1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. CV >
  5. Chef de projet MOA : 5 conseils clés pour votre CV

Chef de projet MOA : 5 conseils clés pour votre CV

chef-de-projet-moa--5-conseils-cles-pour-votre-cv

Cette semaine c’est le CV de I., chef de projet en maîtrise d’ouvrage, qui a été tiré au sort dans le cadre de notre opération « Améliorez votre CV en un clic ». Notre partenaire CVfirst lui vient en aide et lui délivre 5 conseils sur-mesure pour améliorer sa candidature. Ce service vous intéresse ? Découvrez dans cet article les modalités de participation.

Visualisez le CV de chef de projet MOA en PDF*

L’impression générale d’Anthony, expert CVfirst : « Votre CV ressemble un peu à un jeu de piste et cumule des défauts, tant sur le fond que sur la forme, que nous vous proposons de résoudre. Objectif : redonner de la cohérence à votre CV ! »

1 – Attention à l’effet « puzzle »

« D’emblée, la présentation choisie sépare des éléments clés qu’il devient difficile de rassembler. Compétences, outils et secteurs sont présentés dans en pièces détachées et les relier semble impossible sans une étude approfondie de votre parcours.

Au sein de vos missions, séparer ainsi l’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage (MOA) de la coordination de projet est là aussi déroutant. On ne comprend pas bien le cadre d’intervention de la coordination de projet, qui s’apparente pourtant dans certaines missions à de la MOA. Tout comme le géomarketing est bizarrement détaché de l’avant-vente, qui, pourtant, met elle aussi l’accent sur le géomarketing !

En d’autres termes, votre CV ressemble à un puzzle d’autant plus flou qu’il manque à votre CV un résumé de carrière qui pourrait donner une idée de votre parcours, de vos qualités, et de votre objectif à un recruteur. La priorité est donc de donner une cohérence aux informations éparpillées dans votre CV. »

2. Respectez la chronologie

« Pour ce faire, respectez une des règles de base du CV : un recruteur doit pouvoir comprendre d’où vous venez et où vous êtes arrivé au moment de votre recherche. Or l’absence de ligne chronologique empêche de visualiser votre progression et donne même l’impression de cacher quelque chose. En l’occurrence, la chronologie est impossible à suivre et donne l’impression de vouloir dissimuler des « accidents de parcours », alors qu’a priori, il n’y en a pas.

Je vous recommanderais donc de choisir une présentation plus professionnelle, plus linéaire, mettant plus en valeur le fond, en respectant un ordre chronologique, en unifiant vos missions et en supprimant l’approche par compétences. »

3. Valorisez votre dernière expérience

« La période 2011-2013, qui intéressera particulièrement le recruteur, paraît ici bien terne. « Dans le cadre du plan de fiabilisation du SI, concevoir et coordonner la mise en œuvre de la refonte de l’application logistique de la Direction C.E.N pour un coût global de 1,6M€ », écrivez-vous pour cette période. Certes, vous présentez des chiffres qui attirent l’attention. Mais rien ne suit. Ce n’est pas l’importance de vos missions qui va séduire le recruteur mais bien les moyens mis en oeuvre et surtout, le résultat. Pourtant, je ne doute pas que vous ayez des résultats à valoriser. Quels sont-ils ? Qu’avez-vous apporté à cette structure ? En quoi êtes-vous différent des candidats qui postuleront aux mêmes offres ? »

4. N’oubliez pas des éléments clés

« L’absence de toute indication géographique dans votre parcours est troublante. Je remarque que vous n’avez pas indiqué votre adresse postale, et d’une manière générale, cité aucun nom de ville. Seul le numéro de téléphone fixe donne un – petit - indice… De même, vous avez omis d’indiquer la date de votre DESS en stratégie territoriales des entreprises. Or il est important pour un recruteur de pouvoir évaluer la durée totale de vos études. Si vous ne clarifiez pas ces points, votre candidature restera complètement abstraite. »

5. Supprimez les ornements datés

« Enfin, sur la forme, votre CV utilise un format qui lui donne un aspect un peu « passé ». Cela est dû en particulier à l’usage du bleu dans les titres et à l’utilisation d’encadrés et d’ombrés pour votre mise en page. Il faut savoir que le bleu a été sur-utilisé dans les années 1990 par les candidats qui voulaient démontrer leur vision de l’horizon et leur capacité d’anticipation. Quant aux présentations sous forme de tableaux, elles sont à bannir car elles alourdissent le CV et rendent sa lecture difficile. Utilisez plutôt des puces pour valoriser les informations essentielles et non pour lister des éléments. Car votre CV mérite de sortir du lot ! »

Vous aussi, participez au tirage au sort hebdomadaire de l’opération Cadremploi & CVfirst « Améliorez votre CV en un clic » et recevez 5 conseils clés pour votre CV. Voici les modalités de participation.

* Les CV publiés dans le cadre de cette chronique sont rendus anonymes.

Propos recueillis par Céline Chaudeau

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte