« Extraordinaires » : un docu sur des candidats hors normes qui n’a aucune chance d’être vu sauf par vous ?

Sylvia Di Pasquale

EDITORIAL – C’est une adaptation d’un programme de la BBC baptisé "Employable me" et qui, de l’Australie au Canada, a remporté moult prix et a rencontré de véritables succès d’audience. Et pourtant, il risque de faire un bide en France. Parce qu’il est diffusé en 3e partie de soirée jeudi ? C’est surtout que son sujet peut rebuter ou faire peur. On y suit Elena, Umberto, Corentin et Audrey, des candidats en quête d’emploi et porteurs de handicaps psychiques lourds. Cris, insultes, tics nerveux, hypersensibilité, brusque changement d’humeur… Vous vous voyez travailler avec eux ? C’est l’expérience très dérangeante que nous fait vivre ce documentaire. Et la réponse que vous donnerez peut s’avérer surprenante. Vous l'offrirez-vous ?

A l'occasion de la 25e Semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées, France TV diffuse un documentaire extraordinaire sur des candidats atteints de troubles neurologiques. Dessin original de Charles Monnier ©cadremploi

« Extraordinaires » : un docu sur des candidats hors normes qui n’a aucune chance d’être vu sauf par vous ?
A l'occasion de la 25e Semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées, France TV diffuse un documentaire extraordinaire sur des candidats atteints de troubles neurologiques. Dessin original de Charles Monnier ©cadremploi

Elle revient chaque année et chaque année, on a même la désagréable sensation que rien ne bouge, ou si peu. Du coup, chaque année comme les autres années, cette 25e Semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées, qui se déroule du 15 au 21 novembre, devient encore un peu plus essentielle. Ne serait-ce que pour dire et répéter encore et toujours que tous ces personnes ne méritent pas la double peine qui additionnent à leurs problèmes, les obstacles qui les empêchent d’accéder à un job. 

Cette semaine de sensibilisation a au moins le mérite de mettre, un peu, dans la lumière, pendant 7 jours, un problème qui se pose 365 jours par an. Et elle permet au producteur Olivier Hallé, de diffuser sa série documentaire sur France 2. Bien sûr, la chaîne ne diffuse, pour le moment, que deux des 4x52 minutes des aventures de huit hommes et femmes confrontés à la recherche d’un emploi. Certes, cette diffusion démarre ce jeudi soir à 23h15, mais elle sera disponible dans son intégralité le 3 décembre sur le site de FranceTV.

C’est peu mais c’est beaucoup et ça vaut le coup.

Car cette série, baptisée du joli nom d’Extraordinaires n’est pas seulement touchante, car l’on y croise des personnages attachants et des employeurs qui jouent le jeu, mais elle aborde des formes d’handicaps peu médiatisés : les handicaps psychiques.

Atteints de troubles autistiques ou du syndrome Gilles de la Tourette, les candidats à l’emploi déploient, aidés par leur proches et quelques spécialistes, des trésors de persévérance pour décrocher un job. Et l’on s’aperçoit qu’ils disposent souvent de réelles compétences et qu’ils ne demandent qu’à les exercer avec enthousiasme, malgré les tics nerveux qui déforment le visage d’Audrey, les insultes intempestives qui sortent de la bouche d’Umberto, l’hyper-émotivité d’Eléna ou les troubles de l'attention de Corentin. L’on découvre aussi que certaines entreprises, celles qui leur ont proposé un job à l’essai ou en apprentissage, ont réussi à passer par-dessus la balustrade de la peur et des préjugés. Et qu’elles en sont ravies.

Cette série est un hymne au travail, celui sans lequel on ne peut s'épanouir ni être heureux dans notre société.
Olivier Hallé, producteur de la série documentaire "Extraordinaires"

Et pourtant, elles ne sont guère nombreuses. Les grandes entreprises doivent certes remplir des quotas d’accès au travail pour les personnes handicapées. Mais elles préfèrent souvent payer des amendes pour s’y soustraire. Dans la série, racontée par le comédien Bruno Solo, un seul candidat trouve un boulot dans une grosse boîte, quand tous les autres décrochent un job dans des PME à taille humaine. Cette fameuse humanité indispensable pour écouter, et comprendre, ces drôles de candidats et s’apercevoir qu’ils peuvent finalement être des collaborateurs talentueux.

Ce documentaire est une adaptation d’un programme de la BBC baptisé Employable me et qui, de l’Australie au Canada, a remporté moult prix et a rencontré de véritables succès d’audience. Pas sûr que sa diffusion française tardive et amputée (pour le moment) lui permette de récolter les mêmes lauriers. Une raison de plus pour veiller, ce jeudi, ou de la regarder en replay, histoire de lui redonner sa chance malgré la timidité du service public.

« Extraordinaires » est une série qui suit la vie de personnes atteintes de troubles neurologiques dans leur quête d’un emploi qui leur correspond, en fonction de leurs capacités spécifiques. Réalisation : Hélène Mourot. Production : JLLO Prod (Olivier Hallé).

Diffusion jeudi 18 novembre sur France 2 :

  • 23.15 Elena et Umberto (1er numéro)
  • 00.05 Audrey et Corentin (2e numéro)

Sylvia Di Pasquale
Sylvia Di Pasquale

Je suis rédactrice en chef de Cadremploi depuis 2006, en charge de la rubrique actualités du site. Je couvre des sujets sur la mutation des métiers, l'évolution des rapports recruteurs/recrutés, les nouvelles pratiques managériales ou les avancées de la parité. A la fois sous forme de textes, d'émissions video, de podcasts ou d'animation de débats IRL.

Vous aimerez aussi :