1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. CV >
  5. Accompagner son CV d’un pitch vidéo

Accompagner son CV d’un pitch vidéo

accompagner-son-cv-dun-pitch-video

Séverine Dégallaix

Vous avez entendu parler de l’elevator pitch, mais avez-vous préparé votre pitch vidéo pour accompagner votre CV ? Cette présentation de quelques minutes à joindre à votre CV vous permet de raconter une histoire, de parler de votre projet, de vous démarquer, mais aussi de montrer votre motivation à intégrer l’entreprise. Autrement dit, un outil qui peut faire toute la différence dans votre recherche d’emploi. Accompagner son CV d’un pitch vidéo, tous nos conseils dans cet article.

Rédigez le script de votre pitch vidéo qui accompagnera votre CV

Si vous avez décidé d’avoir recours au pitch vidéo dans votre recherche d’emploi, la première étape consiste à trouver quoi dire. Vous devez rédiger par écrit une trame que l’on appelle « script ». Quelques pistes pour un script réussi :

  • Présentez-vous : préparez une réponse à cinq questions.
  1. qui êtes-vous ;
  2. que faites-vous ;
  3. quels sont vos projets ;
  4. pourquoi postulez-vous à cet emploi ;
  5. que pouvez-vous apporter à l’entreprise ?
  • Racontez une histoire : ne vous contentez pas de réciter votre CV (votre formation, votre parcours professionnel…), le recruteur l’a à sa disposition. Pour marquer les esprits, pensez à une anecdote qui vous distingue des autres ou à une particularité de votre parcours qui rend votre profil intéressant. Vous pouvez également parler de vos compétences comportementales (autrement appelées Soft skills).
  • Trouvez la bonne conclusion : le plus simple est de remercier votre interlocuteur d’avoir pris le temps de regarder la vidéo et de l’inviter à parcourir votre CV en complément ou à vous contacter s’il veut en savoir plus.

L'important est de capter l'attention du recruteur.

À lire aussi >> « Parlez-moi de vous » : 4 exemples de discours pour bien débuter son entretien d'embauche

Soignez la mise en forme de votre pitch vidéo

Comme pour le curriculum vitae, il n’y a pas que le fond qui compte. L’attention à certains détails peut faire toute la différence, à commencer par :

  • La tenue : pensez business. Mettez-vous dans des conditions d’entretien et habillez-vous comme vous le feriez pour rencontrer de visu votre futur employeur : costume ou tailleur de rigueur.
  • L’environnement : il doit être neutre, rangé et propre. Pas question que votre interlocuteur se demande si c’est bien une chaussette sale qui traîne sur le dossier de votre siège ou quel film représente le poster derrière vous ! Éliminez aussi tout ce qui pourrait détourner votre attention, comme une télé allumée, même si le son est coupé.
  • Le regard : gardez le contact avec celui qui visionnera votre vidéo en fixant la caméra. Évitez surtout de regarder votre propre image, même s’il peut être tentant de vérifier que vous êtes bien coiffé.

À lire aussi >> Une photo sur son CV : est-ce vraiment utile ?

Accompagner son CV d’un pitch vidéo : les erreurs à éviter

Ce qu’il ne faut surtout pas que l’on retrouve dans votre vidéo :

  • Des sons parasites : des feuilles que vous tournez, la tondeuse des voisins à travers la fenêtre ouverte, les enfants qui jouent dans la pièce d’à côté… Tout cela ne fait pas professionnel. Fermez la fenêtre et, si vous n’êtes pas seul chez vous, exigez de votre entourage le silence complet pendant que vous vous enregistrez.
  • Des pages entières de script : le concept de l’elevator pitch est que vous devez pouvoir le débiter le temps d’un trajet en ascenseur. Votre pitch vidéo doit faire entre une et trois minutes maximum.
  • Une mauvaise qualité : vous ne conserverez pas longtemps l’attention du destinataire si l’image est pixellisée ou si le son grésille. Ajustez les réglages de la caméra et du micro pour une définition optimale et regardez la vidéo avant de l’envoyer. Rien ne vous empêche de recommencer au besoin.

Une fois votre pitch vidéo réalisé, joignez votre CV et votre pitch vidéo dans un mail d’accompagnement et envoyez le tout au recruteur.

À lire aussi >> Défauts en entretien d’embauche : lesquels peut-on avouer ?

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte