Touchez pas au bullshit !

Publié le 26 octobre 2020 Sylvia Di Pasquale

EDITORIAL – Par les temps qui courent, il nous reste l’humour. Heureusement la novlangue d’entreprise et nos travers de travailleurs et de télétravailleurs sont des sources intarissables d’inspiration. Voici trois comptes où se réconforter en cas d'overdose de bullshit.
Touchez pas au bullshit !

Un brin d’auto-dérision peut avoir du bon. Car se moquer de soi est, en soi, la meilleure manière de prendre du recul. Un truc un peu vital en ces temps compliqués, dans nos soirées, comme dans nos vies travaillées. Alors, plutôt que de se lamenter, adoptons le plan LTB (Like Ton Bullshit) au moindre coup de blues.

Ce plan d’urgence se déploie en trois phases et est facilement activable par tous les télétravailleurs au sortir d’une visio avec le contrôle de gestion, d’un call avec un client, d’un skype avec un fournisseur, d’un point quotidien avec son N+1, d’un point hebdo avec un N-1, ou même d’un Slack avec Willie qui trouve que le projet « carte de vœux » est vraiment vraiment tellement tellement décalé, parce qu’il est écrit en anglais. Car Willie vient de nous expliquer que « happy new year, c’est une très bonne manière de démontrer notre ouverture à l’international ».

Autant dire que les occasions de déclencher le plan LTB sont multi-quotidiennes pour sortir de la déprime qui guette le télétravailleur post-confinement-pré-couvre-feu se sentant un peu seul, loin de la machine à café et de ses collègues adorés, et du sas de respiration anti-bullshit de boulot qu’ils représentaient au bon vieux temps du présentiel.

Like ton bullshit langage pour mieux l’exorciser

Le Bullshitor

Pour commencer, il s’agit de s’administrer une dose massive de Bullshitor. Ce site très simple permet, d’un coup de clic, de générer des phrases et des concepts abscons et sans aucun intérêt, pas très loin, donc, de celles et de ceux que l’on entend/lit chaque jour au travail.

  • Le bouton Level up my verbiage génère d'un simple clic des bullshit phrases comme « préempter le set up contextuel ».
  • Le bouton Color my reunion permet quant à lui de mieux définir un « bullshit meeting ». L’algorithme mouline et propose un « séminaire d’idéation pluriannuel »,  voire une « conf-call règlementaire rétrospective ».

C'est cathartique et avant de vous laisser repartir mort de rire, le site vous demande ce que vous avez pensé de votre session et vous remercie d'un dernier bullshit :

La team "amélioration continue et optimisation des process" le consigne dans son backlog pour action asap.
Le Bullshitor

Disruptive humans of linkedin

Si après cette séance, le bourdon n’a pas disparu, il faut s’en retourner vers Twitter. Sur ce réseau, le compte Disruptive humans of linkedin (@DisruptiveHoLin) relève, relaie et percute le pire du réseau pro, sa novlangue souvent insupportable, et ses travers à peine potables. Comme ce morceau d’anthologie :

Vogueturfu

Si après ces deux remèdes, le télétravailleur esseulé n’a toujours pas retrouvé le sourire du nouveau-né ni le stoïcisme du philosophe antique, il reste un autre réseau, Instagram en l’occurrence, avec le compte @vogueturfu. Ses initiateurs détournent des photos de mode en y rajoutant une déconnade sur le boulot ou la vie perso.

Évidemment, il subsistera toujours quelques réfractaires, toujours prompts à se plaindre des dérives de la novlangue et de la bêtise de ses contemporains. A ces derniers nous ne pourrons plus que conseiller la disruption professionnelle vers une recherche vraie de sens vrai (l’élevage de chèvres dans les Cévennes), ou la redimension personnelle vers un projet intérieur (la confection d’une cabane d’ermite en forêt de Brocéliande).

Cela pourrait vous intéresser :
Sylvia Di Pasquale
Sylvia Di Pasquale

Je suis rédactrice en chef de Cadremploi depuis 2006, en charge de la rubrique actualités du site. Je couvre des sujets sur la mutation des métiers, l'évolution des rapports recruteurs/recrutés, les nouvelles pratiques managériales ou les avancées de la parité. A la fois sous forme de textes, d'émissions video, de podcasts ou d'animation de débats IRL.

Vous aimerez aussi :