1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'édito de Sylvia Di Pasquale >
  4. Une autre politique sociale ? C’est aussi l’affaire des entreprises

Une autre politique sociale ? C’est aussi l’affaire des entreprises

une-autre-politique-sociale--cest-aussi-laffaire-des-entreprises

Sylvia Di Pasquale

11/12/2018

[Editorial] L’entreprise aussi pourrait réduire les inégalités en recrutant des profils plus divers.

C’était une curieuse veillée d’armes. Le vendredi 7 décembre, avant l’acte 4 du mouvement des gilets jaunes, se tenait à Paris, une conférence intitulée « Inégalités et lien social ». Un hasard total, puisque le colloque, organisé par l’Agence française du développement (AFD) était programmé depuis des mois.

Mais finalement, cette programmation n’était pas si hasardeuse que cela. Car ce sujet des inégalités, au cœur du mouvement du moment, et au cœur des discussions qui se déroulaient vendredi dernier à l’Institut du Monde arabe, étaient perceptible depuis des mois, de rapports alarmistes en enquêtes inquiètes. Celle de l’OCDE au mois de juin, qui évoquait la grosse panne de l’ascenseur social, ou celle de la Fondation Jean Jaurès, qui, dès le mois de février, pointait le « séparatisme » des classes sociales. Des classes qui ne se parlent plus, ne fréquentent plus les mêmes écoles, n’ont plus les mêmes loisirs, ne vivent plus au même endroit.

On l’a tant dit, tant répété et à chaque fois, on s’en est offusqué, avant de passer à autre chose. Jusqu’à ces dernières semaines. Jusqu’à la violence. Mais si la réponse, et la sortie de l’impasse, doit être politique, elle concerne déjà les entreprises.

 

La lutte contre les inégalités passe aussi par les politiques RH des entreprises

 

Et pas seulement au travers d’un coup de pouce au Smic et d’une prime de Noël proposés par Emmanuel Macron hier soir. La réponse des entreprises n’est pas seulement à trouver du côté des collaborateurs déjà intégrés, mais à ceux qu’elles pourraient intégrer.

Car la lutte contre les inégalités passe aussi par les politiques RH des entreprises, de toutes les boîtes du pays qui par les petits ruisseaux de leurs actes de recrutement façonnent le fleuve du vivre ensemble. Certaines s'y attellent en arbitrant en faveur de l'humain. D’abord, en s’obligeant à répondre à tous les candidats qui prennent la peine de postuler, au risque de passer pour méprisante quand elles s’en dispensent. Et puis par des recrutements non clonés, par la fin de la reproduction de l’entre-soi, par l’ouverture à des intelligences atypiques qu’elle pourrait intégrer sans se renier.

Ces ruisseaux du changement passent bien sûr par le management. Par la promotion de managers au mérite et non par automatisme. Des chefs d'équipe formés aux humanités, capables de travailler avec des profils variés sans a priori. De personnalités diverses, qui viennent d’écoles différentes, de régions diverses, et qui baignent dans des cultures variées.

Une avancée de longue haleine, certes, qui ne saurait répondre à l’urgence du moment. Mais une avancée nécessaire. Car si certains dirigeants prétendent, et ils ne sauraient avoir totalement tort, que ce n’est pas à eux de définir un projet de société, mais aux politiques, leurs boîtes sont les victimes collatérales des troubles engendrés par ces inégalités. Et les événements des dernières semaines, les chiffres d’affaires perdus, sont autant de signes de cette nécessaire implication.

@Syl_DiPasquale ©Cadremploi

Dessin de Charles Monnier

[Cet article est un éditorial qui reflète le point de vue de la rédaction. Le forum ci-dessous vous permet de le commenter ou d’apporter votre témoignage en lien avec le sujet évoqué, dans le respect des principes éthiques et de savoir-vivre (comprenant l’écriture avec un certain soin). Nous avons hâte de vous lire et vous remercions de votre visite.]

 

 

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte