1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. CV >
  5. Comment formuler le pavé "Expériences" dans un CV

Comment formuler le pavé "Expériences" dans un CV

comment-formuler-le-pave-experiences-dans-un-cv

Sylvia Di Pasquale

Le pavé « Expériences professionnelles » dans les CV est souvent trop long, jargonneux, imprécis. Bref, à côté de la plaque. Plus concis et mieux ciblé, il permet pourtant en quelques secondes au recruteur de mesurer votre adéquation au profil du poste. Astuces de pros et erreurs à éviter.

 

 

L'entreprise

La raison sociale de l'entreprise doit être suivie, le cas échéant, du nom du groupe auquel l'entité appartient, surtout s'il est plus connu ( « Eurovia, Groupe Vinci »). En revanche, inutile de le préciser si le nom du groupe apparait déjà dans la raison sociale (« Vinci Concession »).
Si la raison sociale est  un sigle, explicitez-le entre parenthèses, sauf s'il s'agit d'entreprises habituellement désignées par leurs initiales comme la SNCF ou les AGF.

Dans un CV classique, il est d'usage de préciser la localisation géographique de l'entreprise. Nous vous conseillons d'indiquer toujours le département entre parenthèses.

 

Ajouter l'effectif et le chiffre d'affaires est toujours très apprécié. Inutile d'être trop précis, un ordre de grandeur et une formulation en abrégé suffiront : par exemple « 600 personnes - 800 M € CA France. »

 

Le secteur d'activité

Obligatoire dans les e-formulaires de candidatures, cette rubrique est souvent omise dans le CV classique. C'est risqué : un logiciel de tri programmé pour repérer les CV d'un secteur particulier peut tout à fait zapper un CV où cette mention ne figure pas. Attention au degré de précision de l'intitulé du secteur : il ne faut garder que les informations les plus significatives ou les reformuler si besoin.

Par exemple: Vous travaillez pour un « Distributeur par vente directe de produits de fixation, d'outillage et de consommables techniques pour les professionnels du bâtiment, de l'automobile et de l'industrie ». Beaucoup trop long pour un CV !  Veillez à résumer cet intitulé en tenant compte du secteur mentionné dans l'annonce à laquelle vous répondez. Une astuce qui accroche l'attention du recruteur qui trouve exactement ce qu'il cherche :  «Distribution spécialisée BtoB » ou bien « Négoce industriel» ou encore « Distribution industrielle ». Des reformulations différentes pour mettre l'accent sur l'un ou l'autre des mots clés. D'où l'intérêt d'adapter son CV à chaque candidature.

 

Le titre et la fonction

Dans un e-formulaire, le candidat indique sa fonction en cochant des intitulés génériques et précise son titre exact dans un champ libre.
Mais dans un CV classique, faut-il indiquer le titre de sa carte de visite ou celui de sa fiche de paie ? Peu importe, l'essentiel est de choisir celui qui correspond aux mots clés des recruteurs. Si votre titre est explicite, indiquez-le (« Conducteur de travaux », « Responsable contrôle de gestion »). Si votre titre exact est sibyllin (« Chef de projet », « Responsable du développement ») ou équivoque (« DG adjoint, chargé des continents ») , mieux vaut le « traduire » en le formulant de façon compréhensible. N'ayez crainte : aucun recruteur ne vous accusera d'avoir menti sur votre titre, tous préfère la clarté au jargon. De plus, vous risquez de mieux correspondre aux mots clés utilisés par le recruteur dans sa sélection.

Vos différentes versions de CV peuvent être archivées sur Cadremploi.fr dans votre espace perso.

 

 

La mission

« Saurez-vous faire chez moi ce que vous avez fait ailleurs ? » Dans ce paragraphe, il faut répondre à la préoccupation du recruteur - en identifiant ses besoins - tout en vous appuyant sur vos missions passées.  Là encore, veillez à cibler votre message en fonction de l'annonce à laquelle vous répondez, donc choisissez de mettre en valeur certaines missions plutôt que d'autres dans vos différentes versions de CV.
Il faut savoir distinguer les objectifs, les réalisations (ou mises en œuvre) et les résultats de chaque mission, en précisant les compétences que vous avez acquises au passage :

Exemple de présentation efficace :

 

Directeur marketing Europe
Mission
- Définir le positionnement européen du groupe, né de la fusion de 3 entreprises
- Définir les secteurs cibles à forte marge
- Fédérer les forces de ventes Europe
- Mettre en place un outil de CRM (gestion de la relation client).
Mise en œuvre
- Redéfinition de l'offre en 5 services, harmonisation de la politique tarifaire européenne
- Redistribution des investissements par secteur
- Création d'une unité de veille concurrentielle via une agence de renseignements
- Mise en place d'une gestion de la relation client, d'une structure de reporting et d'une base de données commune
- Création d'un site web multilingue ainsi que d'un intranet vente
- Participation au process de certification ISO 9002 du site français
Résultats : Début 2007, l'équipe de vente était de nouveau homogène. Le chiffre d'affaires enregistrait une progression de 26% en 6 mois. J'ai intégré le comité de direction Europe.

 

Exemple de présentation ratée :
Ce n'est pas un descriptif de mission mais une liste de tâche insipide : le recruteur ne peut rien apprendre sur l'implication de ce candidat à ce poste. Quelle a été sa valeur ajoutée à lui ? Même sur des tâches aussi banales, il faut le préciser.

 

Chef de produit junior

Rédaction/présentation brief agence, suivi création, travail avec les intervenants de la chaîne graphique, traitement des fichiers, suivi de fabrication (mailing, e-mailing, relevés de compte), gestion des stock, suivi budgétaire.

4

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

CL

16/12/2008

à 23:06

Je trouve votre article très intéressant.
Je suis, cependant, assez d'accord avec Léost. J'ai dans mon expérience nombreux postes en intérim et CDD impliquant chacun des missions variées. Je ne détaille que les 4 postes les plus pertinents mais je suis déjà largement sur 2 pages. Je ne vois pas comment on peut garder un CV sur une page quand on définit sa mission et/ou son implication.
Ayant vécu dans différents pays d'Europe, je suis toujours étonnée de cet attachement français au CV sur une page! Bien sur, il ne faut pas écrire un roman, mais quelqu'un qui a plus de deux ans d'expérience doit pouvoir dépasser la limite de la page unique! D'ailleurs le modèle européen officiel couvre 2 à 3 pages. Il faudrait peut-être en informer les nombreux recruteurs et DRH qui exigent un CV sur une page...

> Répondre

En réponse à CL

Trucmuche

05/06/2017

à 13:55

Je tombe sur cet article complètement par hasard et suis entièrement d'accord avec le commentaire exprimé ci-dessus. C'est bien là toute la difficulté et tout le paradoxe de l'exercice difficile et délicat de la rédaction d'un CV expérimenté. En effet, comment faire tenir sur une seule ou même deux pages le développement de ses missions, le descriptif de la mise en oeuvre pour y parvenir et surtout le résultat obtenu (auquel les recruteurs tiennent tant), sur plus de 20 ans d'expérience, si l'on ne veut pas donner l'impression d'énumérer des tâches banales dénuées de tout intérêt, à force de s'en tenir à un "esprit de synthèse" obligatoire qui donnera au final une vision étriquée et incomplète d'un parcours professionnel pourtant riche ? Peut-on juste se contenter d'utiliser des termes percutants (certes valorisants mais utilisables par tout candidat et ne prouvant nullement la réussite d'une mission confiée par l'employeur), sans étayer davantage ses propos ? Je ne pense pas. Aux recruteurs (dont l'avis serait très apprécié sur ce point), de savoir vraiment ce qu'ils veulent. Un CV trop concis n'est pas forcément un gage de qualité et une mise en page claire nécessite forcément plus de deux pages si l'on veut rendre son texte lisible et espacé, surtout sur plusieurs décennies d'expérience professionnelle. So what ? Quelle est la solution la plus efficace ? Un recruteur qui recherche un profil de qualité réelle, en adéquation avec les exigences du poste à pourvoir, devrait consacrer un peu plus de temps à la lecture d'un CV de qualité et ne pas bâcler un recrutement face à un CV plus étoffé que la moyenne, qui témoigne davantage, de la part d'un candidat, de sa volonté d'investissement personnel de présenter au recruteur sa candidature avec un maximum de sérieux, de "fond" et de réussites quantifiables, vérifiables et probantes, reflétant l'adéquation de sa candidature avec le poste à pourvoir. "Trop de synthèse tue effectivement la synthèse". À bon entendeur...

> Répondre

L

30/10/2008

à 19:41

Concernant l'exemple, mon cv est actuellement très clairement dans la situation de la mauvaise présentation. Je veux bien admettre que le bon exemple est très efficace, seulement on ne peut pas, à mon avis, appliquer ce schéma à tous les postes et à toutes les missions. Je conçois par exemple qu'un directeur marketing ait des missions très précises et très prestigieuses, mais quelles missions un chargé de support (par exemple) peut-il mettre en avant de la sorte ? D'autre part, le fait de laisser un CV sur une seule page est apparemment toujours d'actualité. Si la personne a 5 expériences identiques à mentionner, c'est raté, à moins d'écrire en taille 6. J'aimerais bien en discuter à travers des exemples de missions précis.

> Répondre

Torres

24/09/2008

à 14:26

Excellent! tous les articles sur le CV sont précis, avec de la profondeur, et faciles à lire. Très bons exemples aussi.

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte