Chargé de communication : 5 conseils-clés pour votre CV

Cadremploi

Cette semaine, c’est le CV de Marion, chargée de communication qui a été tiré au sort dans le cadre de notre opération « Améliorez votre CV en un clic ». Notre partenaire CVfirst lui vient en aide et lui propose 5 conseils sur mesure pour améliorer sa candidature. Ce service vous intéresse ? Découvrez à la fin de cet article les modalités de participation.

Visualisez le CV Chargé de communication

L’impression générale de Sophie, experte CVfirst : « Votre CV dissocie compétences et expériences. Or cette approche ne permet pas de valoriser votre dernier poste ni de mesurer réellement votre progression. Résultat : vos expériences professionnelles sont affaiblies et votre parcours manque de ligne directrice. »

Envie d’une analyse comme Marion ? Cadremploi vous offre l’analyse complète (5-6 pages) de votre CV à moitié prix.

1. N’isolez pas vos compétences de votre parcours

« Première erreur : votre CV affiche d’emblée une liste de compétences dans une rubrique séparée, dissociée de votre parcours. Sûrement pour mettre votre savoir-faire en valeur ? Or vous obtenez le résultat exactement inverse ! En isolant ces compétences, vous les affaiblissez et les rendez purement théoriques. Par exemple, des capacités en médiaplanning, hors de son contexte, ne veut plus dire grand-chose. On ne sait même pas de quel type de média votre CV parle ! 

Quelles compétences pour quelles expériences professionnelles ? Ce n’est pas au recruteur de s’amuser à relier ces éléments entre eux ! Il se retrouve donc en face de compétences qu’il ne peut pas situer dans le temps, et qui perdent toute leur force. Il risque même de douter que ces compétences soient opérationnelles immédiatement. C’est pourquoi il est préférable d’intégrer ces compétences dans votre parcours professionnel en les présentant "en action" et en les détaillant pour les rendre concrètes et renforcer votre dimension opérationnelle. »

2. Donnez de la cohérence à votre CV

« Il faut rajouter de la cohérence à votre parcours qui, par ailleurs, part déjà dans trop de directions. Je suis ainsi très surprise, par exemple, par le passage de chargée de clientèle à manager, puis à intervenante langue/civilisation, encore manager, pour finir chargée de promotion. Avouez que la logique et la complémentarité de ces missions ne sautent pas aux yeux... Bien au contraire, je n’arrive pas à identifier la ligne directrice de votre parcours.

En l’absence d’éléments permettant de comprendre immédiatement votre progression professionnelle, le recruteur aura tendance à considérer qu’il s’agit moins d’une vraie expérience professionnelle que d’un ensemble de responsabilités sans fil conducteur. Cela va sensiblement affaiblir votre candidature par rapport à d’autres candidats dont le parcours sera plus construit, plus lisible, et présentant des éléments pivots clairs.

Il faut valoriser vos changements de trajectoire pour ne pas donner l’impression de masquer des échecs ou de tenter de brouiller les pistes. 

Sinon, en lisant votre CV, le recruteur aura l’impression d’avoir une candidate indécise. »

3. Soignez les missions en rapport avec votre objectif

« Pire encore : non seulement aucune ligne directrice n’apparaît,  mais encore votre CV semble surtout s’attacher à montrer que des fonctions de responsable communication - 4 ans, quand même et en rapport avec le poste convoité - ne vous intéressent pas ! Vous devez absolument renforcer le caractère opérationnel des postes occupés, et en tout premier lieu ce long poste fondamental qui semble totalement oublié.

De même, votre expérience la plus récente n’est pas suffisamment mise en valeur. Votre CV lui accorde moins d’importance qu’aux précédentes. Résultat : le recruteur va considérer que votre dernière fonction n’est pas celle qui vous représente le mieux et que votre capacité à progresser est limitée. Pour éviter que le recruteur ne se focalise sur ce qui peut apparaître comme un échec, il est préférable de renforcer cette dernière expérience, ou, si elle constitue une régression assumée ou choisie, de préciser ce qui vous a amené à accepter cette responsabilité. »

4. Montrez ce dont vous êtes capable

« Finalement, votre CV fait l’impasse sur votre véritable valeur ajoutée dans le cadre de vos responsabilités. Les seules vraies compétences sont celles qui ne sont pas décrites ! Il manque dans votre parcours des projets clairs et précis, transposables, constituant une approche plus construite et permettant de savoir quels résultats vous êtes en mesure d’obtenir, avec quels moyens et avec quelle plus-value.

Ajoutons un mot sur les langues : écrire "Anglais B2 séjour d’un an en Angleterre", surtout en marge du CV, n’est ni percutant ni valorisant. Il faut justifier et valoriser votre niveau, et détailler votre pratique dans son contexte tout en évitant de vous référer seulement à vos études. Aidez le recruteur à choisir votre CV en mettant en avant vos réussites et vos moyens pour y parvenir. À votre niveau d’expérience, votre CV ne doit pas constituer un simple moyen de lister vos missions. »

5. Soignez l’image de votre CV

« Enfin, côté design, votre CV est très voyant et il attire le regard. Mais reflète-t-il vraiment votre professionnalisme ? Cette présentation rend votre CV visible. Ce n’est pas pour autant que le recruteur va s’attarder sur son contenu, au contraire : il va y jeter un coup d’œil rapide, et certainement penser que vous attachez plus d’importance à la forme. Adoptez une présentation différente, plus professionnelle, avec plus de fond.

Au passage, cette forme contraste avec votre photo marquée négativement par vos vêtements sombres, d’où un ensemble peu cohérent. N’oubliez pas que la première impression est cruciale ! Une forme sobre marque beaucoup plus les esprits car elle permet de faire ressortir le contenu. Ne mettez une photo dans votre CV que si vous êtes absolument sûre qu’elle respecte le dress-code de votre futur employeur. Et dans tous les cas, évitez les vêtements sombres. »

5 actions à mettre en place immédiatement

- N’isolez pas vos compétences du reste de votre parcours et réintégrez-les dans vos missions pour leur donner une vraie dimension opérationnelle.

- Réécrivez votre parcours en lui donnant une ligne directrice et en insistant sur votre progression professionnelle.

- Approfondissez certaines de vos expériences, et en premier lieu celle de 4 ans en rapport direct avec le poste convoité.

- Pour les langues étrangères, pensez à justifier et à valoriser votre niveau en détaillant votre pratique dans son contexte en évitant de vous référer seulement à vos études.

- Adoptez un design plus sobre et ne mettez pas forcément de photo dans votre CV, et en aucun cas un cliché avec des vêtements sombres.

 

 

Vous aussi, participez au tirage au sort Cadremploi & CVfirst « Améliorez votre CV en un clic » et recevez 5 conseils clés pour votre CV.  Voici les modalités de participation.

 

 

Cadremploi
Cadremploi

Vous aimerez aussi :