Directeur de restauration : 4 conseils clé pour votre CV

Cadremploi

Cette semaine c’est le CV de JM, directeur de restauration, qui a été tiré au sort dans le cadre de notre opération « Améliorez votre CV en un clic ». Notre partenaire CVfirst lui vient en aide et lui délivre 4 conseils sur mesure pour améliorer sa candidature. Ce service vous intéresse ? Découvrez à la fin de cet article les modalités de participation.

Visualisez le modèle de CV directeur de restauration

L’impression générale de Laëtitia, experte CVfirst : « Votre CV semble surtout s’articuler autour de la période 1996-2002, les expériences de la période 2002-2014 étant beaucoup moins valorisées. Cette approche est particulièrement pénalisante, d’une part car cette mission est ancienne, et d’autre part, car s’agissant plus de restauration rapide, elle est peu en phase avec votre  accroche : "une passion avérée et une bonne connaissance de la cuisine et des vins". 

1. Choisissez un titre en rapport avec vos dernières responsabilités

« Premier point essentiel, le titre de votre CV ne semble pas être une suite logique de votre dernier poste. Il  ne s’inscrit pas dans une progression par rapport à vos fonctions actuelles. Je vous recommande fortement de choisir un titre plus ambitieux qui permette de comprendre votre souhait de mobilité. Ce titre devra permettre à un recruteur qui ne connaît pas forcément votre métier de vous positionner sur un poste précis.

 

2. Attention aux missions qui démontrent une régression dans le parcours

J’ai été particulièrement surprise en découvrant le descriptif de ces deux postes qui montre une régression assez marquée. C’est très représentatif de l’image donnée par votre CV :

- Directeur Restauration - 2,3 M€ - 25 salariés - bistronomique, bar, free-flow, lieu de nuit, séminaires, banquets

- Directeur d’Exploitation - 5.8 M€ - 40 salariés - Établissement de renommée internationale (600 à 900 cvts /jour)

Clairement, entre ces deux responsabilités, la progression n’est pas visible. Cette image négative va donner au recruteur l’impression que vous avez atteint un seuil professionnel. Il va considérer que votre capacité à évoluer est limitée et mettra votre CV dans la catégorie « à risque » à cause de cette incertitude.

 

3. Être clair sur ses réussites

Certaines réussites sont mises en avant, mais le chemin utilisé pour atteindre ces résultats semble bien complexe et mériterait d’être clarifié.

Par exemple, "Amélioration des pratiques métiers, responsabilisation des acteurs, optimisation des organisations : CA + 25 %" gagnerait à être intégré au sein de projets pour que votre CV gagne en cohérence et que votre parcours gagne en consistance.  Cela prouvera que vos réussites ne sont pas dues au hasard, mais qu’elles s’intègrent dans une stratégie globale, intégrant budget, planification, analyse du retour sur investissement... Cela change tout !

Autre point, la mise en avant de l’encadrement comme une mission à part entière est très dangereuse : le management d’une équipe est certes valorisant, mais il s’agit là d’un moyen plus que d’un résultat. Comment avez-vous fait évoluer votre équipe et que lui avez-vous apporté ? C’est ça qui intéresse un employeur.

 

4. Présentation quasiment inexistante

La présentation de votre CV est quasiment inexistante. On ne voit pas, à la lecture de votre CV, de recherche particulière et le tout donne une image brouillonne, en particulier à cause de la taille variable des espaces après les puces. Ce type de présentation "absente" peut amener le recruteur à douter, car il risque de considérer que cette présentation reflète les écrits que vous produisez dans votre vie professionnelle.  Adoptez une vraie présentation qui reste simple, sobre et professionnelle, et bannissez toute imperfection. »

 

Les actions à mettre en place immédiatement

- Choisir une autre présentation, simple, originale et professionnelle, valorisant votre progression plus que la période Autogrill, trop en décalage par rapport à vos responsabilités actuelles.


- Ne mettre une photo dans votre CV que si vous êtes absolument sûr qu’elle respecte le dress-code de votre futur employeur.

- Renforcer votre accroche pour présenter votre parcours et votre objectif professionnel en termes qualitatifs en restant plus en ligne avec votre "bonne connaissance de la cuisine et des vins".

- Intégrer et valoriser vos réussites et vos succès, donner des résultats concrets, mesurables et immédiatement appréciables en les positionnant dans un contexte précis et valorisant à la fois des projets courts (important en temps de crise) et des réussites à moyen terme.

 

 

Cadremploi
Cadremploi

Vous aimerez aussi :