1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'édito de Sylvia Di Pasquale >
  4. Vous alliez vraiment vider votre boîte mail cette semaine ?

Vous alliez vraiment vider votre boîte mail cette semaine ?

vous-alliez-vraiment-vider-votre-boite-mail-cette-semaine--

Sylvia Di Pasquale

07/05/2018

Une semaine à double pont, c’est le moment idéal pour dépiler les 43 628 mails qui encombrent votre boîte de réception. Non pas que vous n’ayez pas traités les plus urgents, mais vous n’avez pas pris le temps de ranger ou de supprimer les autres. Alors quand même, entre les quolibets des conjoints, des N+0, +1 ou +2 qui ont des boîtes vierges, vous culpabilisez un brin.

Mais c’est à ce moment précis, dans la torpeur de l’open space désert, que Dan Ariely nous tape sur l’épaule. Ce psychologue et économiste comportemental nous explique, dans un podcast relayé par Slate.fr*, que ce comportement, cette volonté farouche d’afficher une boîte à zéro mails chaque soir, relève de la « procrastination structurée ». Soit l’art d’être productif tout en reportant l’urgent à plus tard.

En fait, selon le prof, ce ne serait qu’une manière de nous rassurer. Ranger des messages dans des dossiers ou répondre à ceux qui pourraient pourtant attendre, procure une satisfaction immédiate. Et donne un sentiment illusoire d’efficacité.

 

Combien de personnes vont mourir heureuses en sachant qu'elles n’ont plus de mails non lus dans leur boîte ?

 

Déjà en 2011, le philosophe John Perry avait obtenu un prix Ig-Nobel, la parodie du prix Nobel qui récompense les découvertes scientifiques « qui font rire, puis réfléchir », pour ses travaux sur la procrastination. Se prenant lui-même comme cobaye, il avait analysé dans un ouvrage ses mécanismes intimes qui lui font préféré le dépilage de mails plutôt que des tâches plus rentables.

C’est une révélation, une lumière qui perce à travers le faux plafond gris de l’open space. En fait, celui qui affiche le plus gros chiffre de mails en attente serait l’employé du mois, celui qui sait prioriser.

Sauf que le service informatique et notre consœur Florence Mehrez sur twitter nous tire les oreilles.

C’est que tous ces mails encombrent de gros serveurs qui surchauffent, et qu’il faut refroidir. On génère donc de la pollution si tout le monde fait comme nous. Et puis, il y a tous ces gens qui nous envoient des mails auxquels on ne répond pas. Pour eux, le prof Dan a une solution simple : une réponse automatique dans laquelle il leur indique qu’il a tout bien reçu et qu’il y répondra en temps utile si nécessaire. En revanche, le psychologue ne peut rien contre la pollution. On a donc troqué notre culpabilité de trop plein de mails contre une autre.

* Le podcast signalé dans l’article est disponible sur Soundcloud  Learning to Love (or at Least Live With) Email . Lire aussi l’article de Léa Polverini sur Slate.fr « Vider sa boîte mail est une perte de temps »

 

@Syl_DiPasquale ©Cadremploi

Dessin de Charles Monnier

[Cet article est un éditorial qui reflète le point de vue de la rédaction. Le forum ci-dessous vous permet de le commenter ou d’apporter votre témoignage en lien avec le sujet évoqué, dans le respect des principes éthiques et de savoir-vivre (comprenant l’écriture avec un certain soin). Nous avons hâte de vous lire et vous remercions de votre visite.]

 

1

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

cyril

11/05/2018

à 09:16

excellent !

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte