C'est un oui, pour ce débarrasser d'une question bien lourde et d'une salariée pas trop à sa place ! Mais le chômage pour des ex député, c'est bien. Ca leur fait les pieds. Histoire de pas oublier la vraie vie, celle du peuple !

> Répondre

Isabel55555

11/11/2014

à 15:56

Goeey92,

Vous aussi visiblement vous ne vivez pas sur la planète Terre ! et vous ne connaissez toutes les histoires bizarres du pole emploi ! entre les "conseillers" qui ne savent pas utiliser un ordinateur, qui ne comprennnent rien du tout et ne savent même pas pourquoi ils sont là ! Spécifiquement au pole emploi ils ont cette tendance à embaucher des personnes totalement incompétentes ce doit être l'un des critères pour être conseiller...

Des incompétents et des personnes n'ayant aucune légitimité à avoir tel ou tel poste il y'en a beaucoup, mais largement plus dans certaines institutions.

> Répondre

goery92

11/11/2014

à 11:36

C'est quand même la face visible de l'iceberg, les députés européens n'ont que peu de pouvoir. Que dire des élus locaux qui promettent place en crèche, logements sociaux, jobs à la mairie ou à la communauté de commune,...Ceci dit, à la décharge de Mme Bélier, l'engagement politique est la défense de ses idées, contrairement aux jobs classiques, le fait de passer à la concurrence est une faute de goûts absolue. En revanche dire, comme Isabel55555 que : "les conseillers pôle emploi sont des incompétents" c'est absurde, c'est comme partout, il y'a la même proportion d'inaptes. Il n'y a pas beaucoup de partis politiques ou l'on peut atteindre des sommets avec seulement deux neurones.

> Répondre

Isabel55555

10/11/2014

à 20:59

Je ne vois pas le sujet ?

Tous les "conseillers" pole emploi sont des incompétents! mais le fait de promettre à une personne de lui trouve rune place en cas de réelection je trouve ça bizarre, pour être Député Européenne elle a fait comment ? si tu m'achètes des chaussettes je te proposes un poste de Député Européenne?

> Répondre

François

10/11/2014

à 18:42

Tout cela marque surtout une méconnaissance de la réalité économique et de l'emploi... pour une fois pas du côté des politiques !

> Répondre

Chris

10/11/2014

à 12:36

On peut aussi se dire que la perspective d'être embauchée, ne serait-ce qu'en CDD, par l'Union Européenne est plus aguichante que par... le pôle emploi.

Notez la condition "donnant donnant" : je vous emmène avec moi si vous me trouvez un job aux conditions énoncées. C'est de la politique pure, manipulatrice. Une réponse plus éthique, sans conflit d'intérêt, aurait peut être été : je m'engage à vous faire parvenir des offres qui pourraient correspondre à vos attentes et vos expériences mais la, tout de suite, focalisons-nous sur mon dossier parce que la personne au chômage, c'est moi, l'ex-députée.

Donc pour moi quitter ou fuir Pôle emploi n'est pas ce qui m'interpelle le plus dans cet article.

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte