1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. CV >
  5. CV : les conseils à ne pas suivre

CV : les conseils à ne pas suivre

cv--les-conseils-a-ne-pas-suivre-

Robert Half

Un CV ne doit ja-mais dépasser une page ? Il faut postuler pour s’entraîner ? Dans cette tribune libre, le directeur de Robert Half International France Fabrice Coudray dénonce les pseudo conseils qui, selon lui, peuvent compromettre votre candidature plutôt que d’accroître vos chances de réussite.

Les mythes en matière de recherche d’emploi ont tendance à être coriaces, même s’ils sont fallacieux. En voici quelques exemples, démystifiés par Fabrice Coudray, directeur de Robert Half International France.

Mythe n°1 – Il FAUT faire tenir son CV sur une seule page 

S’il n'est peut-être pas le plus ancien, ce mythe de la recherche d’emploi a la vie longue. «  Les responsables du recrutement préfèrent de loin obtenir un véritable aperçu de vos compétences et de votre expérience plutôt que de compter le nombre de pages que vous utilisez. Si vous dépassez la limite d’une page parce que vous avez besoin de plus d’espace pour énumérer l’ensemble de vos réalisations professionnelles, alors ‘débordez’ ! Dans la mesure du raisonnable bien entendu : il est rare que le CV d’un jeune diplômé excède une page, mais celui d’un candidat bénéficiant d’une expérience de 20 ans au sein de plusieurs entreprises avec progression de carrière et/ou changement d’orientation peut si besoin être plus long », assure Fabrice Coudray.

Mythe n°2 - Il est inutile d'envoyer une lettre de motivation

Trop de candidats pensent que la lettre de motivation appartient au passé, puisque la plupart d’entre-eux candidatent en ligne. « Le problème est que la plupart des responsables du recrutement continue d’apprécier un email d’accompagnement court, synthétique et apportant des précisions. Cet email vous permet de détailler [en le faisant ressortir, NDLR] un ou deux points de votre CV, qui renforceront les arguments de votre candidature. Mieux encore : si de moins en moins de candidats envoient une lettre de motivation, un email bien pensé et bien écrit peut vous aider à sortir du lot. », estime le consultant.

Mythe n°3 – Il faut éviter les missions en intérim

« C’est une erreur que de négliger les missions en intérim pour un remplacement, par exemple. Ces missions, qui peuvent durer plusieurs semaines ou même plusieurs mois, peuvent aussi vous permettre d’étendre votre réseau et de développer de nouvelles compétences.», souligne Fabrice Coudray. En outre, un nombre croissant d’employeurs continuent de considérer les contrats en intérim comme une évaluation sur le terrain, qui leur permet de déterminer si un candidat potentiel correspond au poste avant de proposer un CDI. Il serait dommage de passer à côté d’une telle opportunité !

Mythe n°4 - Il faut répondre à un maximum d’offres d’emploi

« Certes, vous ne devez en aucun cas laisser passer une opportunité si vous sentez qu’elle vous correspond. Mais le fait de postuler à des offres qui ne vous intéressent pas, ou dont il est évident que vous ne pourrez respecter les exigences, représente une perte de temps : le vôtre et celui du responsable du recrutement… », assure Fabrice Coudray. 

Mythe n°5 - Rechercher un emploi pendant une période de vacances ou pendant l’été, c’est inutile

« Certes, bon nombre de personnes sont en vacances pendant ces périodes de l’année. Mais les affaires ne s’arrêtent jamais ! Les sociétés embauchent tout au long de l’année, cela arrive même en période de fêtes et pendant l’été. », insiste Fabrice Coudray. Mettre alors sa recherche d’emploi ‘sur pause’ est une mauvaise idée… La période estivale représente aussi des opportunités puisqu’il y a aussi moins de candidats.

Mythe n° 6 -  Il est inutile d’envoyer une candidature si la société n’a pas publié d’offre d’emploi

Tout candidat redoute d’entendre que son CV « a bien été reçu et qu’il sera conservé dans un dossier ». Afin de savoir si une société recrute avant de mettre en œuvre le temps et les efforts nécessaires pour envoyer un CV et une lettre de motivation, pourquoi ne pas utiliser son réseau professionnel pour y relever des opportunités qui n’auraient pas encore été annoncées ?

Mythe n°7 - Une fois le CV envoyé, il convient de patienter

« Lorsque vous avez envoyé votre CV, la balle est uniquement dans le camp du recruteur, n’est-ce pas ? Pas forcément ! N’hésitez pas à contacter l’employeur après avoir déposé votre candidature, afin de réaffirmer votre intérêt pour le poste et de souligner les raisons pour lesquelles vous correspondez au profil recherché. Les employeurs ont parfois besoin que vous leur remémoriez votre candidature. En réalité, 84% des DRH français interrogés lors de l’une de nos récentes enquêtes ont déclaré que les candidats à un poste pouvaient les recontacter dans les 10 jours suivant l’envoi de leur candidature. », rapporte Fabrice Coudray.

Mythe n°8 - « Il faut toujours accepter le 1er poste qui vous est proposé »

Il est essentiel de prendre du recul avant de se précipiter pour signer un contrat. Si la situation le permet, être sélectif(ve) peut s’avérer payant. « Demandez-vous si l’opportunité correspond à vos objectifs de carrière à long terme. Le poste vous apportera-t-il des possibilités d’avancement et d’évolution professionnelle et/ou d’augmenter vos compétences et/ou de vous ouvrir à un nouveau secteur d’activité ? Si ce n’est pas le cas, le fait de l’accepter risque de vous faire manquer une offre qui possède ce potentiel… », remarque Fabrice Coudray.

8

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

JC ZNS

18/02/2014

à 10:54

Mythe n°2: Ecrire une lettre de motivation, et ......ne jamais avoir de réponse des recruteurs (où est la politesse légendaire des recruteurs) y compris Robert Half...

Mythe n°7: Une fois le cv envoyé il faut relancer l'employeur...
Dans 80% des cas dans les candidatures en ligne, on ne connaît pas l'employeur, on connait le cabinet de recrutement (et encore sur APEC on candidate à l'Apec) et quand on relance le cabinet, si c'est un cabinet de petite taille tout va bien on arrive à trouver le consultant en charge du dossier, si c'est un grand cabinet on est désolé de ne pas pouvoir vous renseigner...

> Répondre

soleshoe

30/04/2013

à 11:24

A propos du Mythe N°1

Concernant le CV qui tient sur une page, franchement pour avoir été impliqué dans des processus de recrutement, c'est loin d'être superflu, une lecture rapide, on va à l'essentiel et cela permet au candidat de susciter l'intérêt du recruteur donc de conduire à un entretien ou la curiosité du recruteur le conduira à poser (entre autre) des questions ciblées.

Quand on vous aporte 10 CV sur votre bureau, si il font tous 2 ou 3 pages, vous les lisez très (trop?) vite, voire pas du tout par manque de temps.

> Répondre

En réponse à soleshoe

Lou

13/11/2016

à 17:16

Le travail d'un recruteur c'est de lire les cv même s'il y a plusieurs pages, et de trouver le bon candidat.
Dans la plupart des cas, ils ne connaissent même pas les spécificités du poste pour lequel ils recrutent.
Et puis parfois, pas la bonne photo, pas les bons termes, trop jeune, trop vieux, trop triste, trop diplômé, trop trop....pas assez...etc etc....

A ne pas lire un cv correctement, on ne recrute pas le bon candidat.
Lire "en travers" c'est mal lire. C'est bâclé son travail.
Quand on lit mal un mode d'emploi, on ne sait pas se servir de l'outil !
Pour un cv c'est pareil, il ne s'agit pas d'écrire un livre. Mais de faire juste son travail. C'est simple.

> Répondre

+