Directeur général manager de transition : 5 conseils-clés pour votre CV

Cadremploi

Cette semaine, c’est le CV de Régis, directeur général manager de transition, qui a été tiré au sort dans le cadre de notre opération « Améliorez votre CV en un clic ». Notre partenaire CVfirst lui vient en aide et lui propose 5 conseils sur mesure pour améliorer sa candidature. Ce service vous intéresse ? Découvrez à la fin de cet article les modalités de participation.

Visualisez un aperçu du CV Directeur général manager de transition.

L’impression générale de Camille, experte CVfirst : « Votre CV est compliqué car il liste des actions génériques (gestion du stock, pilotage des réunions de production, gestion des mouvements sociaux…) sans valoriser de réussite concrète ni de vraie méthode. En l’état, il est donc très complexe pour un recruteur d’estimer votre valeur ajoutée potentielle dans un nouveau poste. »

Envie d’une analyse comme Régis ? Cadremploi vous offre l’analyse complète (5-6 pages) de votre CV à moitié prix.

1. Clarifiez votre objectif

« Quel poste visez-vous exactement ? Ce n’est pas très clair à la lecture de votre CV. Son entête - “Direction de PME en Afrique” - suggère un objectif de “direction générale”, tandis que les trois dernières missions de votre CV, très courtes, suggèrent plutôt un positionnement de “manager de transition”. 

Votre CV gagnerait en clarté avec un titre correspondant à une fonction précise et un positionnement clair. Par la même occasion, cela permettrait de corriger l’impression d’“instabilité” suggérée par vos trois dernières missions qui se sont soldées par une rupture anticipée. »

2. Intégrez vos échecs dans votre parcours

« Si vous avez essuyé des échecs, vous n’êtes pas le seul. Et il est largement préférable de montrer que vous avez su rebondir plutôt que de les passer sous silence, en espérant que le recruteur ne va pas s’en apercevoir. Car en l’état, on ne voit que cela dans votre CV !

Il est impératif que votre CV démontre une ligne directrice plus claire qui soit en phase avec votre objectif professionnel. Il s’agit de transformer ces changements en succès. Ou, lorsque cela n’est pas possible, d’expliquer ces changements plutôt que de laisser le recruteur les interpréter dans un sens qui ne vous serait pas forcément favorable. »

3. Montrez quel manager vous êtes

« Autre point, qui risque de perturber un recruteur : la mise en avant  de vos capacités d’encadrement reste très incomplète. En effet, en examinant la description de vos fonctions, on observe qu’elles présentent davantage les missions qui vous ont été confiées que les résultats que vous avez obtenus. 

Un recruteur aura notamment envie de savoir comment vous avez fait évoluer votre équipe et ce que vous lui avez apporté. Par exemple,  la “supervision des services de production et de maintenance (jusqu’à 300 personnes)” n’indique absolument pas quel type de manager vous êtes. De même, des promesses comme “gestion de mouvements sociaux, négociations, recherche de solutions pérennes” ou “identification et recadrage des coûts cachés de l’entreprise” gagneraient à être détaillées. 

Il est indispensable pour un recruteur potentiel de disposer d’éléments concrets et de résultats mesurables pour lui permettre d’évaluer la plus-value que vous pourriez lui apporter, en particulier en termes de productivité. »

4. Soulignez votre expertise

« Les mots-clés utilisés dans un CV sont essentiels pour qu’il soit retenu et sorte du lot dans une CVthèque. Il est donc très important que l’ensemble des compétences-clés de votre métier figurent dans votre CV. Par exemple, il est courant, dans votre secteur, d’effectuer des recherches sur “6 sigma” ou “lean” pour les aspects production… Or ces mots-clés précis sont absents de votre CV.

D’une manière plus générale, le langage que vous utilisez dans votre CV est assez peu valorisant. Vous évoquez ainsi, parmi vos compétences, la “gestion du stock et des approvisionnements” ou le “suivi logistique”. Mais je doute que cela marque les esprits sans davantage de précision sur votre valeur ajoutée…

Vous devez utiliser un langage beaucoup plus précis et fort, qui vous permettra de vous différencier clairement par rapport aux autres candidats. Les termes passe-partout affaiblissent votre CV, le réduisant à un profil parmi tant d’autres. » 

5. Design : oubliez le superflu

« Sur la forme enfin, votre CV se réduit surtout à de longues listes qui, faute de hiérarchie et de fil directeur, rendent votre parcours plat. Privilégiez plutôt une approche par projet à travers des missions précises (et chiffrées), des réussites claires, et un aperçu de vos méthodes de management.

Choisissez donc une autre présentation et surtout bannissez le superflu pour mettre en valeur vos points forts autour de projets et réussites-clés. A cet égard, l’usage du QR code, par exemple, est à double tranchant. Votre CV doit avoir un seul objectif : que le recruteur vous appelle ! Il n’est pas forcément utile qu’il aille se perdre sur un profil internet sans valeur ajoutée. Un QR code peut être efficace s’il s’agit de présenter un contenu sur un smartphone ce qui n’est pas forcément le cas ici. Il ne faut surtout pas mettre un QR code car c’est à la mode : si le contenu flashé n’a aucun intérêt supplémentaire pour le recruteur, cela peut être très déceptif et se retourner contre le candidat.

Dans le même esprit, focalisez-vous uniquement sur les informations utiles pour votre emploi futur et éliminez sans regret les compétences caduques ou non immédiatement utilisables dans les fonctions que vous visez, telles que ce “séjour linguistique à Colchester en 1996”. »

5 actions à mettre en place immédiatement

- Ajoutez un titre précis à votre CV comportant une vraie dimension sectorielle pour permettre d’identifier votre objectif et de le classer sans difficulté.

- Justifiez vos derniers changements de poste pour éviter des éléments d’interprétation défavorables.

- Intégrez et valorisez vos réussites et vos succès, et donnez des résultats concrets, mesurables et immédiatement appréciables en les positionnant dans un contexte précis.

- Renforcez le contenu valorisant et différenciant dans votre CV pour démontrer votre valeur ajoutée et votre approche de votre fonction.

- Choisissez une autre présentation, simple, originale et professionnelle, sans élément superflu et centrée uniquement sur vos points forts autour de projets et de réussites-clés.

Cadremploi
Cadremploi

Vous aimerez aussi :