1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'édito de Sylvia Di Pasquale >
  4. Zuckerberg sous l'influence de Kaamelott

Zuckerberg sous l'influence de Kaamelott

zuckerberg-sous-linfluence-de-kaamelott

Sylvia Di Pasquale

16/04/2018

Et si Mark Zuckerberg était, en plus d’être milliardaire, notre coach en management à tous ? Du moins lorsque Zucky, appelons-le ainsi, est sommé de s’expliquer devant le congrès américain. Tout manager est toujours à l’affût de bons conseils, n'est-il pas ? Comment répondre à un collaborateur, un collègue ou un N+1 lorsque l’on n’a pas le moindre début de réponse à la question qu’il nous pose ? Comment répliquer lorsqu'on a strictement rien compris à la question ? Autant d’interrogations qui taraudent le cadre, l’interrogent parfois jusqu’à l’insomnie. 

Évidemment, il y a des tonnes d’ouvrages de management à haute teneur littéraire. Mais qui a envie de se plonger dans la 16e réédition augmentée de « Motivation, chouquettes et dialogue » aux éditions Cheffaillon, à moins d’y être contraint par la force ? Alors, les cols blancs ont inventé la formation par le plaisir. Et notamment au travers de l’insubmersible série Kaamelott d’Alexandre Astier. Tout au long des saisons et épisodes, c’est un bréviaire de la conduite à tenir en entreprise où le roi Arthur est un chef, obligé de composer avec des chevaliers pas toujours parfaitement en phase avec les objectifs qu’il leur a fixés, ni parfaitement en phase avec la moindre lueur de perspicacité qu’ils sont censés posséder. Sauf que même les preux chevaliers du comté de Bras Cassé peuvent être de bon conseil.

Il en va ainsi du sieur Perceval. Pour lui, quand on ne comprend pas ce que raconte son interlocuteur, il suffit de lui répondre « c’est pas faux ». Ce qui, non seulement, n’est pas faux mais qui, de plus, évite de perdre la face devant ses troupes. 

Le patron de Facebook est-il un fan d’Alexandre Astier ? Il semblerait, puisque Zucky a prouvé, au cours de son audition devant les sénateurs américains qu’il avait poussé encore plus loin le concept préféré du chevalier de la Table ronde pour botter en touche. A une dizaine de reprises, lorsque les parlementaires lui posaient une question à laquelle il était incapable de livrer la moindre explication, il a répété : « je n’ai pas la réponse à cette question, mais mes équipes vous  recontacteront pour donner davantage de détails. » 

Non seulement, grâce à cette phrase, il faisait montre d’une certaine honnêteté, mais en plus, il prêchait pour un management participatif en associant ses collaborateurs. Zuckerberg, le nouveau gourou du management ? C’est pas faux. Et pour d’avantages de détails, on reviendra vers vous.

@Syl_DiPasquale ©Cadremploi

Dessin de Charles Monnier

[Cet article est un éditorial qui reflète le point de vue de la rédaction. Le forum ci-dessous vous permet de le commenter ou d’apporter votre témoignage en lien avec le sujet évoqué, dans le respect des principes éthiques et de savoir-vivre (comprenant l’écriture avec un certain soin). Nous avons hâte de vous lire et vous remercions de votre visite.]

3

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

PLT

17/04/2018

à 16:09

Plus que de Kaamelott, je rapprocherais ça de la Cité de la peur. "Écoutez, laissez la police faire son travail, croyez bien que dès que nous aurons de plus amples informations, vous en serez les premiers informés."

> Répondre

Arthur

17/04/2018

à 10:44

Rien à voir...

> Répondre

En réponse à Arthur

Sylvia Di Pasquale, rédactrice en chef Cadremploi

17/04/2018

à 17:31

@Arthur, j'voudrais pas faire ma raclette mais la soirée s'annonce pas super.

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte