1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. CV >
  5. Directeur commercial : 5 conseils clés pour votre CV

Directeur commercial : 5 conseils clés pour votre CV

directeur-commercial--5-conseils-cles-pour-votre-cv

Par CVfirst, partenaire de Cadremploi

Commerciaux

Cette semaine c’est le CV de X., directeur commercial qui a été tiré au sort dans le cadre de notre opération « Améliorez votre CV en un clic ». Notre partenaire CVfirst lui vient en aide et lui délivre 5 conseils sur-mesure pour améliorer sa candidature. Ce service vous intéresse ? Découvrez dans cet article les modalités de participation.

Visualisez le CV Directeur commercial (reconversion) en PDF*

L’impression générale d’Anthony, expert CVfirst : « Ce CV est délicat car il énumère des résultats et presque exclusivement des résultats, au détriment des moyens mis en œuvre qui intéressent aussi les recruteurs. »

1 – Attention à la « sur-orientation » business

« Pour un poste de directeur commercial, votre CV présente beaucoup de réussites concrètes. Il s’agit là, de prime abord, d’un élément positif. Mais il va trop loin au point de donner l’impression que seul le résultat compte. Quid des méthodes employées pour atteindre ces résultats ? Présenter des réussites sans valoriser les méthodes permettant de les atteindre est totalement contre-productif.

Vous évoquez par exemple de nombreuses « affaires gagnées » avec des chiffres d’affaires conséquents à la clé. Cependant, votre CV ne démontre pas comment vous avez atteint ces objectifs et fait totalement abstraction des méthodes mises en œuvre pour y parvenir. Il n’est bien sûr pas question de détailler toutes les actions mises en œuvre, mais de tels chiffres doivent être justifiés un minimum par vos actions.

De plus, vous semblez vouloir détailler les réussites de chacune de vos expériences, même les plus anciennes qui auront pourtant moins de valeur aux yeux d’un recruteur que vos résultats plus récents. Parmi les éléments déroutants de votre CV, je note par exemple l’importance excessive accordée à une expérience entre 1990 et 1995. Or ce « trop-plein » de réussites peut amener, paradoxalement, un recruteur à les relativiser, voire les remettre en cause. »

2- Eviter d’en dire trop… ou pas assez

 

« Le travers est d’autant plus flagrant que les résultats, déjà surreprésentés, sont en plus dupliqués ailleurs dans le CV ! Vous avez notamment créé une section « résultats obtenus / expériences », signe supplémentaire que vous souhaitez vraiment mettre ce point fort en valeur. Pourtant, au final, vous obtenez le résultat inverse. En les isolant, vous les affaiblissez. Le recruteur se retrouve en face des résultats qu’il ne peut pas situer, et qui perdent donc toute leur force hors de leur contexte. Il est vraiment superflu de répéter ici des résultats déjà mentionnés dans votre description professionnelle : utilisez plutôt les puces pour valoriser ces résultats au sein de vos expériences.

Ce travers est d’autant plus flagrant que l’autre section que vous avez créée, intitulée « compétences / profil », apporte trop peu de valeur ajoutée. Négocier les offres et avenants, gérer les budgets de vente ou rendre compte de l’activité font partie des fondamentaux de votre fonction de directeur commercial, non ? Après 23 ans passés dans des grands groupes, on se doute bien que vous maîtrisez ces fondamentaux ! »

3 – Montrez votre adaptabilité à une nouvelle entreprise

 

« Outre l’aspect répétitif, la « sur-orientation » business donne l’impression que, pour vous, seuls les résultats comptent, et ce quelles que soient les conséquences des actions menées. A votre niveau d’expérience, c’est type d’approche à l’américaine n’est généralement pas adapté aux recruteurs français qui accordent tout autant d’importance - sinon plus - à l’adéquation du candidat à la culture de l’entreprise.

Clairement, le recruteur risque de craindre que vous ne veniez perturber l’organisation existante en voulant à tout prix imposer vos méthodes. Se focaliser uniquement sur vos résultats au détriment des moyens peut conduire le recruteur à douter de votre future réussite. Et même sans en arriver à cette extrémité, il risque de s’interroger sur l’adéquation de vos méthodes avec la culture de son entreprise.

Ne sachant pas quels moyens vous utilisez pour remplir efficacement vos missions, il risque de vous considérer comme un élément perturbateur et d’écarter votre CV. Ce cas est très fréquent, en particulier si vous postulez à un poste dans une structure de taille différente - plus grande ou plus petite - ou si la société possède une culture d’entreprise forte. »

4 – Soyez clair sur votre objectif !

« Où en êtes-vous actuellement ? On peut se poser la question dès lors que votre carrière professionnelle semble stagner depuis 2008-2011. La dernière mission est floue et nettement moins valorisée que les autres. Résultat : l’absence de détail empêche de visualiser votre progression et donne l’impression que vous avez un peu « tourné en rond » depuis. En d’autres termes, votre CV donne l’impression, à tort, que vous avez atteint peut-être vos limites.

Développez plutôt votre dernière expérience et minimisez l’importance de vos expériences plus anciennes. Car au final, quel est votre objectif actuel ? Il est d’autant plus flou que la rubrique « formation » jette le trouble. Pourquoi avoir validé un troisième cycle en aéronautique ? Cette ligne, surlignée en bleu, est également reprise sous le titre du CV. A quelle fin ? Ce n’est pas clair… »

5 – Soignez la forme du CV

« Enfin, votre CV utilise un format qui lui donne un aspect « low-cost » qui ne donne pas une image très professionnelle du candidat. Cela est dû à l’utilisation excessive des effets graphiques, puces, couleurs, soulignés, gras et autres encadrés…

Utilisez par exemple les puces comme élément de valorisation et non comme un simple moyen de « lister » des informations les unes à la suite des autres.

Car ce format un peu brouillon donne surtout l’impression que vous n’accordez pas beaucoup d’importance à la manière de présenter les choses. Un design plus simple, plus moderne, utilisant moins d’artifices graphiques montrerait aussi davantage que vous vivez dans votre temps. »

Vous aussi, participez au tirage au sort hebdomadaire de l’opération Cadremploi & CVfirst « Améliorez votre CV en un clic » et recevez 5 conseils clés pour votre CV. Voici les modalités de participation.

* Les CV publiés dans le cadre de cette chronique sont rendus anonymes.

Propos recueillis par Céline Chaudeau

4

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

amal

20/10/2014

à 13:43

a lire

> Répondre

e2t6R4h

06/02/2014

à 09:59

Bien d'accord pour les conseils donnés.
Même si ce n'est pas le sujet et en rapport avec l'article, je lis que les cabinets de recrutement étudient ceci, cela.
Le plus scandaleux, c'est qu'ils n'ont pas la moindre des corrections pour vous rappeler et vous laisse sans aucune nouvelle, par contre le candidat, lui, doit être exempt de tout reproche.
J'estime qu'il serait grand temps que ces recruteurs utilisent l'auto critique comme base de progression et qu'un code de déontologie en sorte dans la foulée.

> Répondre

colette

05/02/2014

à 13:42

Qu'ils sont précieux vos conseils ! je les lis et relis à chaque fois que je dois construire une lettre, ils me donnent l'impulsion de donner des indications plus précises. Il est si difficile de se vendre et de "coucher" sur papier nos actions professionnelles.

Merci encore

> Répondre

christinepo27@gmail.com

04/11/2013

à 07:38

J 'ai bien et aime tous les jours je lie les notes du site beaucoup apprendre merci pour les conseils

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte