Faire mousser ses "autres" formations

Publié le 01 juin 2008 La rédaction Cadremploi

Les formations accumulées sont un plus non-négligeable dans un CV. Il est donc indispensable de les valoriser. Mais quelles formations indiquer ? Et où les placer dans son CV ?

On ne sait pas où les mettre sur le CV. Alors on les relègue tout en bas, à la rubrique « divers », coincés entre les goûts culturels et les langues lues, parlées ou écrites. C'est un tort car les stages de formation continue effectués tout au long d'une carrière peuvent être aussi importants que les diplômes pour valoriser une candidature. Surtout si le postulant est expérimenté et que ses chères études remontent à quelques années.

Faire le tri

Mais avant de faire mousser ses stages et de les faire figurer en bonne place sur le curriculum, il faut faire le tri. Inutile de mentionner ceux qui sont tellement banals qu'un cadre expérimenté ne peut pas avoir effectué une carrière respectable sans les avoir accumulés. Il en va ainsi des mini-sessions de formations qui, de « Word » à « Powerpoint » sont censées avoir remis à jour les connaissances informatiques du candidat. La maîtrise de ces logiciels va de soi. Et du coup, il suffit de déclarer que l'on manie aisément ces outils au bas du CV.
Autres formations inutiles à mettre en exergue : celles qui touchent aux produits de l'entreprise qui vous employaient. Il est logique qu'un vendeur automobile soit formé à la dernière merveille de la marque ou qu'un conseiller commercial d'une banque soit intarissable sur le sex appeal du plan d'épargne logement.

Que garder ?

Restent toutes les autres formations. Celles qui octroient à celui qui les suit une véritable valeur ajoutée et celles aussi qui confèrent un savoir que l'école traditionnelle ne saurait dispenser. Ces stages valorisateurs de carrière peuvent être techniques ou comportementaux. Vous avez suivi une cession « qualité » au moment où votre entreprise s'apprêtait à être certifiée Iso ? N'hésitez pas à l'écrire. De même si vous êtes retourné sur les bancs de l'école pour vous former à la conduite de projet ou à la PNL.

Où les mettre sur le CV ?

Toutes ces nouvelles compétences acquises au cours des années vous font marquer des points aux yeux d'un recruteur. Mais pour qu'il les voit, il faut les indiquer à leur juste place : au paragraphe « formation », à côté des études traditionnelles. Et comme pour ces dernières, n'oubliez pas de préciser le nom de l'organisme de formation qui a organisé le stage. Une mise en avant qui n'est pas sans conséquences.

Car le fait de revendiquer si fort vos « autres » formations va forcément amener le recruteur qui vous reçoit à en parler. Et de vous demander de les justifier. Même si c'est la stricte vérité, ne vous laissez pas aller à avouer que « l'entreprise ayant un budget à épuiser, j'ai choisi la première formation venue ». Reprenez l'initiative à votre compte : c'est vous qui avez entrepris la démarche auprès de la DRH, pour vous perfectionner, évoluer, remettre à jour vos connaissances. Pour le recruteur qui vous fait face, vous aurez « travaillé votre employabilité ». Et c'est l'un de ses sports préférés.

La rédaction Cadremploi
La rédaction Cadremploi

Vous aimerez aussi :